Covid: les italiens font mieux. Pourquoi?

L’Europe de l’ouest est frappée inégalement par « la deuxième vague ». Elle est plus ou moins mortelle selon les pays.

La nouvelle la plus inattendue de « la deuxième vague » nous arrive d’Italie où la courbe des décès se rapproche de celle de l’Allemagne. Quelle heureuse surprise pour nos voisins qui ont tant souffert durant « la première vague »: proportionnellement, il décéda 5 fois plus d'Espagnols et d'italiens que d'Allemands et 4 fois plus de Français que d'Allemands, d'après l'OMS. 

 © Source OMS © Source OMS

Quelle évolution en quelques mois chez nos ami(e)s italiens! Ont-ils été plus effrayé(e)s que nous ? Au point, cet automne, d’appliquer plus strictement les consignes protectrices ? La cartographie régionale des décès dus au COVID publiée chaque jour par de grands journaux entretient-elle la mémoire des épreuves passées ? Les plus jeunes, les nostalgiques de la movida, pointés du doigt en Espagne, en France et en Grande-Bretagne y sont-ils moins individualistes ? La prégnance des réseaux familiaux explique-t-elle leurs attitudes plus attentionnées pour leurs aînés ? Les protocoles de déconfinement ont-ils été plus rigoureux outre-Alpes ? Le contrôle sanitaire des touristes venant des régions les plus touchées comme l’Ile de France joue-t-il un rôle ?

Et la fermeture plus longue des écoles qui ont rouvert leurs portes à la  mi-septembre et non pas en juin comme ici ? Les discussions entre parents et enseignants sur les modalités de réouverture, leurs échos sur la scène nationale ont-ils concouru à cette prudence? Les pressions patronales pour la réouverture des activités économiques ont-elles moins pesé dans un pays où les petites et moyennes entreprises tissent l’essentiel du tissu industriel et commercial ? La direction des politiques de santé par les régions est-elle plus efficace qu’une direction jacobine ?

Nul doute qu’on puisse encore allonger le questionnement. C’est le moment de joindre nos ami(e)s italiens et, qui sait, d’en tirer quelque parti.

Espérons pour nos ami(e)s italiens que ces tendances sont durables. Et qu’ici la courbe des décès descende.

Rendez-vous après les vacances de la Toussaint.

 

Post-scriptum méthodologique

Données OMS des décès, quotidiennes jusqu’au 16/08/20 (« situation reports ») et hebdomadaires depuis (weekly updates). : https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/situation-reports

Données OMS du cumul des décès par million d’habitants au 16 août 2020 : https://www.who.int/docs/default-source/coronaviruse/situation-reports/20200817-weekly-epi-update-1.pdf?sfvrsn=b6d49a76_4

 © Source OMS © Source OMS

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.