Amitiés franco-colombiennes. Business is business.

Contrairement à l'ONU, aux Etats-Unis, à l'Union européenne, etc., la France n'a toujours pas condamné les meurtres et violations des droits de l'homme perpétrés par le régime du président colombien Ivan Duque. Pourquoi ?

Jean-Yves Le Drian et Carlos Holmes Trujillo, le 22 septembre 2019 Jean-Yves Le Drian et Carlos Holmes Trujillo, le 22 septembre 2019

On comprend que la France, 7ème fournisseur d’armes et de matériel militaire à la Colombie après les États-Unis, Israël, l’Allemagne, la Corée du Sud et les Pays-Bas (LIRE ICI), ne soit guère pressée de condamner, contrairement à l’ONU, aux États-Unis et à l’Union européenne, les meurtres et violations des droits humains perpétrés depuis le 28 avril par le président colombien Ivan Duque.

Business is business. Comme le montre cette photo prise le 22 septembre 2019 avec Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, et Carlos Holmes Trujillo, ministre colombien de la Défense, les liens entre le régime d’Emmanuel Macron et celui, post uribiste narco-criminel d’Ivan Duque, sont particulièrement chaleureux et étroits !

NB – Carlos Holmes Trujillo, ministre colombien de la Défense, est mort du Covid-19 à Bogota, le 26 janvier 2021.

Petits rappels :

Emmanuel Macron et Ivan Duque, le 19 juin 2019. https://actu.orange.fr/societe/videos/nous-avons-beaucoup-avances-sur-le-climat-et-la-biodiversite-emmanuel-macron-s-exprime-aux-cotes-de-xi-jinping-CNT000001ecrGg.html#plmAnchor

Ivan Duque et Emmanuel Macron Ivan Duque et Emmanuel Macron

(Emmanuel Macron reçoit un maillot de foot le 25 septembre des mains du président colombien rencontré lors de l'Assemblée générale des Nations-Unies à New York.)

Pour mémoire : la France ne respecte même pas ses propres engagements :

Appui bilatéral de la France à l’Amérique latine et aux Caraïbes en réponse à la Covid-19

« Consciente de la gravité de la pandémie de la Covid-19 sur le continent latino-américain et dans les Caraïbes, la France appuie les Etats et populations d’Amérique latine dans leur lutte contre cette pandémie et ses effets. L’aide française, notamment via ses Ambassades et l’Agence française de développement (AFD), vise à répondre à un triple objectif : apporter une aide d’urgence aux systèmes de santé afin de freiner la propagation du virus ; contribuer à garantir aux populations autochtones et aux populations les plus vulnérables, notamment les femmes, des moyens de subsistance en apportant un soutien visant à atténuer les conséquences sociales et économiques de la crise ; préparer la relance durable post-crise. »

Pour suivre l'actualité colombienne : page Facebook de Tzotzil Trema https://www.facebook.com/tzotzil.trema/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.