JEAN MARC GOVERNATORI
Co-secrétaire national de l’Alliance écologiste indépendante. Conseiller Municipal dans la 5ème Ville de France. Élu deux fois meilleur gestionnaire de France. Détenteur du Trophée de l'Emploi.
Abonné·e de Mediapart

18 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 janv. 2022

UN VACCIN SÛR ET EFFICACE OUI, LE PASSE VACCINAL NON

JEAN MARC GOVERNATORI
Co-secrétaire national de l’Alliance écologiste indépendante. Conseiller Municipal dans la 5ème Ville de France. Élu deux fois meilleur gestionnaire de France. Détenteur du Trophée de l'Emploi.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Contrairement à Y. Jadot et la plupart des élus écologistes, je pense que la vaccination anti covid obligatoire actuelle est une mauvaise option. Voici pourquoi : on veut tous le bien-être et la paix, mais sans la valeur responsabilité, on produit du malheur. C'est plus confortable de croire que les causes de nos maux sont à Bruxelles, chez les immigrés ou que les solutions au virus sont chez les grands laboratoires pharmaceutiques, en tous cas à l'extérieur de soi, mais cette façon de penser est une faute majeure. La gestion covid échoue car son pilier est la déresponsabilisation. Depuis près de 2 ans, les Français font tout ce qu'on leur dit, confinement, masque, test , vaccin... Résultat ? Vaccination obligatoire alors que la dernière version du coronavirus est la moins agressive ! Prendre soin de son corps et de sa santé, limiter les pollutions pathogènes, ne sont toujours pas des priorités ! Un "vaccin" qui permet la transmission du virus, de tomber malade, qui exige les mêmes gestes barrières que voilà 1 an sans vaccin, et qui veut un rappel après 3 mois, est remettable en cause, non ?! On va donc vacciner 50 millions de Français chaque trimestre ?! Le passe vaccinal sera opérationnel au mieux mi-janvier. D'ici là, Omicron aura fait des dégâts. Ou pas. Donc inutile dans tous les cas. À moins que le but du scénario en cours soit de confisquer le débat politique à la veille d'élections capitales ? S'il est vrai que le gouvernement Castex empiète moins sur nos libertés que d 'autres, extraordinaires sont quand même les omissions des "élites" sur lesquelles reposent le branle-bas de combat " sanitaire " actuel : il y a un record de cas positifs car il y a record de tests ! Un million de tests quotidiens implique 80 000 cas positifs au coronavirus. 2 000 000 tests = 160 000 cas. Si on ne testait que 500 000 personnes, il y aurait 40 000 cas ! Dirait-on que " l'épidémie " s 'estompe ?! En effet , selon les chiffres officiels de Santé Publique France , plus de 90% de cas négatifs sur les 7 derniers  ours....qui le dit ? Le terme médical " épidémie "est utilisé pour autre chose que des personnes malades alors que le malade est la personne qui a des symptômes, non ? Selon l'agence d 'État A.T.I.H. (Agence technique d'information sur les hospitalisations), la covid a représenté 2% des hospitalisations dans cette " terrible année 2020" (5% des réa), encore moins en 2021 ! Je ne dis pas que ce virus et ses variants ne sont pas un problème, je dis que les mesures prises sont largement améliorables, que le pass vaccinal envisagé, le masque en extérieur comme le masque et le vaccin pour nos enfants, sont malvenus, que la mise sous le tapis des 3 principales situations sanitaires graves de notre pays (cancers, maladies cardio-vasculaires et maladies mentales) est une faute lourde. Les mesures prises et prévues agressent sans préavis l'activité des entreprises et je rappelle que précarité économique = précarité sociale et par conséquent précarité sanitaire. Avoir mis l'économie sous respirateur artificiel (424 milliards de coût selon le ministère des comptes publics), aura des conséquences dans tous les domaines. Oui la personne à risque est la priorité des priorités sanitaires, oui la personne vaccinée est évidemment respectable, oui, elle peut être contagieuse, oui le taux d'anticorps individuel et le potentiel de morbidité du virus devraient être les seuls éléments déclencheurs, oui la meilleure arme médicale est un système immunitaire solide, oui l 'éducation à la santé et la réduction des pollutions sont les grandes oubliées de cette crise, oui les pollutions de l'air et de l'eau tuent plus que ce virus, oui, la fonte exceptionnelle des glaciers, l'abattage de 1 million d'hectares de forêts chaque mois, la chute de la biodiversité et l'acidification des océans qui remettent en cause la vie sur Terre, exigent l'attention totale des gouvernements mondiaux et une mobilisation citoyenne sans précédent. Le permafrost, le quart des terres émergées de notre hémisphère, fond, voilà un désastre sanitaire puisqu'il prouve le réchauffement climatique et libère bactéries et virus inconnus de notre système immunitaire ! Nous préparons donc en toute connaissance de cause l'enfer terrestre pour ceux que nous aimons, mais les priorités politiques sont ailleurs. Nous sommes à bord du dernier Titanic planétaire, l'orchestre joue pour la moitié de l'humanité pendant que l 'autre moitié se morfond déjà. Le dimanche 10 avril 2022, vous choisirez entre contribuer au naufrage ou participer à la survie.

Jean Marc Governatori
Président des élus écologistes niçois
Coprésident de l'Écologie au centre

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Redon : un mutilé, les fautes du ministère de l’intérieur et la justice qui enterre
Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.
par Pascale Pascariello
Journal
La majorité se montre embarrassée
Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».
par Marine Turchi
Journal
La haute-commissaire de l’ONU pour les droits humains en Chine pour une visite à hauts risques
Michelle Bachelet entame lundi 23 mai une mission officielle de six jours en Chine. Elle se rendra au Xinjiang, où Pékin est accusé de mener une politique de répression impitoyable envers les populations musulmanes. Les organisations de défense des droits humains s’inquiètent d’un déplacement trop encadré et de l’éventuelle instrumentalisation. 
par François Bougon
Journal — Europe
À Kharkiv, des habitants se sont réfugiés dans le métro et vivent sous terre
Dans le métro ou sous les bombardements, depuis trois mois, la deuxième ville d’Ukraine vit au rythme de la guerre et pense déjà à la reconstruction.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
Racisme systémique
Parler de « racisme systémique » c’est reconnaître que le racisme n’est pas uniquement le fait d’actes individuels, pris isolément. Non seulement le racisme n’est pas un fait exceptionnel mais quotidien, ordinaire : systématique, donc. Une définition proposée par Nadia Yala Kisukidi.
par Abécédaire des savoirs critiques
Billet de blog
La condition raciale made in USA
William Edward Burghardt Du Bois, alias WEB Du Bois, demeure soixante ans après sa mort l’une des figures afro-américaines majeures du combat pour l’émancipation. Magali Bessone et Matthieu Renault nous le font mieux connaître avec leur livre « WEB du Bois. Double conscience et condition raciale » aux Editions Amsterdam.
par Christophe PATILLON
Billet de blog
L'extrême droite déchaînée contre Pap Ndiaye
Le violence des propos Pap Ndiaye, homme noir, annonce une campagne de criminalisation dangereuse, alors que les groupes et militants armés d'extrême droite multiplient les menaces et les crimes.
par albert herszkowicz
Billet de blog
Attaques racistes : l'impossible défense de Pap Ndiaye
L'extrême droite et la droite extrême ont eu le réflexe pavlovien attendu après la nomination de M. Pap Ndiaye au gouvernement. La réponse de la Première ministre est loin d'être satisfaisante. Voici pourquoi.
par Jean-Claude Bourdin