Jean-Marc B (avatar)

Jean-Marc B

Abonné·e de Mediapart

10961 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 avril 2022

Jean-Marc B (avatar)

Jean-Marc B

Abonné·e de Mediapart

Ni Macron ni Le Pen, révolte lycéenne

Des lyceées bloqués ce matin pour refuser le monde Macron/Le Pen

Jean-Marc B (avatar)

Jean-Marc B

Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Source: Luttes Invisibles

Ça ressemble aux révoltes étudiantes et lycéennes de l'hiver 1967 après les élections législatives du printemps où les gaullistes ont gagné les élections d'extrême justesse dans un climat de grèves multiples mais émiettées, puis ou De Gaulle, pressé par le temps et faute de majorité claire, a mené toute une série de contre-réformes réactionnaires imposées par décret, donnant le sentiment général d'une élection volée et d'une société bloquée. C'est ce climat de révolte étudiante et lycéenne qui, prolongée jusqu'au printemps 1968, a permis d'unifier toutes les luttes dispersées, ce que ne voulaient pas les dirigeants politiques et syndicaux de gauche, et qui a donné naissance à la grève générale de Mai 68.

Blocage lycée Jean Jaurès à Montreuil 93100, ce 19 avril 2022 au matin.

************

"LA JEUNESSE EMMERDE LE FRONT NATIONAL"

Au blocage du lycée Lamartine à Paris

A l'appel de la Sorbonne, plusieurs AG dans les universités aujourd'hui. La période actuelle ressemble à celle des élections législatives du printemps 1967 où les gaullistes gagnèrent le scrutin d'extrême justesse, dans un contexte d'une multitude de grèves et luttes émiettées depuis 1963. Cela donna le sentiment d'une élection "volée" un peu comme aujourd'hui, provoquant à partir de là une montée des protestations des étudiants et lycéens durant tout l'hiver 1967 refusant de vivre dans cette société bloquée, d'autant que faute de temps et d'une majorité large, De Gaulle s'était mis à prendre toute une série de mesures réactionnaires, par décret, par dessus la tête du Parlement. C'est cette colère étudiante et lycéenne qui permit d'unifier dans la grève générale de mai 1968, la vague de grèves qui cherchait jusque là son unité sans la trouver faute de volonté en ce sens des directions politiques et syndicales de gauche.

https://www.facebook.com/CIvicio18/videos/3394658377428980

**********

"SIAMO TUTTI ANTIFASCISTI"

Lycée Lavoisier en région parisienne

La période ressemble à celle des élections législatives du printemps 1967 où les gaullistes gagnèrent le scrutin de justesse, dans un contexte d'une multitude de grèves émiettées depuis 1963. Cela donna le sentiment d'une élection "volée" comme aujourd'hui, provoquant des protestations des étudiants et lycéens durant tout l'hiver 1967 refusant de vivre dans cette société bloquée, d'autant que faute de temps et d'une majorité large, De Gaulle s'était mis à prendre toute une série de mesures réactionnaires, par décret, par dessus la tête du Parlement. C'est cette colère étudiante et lycéenne qui permit d'unifier dans la grève générale de mai 1968, la vague de grèves qui cherchait jusque là son unité sans la trouver faute de volonté en ce sens des directions politiques et syndicales de gauche.

*********

" NI LE PEN, NI MACRON" "SORBONNE PARTOUT !".

Blocus du lycée Lamartine à Paris ce matin 19 avril 2022. Les élèves refusent le monde qu'annoncent les résultats du 1er tour de l'élection présidentielle.

«On a répondu à l'appel de la Sorbonne. On est la contre ce 2emeTour qui nous est imposé, avec d'un côté l'extrême-droite et de l'autre le néolibéral qui attaque nos droits. On ne peut pas voter mais on se bat pour notre avenir !»: Victor et Louna, devant le lycée Lamartine

********

Ajoutons la plus importante mobilisation était en fin de matinée mardi devant Louis-le-Grand. Une grande banderole avec l'inscription "Justice climatique justice sociale" a été tendue sur la façade de l'établissement, et certains élèves scandent des slogans contre le "Front national". Les lycées Henri IV (5e arr) et Fénelon (6e arr) ont été bloqués tôt dans la matinée mais ont mis fin au mouvement. Certains élèves sont partis rejoindre le blocage du lycée Louis-le-Grand. Le lycée Balzac (17e arr) était toujours partiellement bloqué avec des poubelles mardi en milieu de journée.(Source France Info) 

A lire

Ne restons pas spectateurs du second tour des milliardaires -Jacques Chastaing

Les étudiants montrent l'exemple, prenons la rue !

En complément tous les jours la rubrique Jeunesse/Education de la Revue de Presse Emancipation!

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.