Jean-Marc ADOLPHE
Journaliste, ex-directeur revue Mouvement
Abonné·e de Mediapart

141 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 avr. 2020

Rions un peu. La play-list des prochaines annonces de Matignon

Tout cela devient tellement pathétique : rions un peu. Matignon s'apprête à annoncer des mesures fortes !

Jean-Marc ADOLPHE
Journaliste, ex-directeur revue Mouvement
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Guerre des masques : enfin un geste fort ! Le Premier ministre (au centre de la photo) réquisitionne les stocks de 1914-1918.

Par ailleurs,

En exclusivité pour Radio-Coronavirus, voici la playlist des annonces que Matignon va faire dans les prochaines heures.

Les vacances de Pâques sont reportées à Noël

Le confinement est prolongé jusqu’à la fin du confinement.

Afin de protéger la confidentialité de ses travaux, la Cour de justice de la République est déportée-confinée au bagne de Cayenne.

La réouverture de l’usine de Plainel, dans les Côtes-d’Armor, qui pouvait fabriquer jusqu’à 200 millions de masques par an, et qui a été abusivement fermée par Honneywell, est reportée à la fin du chômage.

Afin de faire baisser la fièvre contestataire, il a été décidé de confisquer les stocks de thermomètres.

La prochaine élection présidentielle est reportée à 2048

La prise de conscience qu’il faut revoir notre modèle économique et social est reportée à la saint-glinglin.

La mise en œuvre des mesures liées à l’urgence climatique est reportée à la fin des temps.

Sport. Les Jeux olympiques de Paris 2024 sont maintenus. La messe inaugurale sera donnée par Monseigneur Macron sur le parvis de Notre-Dame.

Culture. Le festival d’Avignon 2020 est maintenu : OIivier Py lira chaque jour en visiothéâtre, depuis sa chambre d’Honneur, l’intégrale de Paul Claudel.

Etc, etc. A chacun.e de compléter à sa guise cette première play-list.

Et pour finir, la (presque) fake news du jour :

Nicolas Berggruen et Emmanuel Macron

Un milliardaire pote d'Emmanuel Macron (ne) met (pas) la main à la poche pour continuer au financement de la crise sanitaire.

Le nom de Nicolas Berggruen, homme d’affaires germano-américain est apparu dans ‘l’affaire Sylvie Goulard » : c’est son think tank qui a rémunéré pendant plus de deux ans, entre 10.0000 et 13.000 euros, la députée européenne, qui avait été proposée par l’Elysée au poste de commissaire européenne. (Sylvie Goulard a été mise en examen pour détournement de fonds publics).

Fils d’un riche marchand d’art, Nicolas Berggruen est devenu à New York expert en capital-investissement (private equity) et en LBO (leverage buy-out, rachat avec effet de levier), un montage financier qui permet de racheter une entreprise par l’endettement. 

Depuis 2010, Nicolas Berggruen veut "changer le monde" avec des "idées", par l’entremise de son Institut Berggruren. L’Institut Berggruen compte une structure baptisée Conseil du 21e siècle, où l’on retrouve d’autres personnalités politiques ou du monde des affaires telles que l’ancien chef de l’État Nicolas Sarkozy, le réalisateur américain James Cameron, le patron de Space X et de Tesla, Elon Musk, le PDG de Free, Xavier Niel, ou l’ancien directeur général de l’Organisation Mondiale du Commerce, Pascal Lamy.

« Rénover la démocratie » ? Cela passe, pour Nicolas Berggruen, par la raréfaction des votes : « Les votes sont devenus beaucoup trop politisés.", s’explique-t-il. Par exemple, un « état d’urgence » quiautorisse à légiférer par décret , ça contribue à « rénover la démocratie ». CQFD

Alors que Macron était banquier d’affaires chez Rotschild, c’est Alain Minc qui l’a présenté à Nicolas Berggruen. Depuis, ils sont devenus copains comme cochons. D’autant que Nicolas Berggruen s’intéresse aussi au climat. La preuve, en mai 2013, il a organisé à Sciences-Po un colloque sur « le climat des affaires ».

(Informations dues à l’excellent Benoît Collombat et à la cellule investigation de France Inter).

En ces temps de coronavirus, quelle décision historique a pris Nicolas Berggruen ? Selon le New York Times, il a doublé… l'argent qu'il donne à son propre Institut, qui se concentre sur des questions à long terme comme la gouvernance, le capitalisme, la géopolitique et l'avenir de la race humaine. Rien de moins ! A court terme, ajoute-t-il, il « tend la main » aux responsables gouvernementaux en Californie et en Chine : "Si vous avez une voix, vous essayez de faire passer des messages d'une manière puissante".

Le « jour d’après », certains vautours s’y préparent activement. En attendant, dormez-mourez, braves gens.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Violences sexuelles

À la Une de Mediapart

Journal — Culture-Idées
David Wengrow : « On semble ne plus avoir d’imagination sur ce que pourraient être les alternatives »
Pendant des milliers d’années, les humains ont expérimenté avec d’infinies variations des formes du pouvoir. Parfois saisonnier, parfois matriarcal, parfois autoritaire et brutal. Mais parfois aussi égalitaire et relativement libre, y compris à grande échelle, décrivent David Graeber et David Wengrow, dans un livre qui fait l’effet d’une bombe. 
par Jade Lindgaard
Journal — International
Soudan : un mois après, le coup d’État n’est pas achevé
En réinstallant le premier ministre dans ses fonctions, les militaires ont réussi à institutionnaliser leur putsch d’octobre. Mais un obstacle se dresse encore devant eux : la population, qui reste fortement mobilisée. Reportage à Khartoum, dans la manifestation du 25 novembre.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — France
De Calais à l’Angleterre, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila
Journal — Culture-Idées
« Les critiques de la chasse sont très liées à la notion de civilisation »
Alors que plusieurs accidents de chasse ont relancé le débat sur cette pratique, l’anthropologue Charles Stépanoff consacre un livre saisissant à ce qui se passe dans les forêts situées à l’orée de nos villes. Entretien.
par Joseph Confavreux