Bon courage, Monsieur le Président!

Ni gauche, ni droite, le Nouveau Monde… C’était la promesse de campagne d’Emmanuel Macron.

On a vu. Ce fut surtout  bien à Droite! A tel point que ceux qui soutiennent Macron aujourd’hui sont pour une grosse majorité des gens de Droite.  Difficile en effet de concilier libéralisme économique et justice sociale… Il faut choisir de donner la priorité à l’un ou l’autre. Macron dont l’ADN est le libéralisme a choisi. On en a vu les effets sur l’ordre public avec l’épisode des gilets jaunes et celui des retraites.

Conscient de l’impact sur sa popularité de cette politique qui se dit ne pas être de la politique, mais qui en est quand même une (de Droite) déguisée, Macron change aujourd’hui d’attelage. 

Pour la fin de son quinquennat et dans la perspective des présidentielles de 2022,  il met en avant  l’écologie pour essayer de récupérer des électeurs de Gauche et la sécurité pour essayer de garder les  électeurs de  Droite. C’est malin.  Ce sont deux thèmes que les sondages disent porteurs et qui en apparence ne semblent pas contradictoires.

Mais, il y a un mais … Si le logiciel économique reste le même…  il faudra prouver que le capitalisme libéral cher à Emmanuel Macron  et tout ce qui va avec (productivisme, compétitivité, concurrence, loi du marché,   profit immédiat des actionnaires, etc) est compatible avec la sauvegarde de la planète… C’est pas gagné!

Quant à la sécurité, liée aussi en partie à l’économique, il faudra prouver qu’elle peut faire bon ménage avec l’injustice sociale et les inégalités grandissantes. Ici encore ce n’est pas gagné!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.