JEAN MARC GOVERNATORI
Co-secrétaire national de l’Alliance écologiste indépendante. Conseiller Municipal dans la 5ème Ville de France. Élu deux fois meilleur gestionnaire de France. Détenteur du Trophée de l'Emploi.
Abonné·e de Mediapart

16 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 août 2021

Primaire des verts : L'écologie au centre.

Candidat pour la primaire des écologistes, je désire réagir au reportage publié par Pauline Graulle et Mathieu Dejean lors des journées d'été à Poitiers.

JEAN MARC GOVERNATORI
Co-secrétaire national de l’Alliance écologiste indépendante. Conseiller Municipal dans la 5ème Ville de France. Élu deux fois meilleur gestionnaire de France. Détenteur du Trophée de l'Emploi.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

«Marginal, positionnement très à droite, riche homme d'affaires, discours fantasque...» c'est par ces qualificatifs que je me retrouve cité dans le reportage publié sur Mediapart pour l'édition de la mi-journée du 24 août 2021 par Pauline Graulle et Mathieu Dejean. Je suis toujours surpris de découvrir que je serais très à droite et inquiet de lire que mon discours écologiste et notre projet de société serait fantasque. De nombreuses associations, personnalités et personnes sur tout le territoire se réclament de ce discours et le nourrissent au quotidien. Notre vision écologique, qui apporte des solutions concrètes serait donc plus « fantasque » que le fonctionnement de notre société actuelle, qui détruit le vivant ? Depuis le début de cette primaire, il n’est pas rare que l'on me colle des étiquettes dans les médias. Je n'ai pas la prétention de recadrer quiconque ou de dénigrer le travail des journalistes de Mediapart, simplement d'exposer à chacun de quoi se faire leur propre avis sur mon bord politique et mon projet pour la France.

Quand j'exprime ma volonté de remettre ''l'écologie au centre'', ce n'est pas un énième slogan politicien, mais bien le cœur de mon projet. Il n'échappe à personne que les conséquences de l'activité humaine sur la planète et sur le réchauffement climatique ne sont plus à démontrer. Le récent rapport du GIEC le prouve une nouvelle fois chiffres à l'appui, il n'est plus question de déterminer si l'homme est oui ou non responsable des changements climatiques, mais de comment stopper notre autodestruction. L'écologie transcende aujourd'hui les bords politiques et ne relève plus d'une idéologie ou d'un concept, il s'agit de survie et de sauver ce qui peut encore l'être. Notre maison brûle littéralement et le départ d'incendie est d'origine criminelle, provoqué par nous, ses propres habitants.

Bien sûr, pour que le monde change, il ne suffira pas que la France, si grande soit-elle, se lance seule dans ce sauvetage. C'est par la détermination, par le courage d'avouer que nous nous sommes trompés pendant des dizaines d'années, par notre volonté de changer et faire ce qui est juste pour notre planète, que nous pourrons convaincre nos voisins et amis que cet effort doit être collectif et mondial. Si l'on veut que les choses bougent, il ne tient qu'à nous d'amorcer le mouvement et de montrer l'exemple.

Notre Alliance n’est ni antilibérale ni antisocialiste, ce qui guide le projet politique de l'Alliance Écologiste Indépendante, c’est le bon sens et l’action. Il est évident que dans les conditions actuelles, demander un effort aux plus riches est une nécessité. La part des revenus qui dépasse 300 000 € annuel par foyer fiscal sera taxée à 90% et dans un souci de transparence, les personnes taxées affecteront elles-mêmes cet impôt dans les secteurs qu'elles pourront choisir parmi ceux proposés par l’État. Cela passera aussi par le rétablissement d'un ISF qui se voudra incitatif à l'investissement dans l'ESS, les énergies renouvelables et la création d'activités non-polluantes.

La mise en place d'une société écologiste, solidaire et soucieuse de son impact environnemental passe aussi par une démocratie saine, preuve de la responsabilité du citoyen. Pour cela nous proposerons d'introduire la proportionnelle aux élections législatives et locales et nous donnerons aux citoyens des outils pour se faire entendre comme la reconnaissance du vote blanc et le référendum d'initiative populaire.

J'invite pour le reste toutes celles et ceux qui sont intéressés par mon programme pour l'écologie au centre que je défends depuis 2009, à le lire sur notre site : https://www.alliance-ecologiste-independante.com/Nos-propositions_r19.html

Écologiquement vôtre,

Jean Marc Governatori

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Le Titanic Hidalgo fait escale à Aubervilliers
Dans une salle à moitié vide, la candidate socialiste à la présidentielle a estimé que le combat n’était pas perdu, même si la voie est « ardue et semée d’embuche ». En interne, certains la jugent déjà sans issue.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou Damien Rieu fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses
Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS