Nous avons perdu l'Amérique latine

Autrefois nous étions le pays des droits de l'homme, aujourd'hui nous sommes le pays du droit à être égoïstes. Colombie déjà des dizaines de morts, des milliers de blessés, des cas de tortures, de viols. Aujourd'hui 19 mai, immense grève dans tout le pays. Qui s'en soucie ?

19-mai-cauca
J'ai 10.000 ans je suis d'un autre âge.

Je continue à documenter et informer en continu sur ce qui se passe en Colombie depuis le début, quasiment seul de toute la presse nationale.

Mais je vois bien, en dehors d'autres signes, qu'ici même en dehors d'un cercle très restreint d'amis ça n'intéresse strictement personne.

Nous avons perdu l'Amérique latine.

je suis d'un âge déjà ancien où nous sortions dans les rues et nous criions « No Pasaran » pour soutenir nos camarades qui subissait le joug des dictatures en Chili, Argentine, etc. Nous contestions l'impérialisme américain. Aujourd'hui, l'impérialisme, pas seulement américain, a triomphé.

Aujourd'hui, 19 mai 2021. En France rouvrent les terrasses, rouvrent les théâtres. Cela occupe tout l'espace médiatique, autant que mental.

Alors, la Colombie, pfff, fais pas chier.

On préfère ne pas ouvrir les yeux et continuer de se dire que la Colombie c'est le pays de Pablo Escobar (propagande efficacement soutenue par le régime uribiste) et tout ça.

Aucune solidarité avec la jeunesse qui là-bas risque sa peau pour revendiquer un peu des droits que nous avons ici : l’éducation, la santé, etc.

Autrefois nous étions le pays des droits de l'homme, aujourd'hui nous sommes le pays du droit à être égoïstes.

On râle un peu contre Macron, comme ça, pour faire genre ; mais qu’au fond, à la différence de l'ONU, des Etats-Unis, de l'Union européenne, Macron n'ait toujours pas condamné ce président Duque massacre son peuple (avec des armes livrées par la France), on s'en fout royalement.

Il y a à cela une raison profonde, bien sûr.

D'une part, on refuse de voir, ça nous arrange, qu'une bonne part du confort que nous avons ici a été acquise sur le pillage des terres indigènes en Amérique latine, notamment en Colombie.

D'autre part, le sens de la fête, la joie, la musique, dont font preuve les manifestant.e.s actuellement en Colombie, ça nous dérange au plus haut point, on préfère ne pas voir.

Au fond, on préfère rester dans notre petite tristesse étriquée-hexagonale, et s'en plaindre naturellement s'en plaindre.

La plainte a de beaux jours devant elle.

Jean-Marc Adolphe, 19 mai 2021

A écouter : Hymne du Conseil indigène du Cauca : https://www.facebook.com/cric.colombia/videos/334434794321337

Plus sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/jeanmarc.adolphe.9

Et à partir de vendredi 21 mai : www.leshumanites.org, nouveau média alter-actif.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.