7 septembre 68: No more Miss America !

N°102 de ma série "1968". Le 7 septembre 1968, des centaines de femmes protestent à Atlantic City contre le concours Miss America. Prochain article: "Le PC ne se remettra jamais de Mai"

7 septembre 2018 

1-fiek0rotnelmpxqe1wbjhw
Le 7 septembre 68 est une date symbolique du mouvement de libération des femmes. 400 féministes manifestent à Atlantic City contre le concours de beauté Miss America y dénonçant les normes de beauté imposées. On lit souvent que les manifestantes ont brûlé leurs soutiens-gorge. En fait, elles ont jeté « dans une poubelle de la liberté » des objets symboliques comme un « Playboy », des talons hauts, des ceintures, et des soutiens-gorge, mais rien n’a brûlé…

 

Un compte-rendu en dessins et en anglais:

miss america protest 1968 © Priya Agrawal

Mais comme en France, la lutte des femmes n’a pas attendu 1968 (voir article précédent La deuxième vague féministe, fille légitime de 68). En 1848 a lieu la Convention de Seneca Falls qui donne lieu à la déclaration rédigée par Elizabeth Cady Stanton. La National Association of Colored Women est créée en 1896. Dans les années 1910 sont fondés des groupes anticapitalistes qui lient anticapitalisme et libération des femmes. En 1916 est créée l’organisation suffragiste National Women's Party (NWP).

Le droit de vote accordé en 1920 aux femmes entraîne un reflux. Mais dans les années 60 nait la deuxième vague du féminisme. Betty Friedan, après la découverte du Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir, écrit en 1963 La Femme mystifiée. En 1966, elle participe à la fondation de la National Organization for Women (NOW). Les années 60 et 70 enregistrent des avancées telles l'extension de la discrimination positive aux femmes, la reconnaissance du viol conjugal, la loi sur l'égalité dans l'éducation pour les femmes, la légalisation du divorce par consentement mutuel, le droit à la contraception, puis à l’avortement.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.