Les figures de Janus

L’Europe aurait-elle donc deux visages ? Celui de l’UE, droite dans ses bottes plantées dans la terre kosovare où son représentant depuis bientôt vingt ans couve de nos deniers et de son autorité la construction d’un État indépendant, et la même Europe qui refuse de médier les antagonismes de Madrid et de Barcelone.

Dimanche 1er octobre, alors que le monde découvrait avec stupeur les images de la répression policière en Catalogne, le Premier ministre espagnol, dans sa conférence de presse, à 20 heures 40, soulignait « l’appui sans fissures de l’Union européenne et de toute la communauté internationale ». L’un des premiers politiques à le féliciter pour la répression de la question catalane a été le Premier ministre serbe. Belgrade garde en tête que Madrid refuse de reconnaître l’indépendance du Kosovo. Sous nos yeux dessillés, l’Europe occidentale achève un tête à queue retentissant. Qui se souvient qu’elle avait engagé ses armées contre les forces serbes au Kosovo pour défendre le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ? Que marmonnent aujourd’hui Hubert Védrine et Joschka Fischer, les ministres des Affaires étrangères de l’époque? Lionel Jospin et Gerhard Schröder, qui dirigeaient les gouvernements ?

L’Europe aurait-elle donc deux visages ? Celui de l’UE, droite dans ses bottes plantées dans la terre kosovare où son représentant depuis bientôt vingt ans couve de nos deniers et de son autorité la construction d’un État indépendant, et la même Europe qui refuse de médier les antagonismes de Madrid et de Barcelone. Une Union européenne qui s’inquiète des droits de l’Homme un peu partout et qui fait la sourde oreille au Président de la commission des droits de l’Homme  de l’ONU lorsqu’il demande, lundi 2 octobre, au gouvernement espagnol « une enquête impartiale » sur le comportement des forces de polices espagnoles en Catalogne.

Force sera-t-il de constater qu’il y aurait une doctrine  européenne des droits de l’Homme à usage d’exportation et une autre qui garantisse la suprématie des États de la zone Euro sur les droits de l’Homme de leurs citoyens?

 

Jean-Marc Salmon

Chercheur en sciences sociales

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.