AVANT ET APRES CORONA, LE MONDE SOUFFRE.

Le "Monde de l'Après" : changer fondamentalement de politiques pour éviter la souffrance.

Avant et après Corona, le monde souffrait et souffre de crises alimentaire, écologique, économique, financière, sanitaire, sociale, sociétale, spirituelle
... Une crise de sens. Certains pensent trouver des solutions par les manifs, la prière, l'exemplarité, les pétitions, les entreprises vertes, l'action syndicale, l'action citoyenne… des actions louables, mais il y a une telle urgence, de telles souffrances évitables, un tel gouffre qui se prépare pour ceux que nous aimons, qu'il faut désormais changer d'arme lourde : l'action politique.

Le politique peut tout : il a accès aux médias, donc aux consciences, il fait la loi, il peut veiller à son application et au bien-être citoyen.

Plutôt qu'une société de compétitions et de mépris, le fléau, créons une société de coopérations et de respect, la solution. Toutes les révolutions, partout, ont échoué, faute de projet de société écologiste et faute d'exemple. Je veux et peux contribuer à la solution. Elle passe par l'action politique. Aucun politique n'a écrit et détaillé un projet de société écologiste : démocratie, économie, éducation, environnent, finances, fiscalité, santé, social...  Moi oui. Le monde s 'organisera en régions autonomes et coopératives, le meilleur échelon administratif. Nous avons à y travailler ensemble. POUR LE 29 JUIN. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.