Appel à voter contre le saccage des espaces verts en Wallonie

C'est une histoire qui mériterait d'être épinglée comme un exemple, voire même un cas d'étude, de ce qu'il ne faut pas faire en matière d'aménagement du territoire.

Ça se passe en Wallonie, mais ce ne doit pas rester un secret belgo-wallon.

C'est pourquoi, je m'adresse à tous les Mediapartiens pour voter contre le saccage des espaces verts wallons, sur la base d'un cas concret.

Que diriez-vous si un ministre imposait une station d'épuration dans une belle prairie tout près de chez vous, alors qu'il serait possible et moins cher de l'installer sur un grand terrain vague pas loin de là? Cela vous paraitrait sans doute lamentable et aberrant, voire cynique et scandaleux.

La pétition dénonce pareille situation dans une Commune wallonne (Welkenraedt).

Au début 2011, une première pétition était transmise à la Commune en guise de réclamation. Elle rassemblait plus de 40 riverains. Depuis lors, le bourgmestre (un maire en Belgique) a changé, mais c'est un ministre ECOLO qui décide. Au final, ces riverains ont de quoi être abasourdis d'être ignorés et bafoués par le ministre et ses bulldozers.

Pour ma part, je suis sidéré par le légèreté et le mépris ministériels dans cette affaire qui touche l'environnement. Agissant de la sorte, le parti belge ECOLO n'est plus guère en position pour donner des leçons d'écologie. C'est consternant, étant donné que les principaux défis politiques sont désormais écologiques. Moi qui ai voté ECOLO depuis 30 ans, je me sens comme trahi.

La pétition et le blog qui la prolonge constituent une bonne documentation, mais je suis à votre disposition pour des informations supplémentaires.

D'avance merci pour votre empathie et votre solidarité. Elles sont bienvenues, même si vous n'habitez pas en Wallonie.

Remarque: Le site de lapetition.be vous enverra un message automatique de demande de confirmation. Veuillez cliquer sur le lien à l'intérieur de ce message, sinon votre vote ne sera pas pris en compte. Attention: ce message automatique se retrouve parfois dans les spams (pourriels).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.