JEAN MARC GOVERNATORI
Co-secrétaire national de l’Alliance écologiste indépendante. Conseiller Municipal dans la 5ème Ville de France. Élu deux fois meilleur gestionnaire de France. Détenteur du Trophée de l'Emploi.
Abonné·e de Mediapart

18 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 janv. 2022

LA CITÉ D'APRÈS

L’instabilité mondiale, la force des multinationales, l'ultra puissance des grands pays, exigent des politiques locaux et nationaux, de mettre tout en œuvre pour rendre nos territoires sûrs et autonomes.

JEAN MARC GOVERNATORI
Co-secrétaire national de l’Alliance écologiste indépendante. Conseiller Municipal dans la 5ème Ville de France. Élu deux fois meilleur gestionnaire de France. Détenteur du Trophée de l'Emploi.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cette crise sanitaire venue de Chine a confirmé les thèses écologistes : autonomie alimentaire, autonomie énergétique, respect de la biodiversité, respect de l'animal, nécessité économique des circuits courts, de la démocratie locale, de la responsabilité de chacun par rapport à sa santé...

Ces priorités sont vitales, alors que notre Président, qui veut se réinventer et que nos élus locaux, qui constatent les échecs de leur gestion, persistent sur la même politique. Ils ne parlent que finances ! Oui, les aides directes sont bienvenues mais le nouveau monde est urgent : bâtir aussi une économie non monétaire en accompagnant, développant et stimulant l'agriculture urbaine (balcons, trottoirs, toits, jardins privés et collectifs...), les lieux de compostage collectif, la récupération de déchets verts pour fabriquer de l'énergie verte, les systèmes d'échanges locaux où chacun troque du temps et des biens matériels disponibles, le recyclage de tous les déchets pour en faire des matières premières, les recycleries, ressourceries, repair cafés qui vont réduire ces déchets et les besoins d'achat, l'habitat groupé, faire un grand plan d'accès à la propriété dans les quartiers populaires et mettre en place les comités de liaison.

Ces comités par quartier sont composés de citoyens sans mandat politique dont la mission est que les habitants prennent l’habitude de coopérer, d’échanger temps et biens matériels, d’optimiser leurs transports, d’évoquer et aider les personnes seules en souffrance, de repérer les espaces construits inutilisés, de débattre de la situation écologique du quartier, de la sécurité du quartier, de préparer et assumer la co-administration de la cité avec les élus... Même constat pour le premier poste de dépenses de la nation : la santé ! Les politiciens insistent toujours sur le nombre de lits d'hôpitaux et les médicaments, jamais sur les moyens simples et si économiques pour qu’il y ait moins de malades.

Les scientifiques annoncent que les virus devraient nous laisser tranquilles quelques mois. Or le coronavirus a tué des personnes à la santé fragile. La priorité absolue est donc d'utiliser cette période pour renforcer notre système immunitaire et le faire savoir : améliorer la qualité et la quantité du bol alimentaire, stopper drogues et cigarettes, réduire la consommation d'alcool, séjourner au moins quelques heures par semaine dans des lieux avec plus d'arbres que de voitures, choisir une vie calme, pratiquer une activité physique quotidienne... Le politique doit donc remplacer la communication démagogique par la communication pédagogique !

Le projet de société écologiste est la clé. La "Cité d'après" vise à devenir une grande coopérative de vie où les habitants se parlent, se prêtent, échangent, s'aident, c'est aussi un immense potager, elle est dotée d'une activité du bâtiment tournée vers l'isolation thermique de toutes les constructions, une pépinière de petites entreprises toutes respectueuses de l'environnement, une omniprésence du transport collectif et du vélo, une démocratie totale permanente où élus politiques et population décident ensemble. Ces objectifs sont atteignables par une volonté politique ferme.

Jean Marc Governatori
Président des élus écologistes niçois
Coprésident de l'Écologie au centre

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Élisabeth Borne à Matignon : Macron choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal — Terrorisme
Le manifeste du tueur de Buffalo précise la menace terroriste d’extrême droite
Payton Gendron, le terroriste d’extrême droite qui a tué dix personnes à Buffalo (États-Unis) le 14 mai, a publié un manifeste qui mérite d’être comparé avec celui de Brenton Tarrant, auteur néo-zélandais de l’attentat de Christchurch. En s’inscrivant dans une continuité historique du suprémacisme blanc meurtrier, il appelle aussi à le prolonger.
par Nicolas Lebourg
Journal
Ultradroite : nos enquêtes
En France, six projets d’attentats attribués à l’ultradroite ont été déjoués depuis 2017.  La professionnalisation de ces groupes, leur facilité à s’armer et les profils hétéroclites des activistes inquiètent les services de renseignements.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Migrations
« On verra bien » : à la frontière polonaise, des réfugiées optent pour le retour en Ukraine
Depuis près d’un mois, des Ukrainiennes ayant trouvé refuge en Pologne choisissent de rentrer dans leur pays. Si chacune a ses raisons, toutes constatent que si le conflit s’installe dans la durée, leur ville d’origine semble désormais « plus sûre ».
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Procès Amber Heard - Johnny Depp : l'empire des hommes contre-attaque
Cette affaire délaissée par les médias généralistes en dit pourtant beaucoup sur la bataille culturelle qui se joue autour de #metoo.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
La condescendance
Je vais vous parler de la condescendance. De celle qui vous fait penser que vous ne savez pas ce que vous voulez. De celle qui vous fait penser que vous savez moins que les autres ce que vous ressentez. De celle qui veut nier votre volonté et qui vous dit de vous calmer et que « ça va bien s'passer » (comme le disait M. Darmanin à la journaliste Apolline de Malherbe le 8 février 2022).
par La Plume de Simone
Billet de blog
Picasso et la sorcière
[Rediffusion] Picasso, Dora Maar et la culture du viol
par Nina Innana
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart