jean-marie.caucal
Professeur d'histoire .
Abonné·e de Mediapart

13 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 oct. 2021

MESSIEURS BLANQUER , MOULINS-BEAUFORT ET MACRON , MEME COMBAT !

Trois faits d'apparence très éloignés se sont télescopés dans l'actualité : le 5 octobre , le Rapport Sauvé impliquant l'Eglise catholique , les commémorations en l'honneur de Samuel Paty le 16 octobre puis le lendemain , celle du massacre des algériens à Paris . A chaque fois , une Hiérarchie qui noie le poisson par des stratégies hypocrites pour mieux dissimuler sa responsabilité criminelle.

jean-marie.caucal
Professeur d'histoire .
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

         1)  A moins de se voiler complètement la face ou de vouloir réécrire l'Histoire , l'on sait maintenant avec certitude , que l'assassinat de Samuel Paty le 16 Octobre 2020  , fut le résultat d'un enchaînement de dysfonctionnements et d'attitudes irresponsables ou lâches de la part de sa Hiérarchie , depuis sa convocation dans les bureaux de la Principale qui lui a demandé de "s'excuser "pour avoir offensé certains de ses élèves , jusqu'aux officines du Rectorat de Versailles dépêchant sur place un "Référent Laïcité" , pour lui reprocher "ses maladresses " en lui faisant la leçon ! A l'heure où , l'Education Nationale lui rend un hommage digne d'un héros de la liberté d'expression et de la laïcité , n'oublions jamais , que cette même Hiérarchie a d'abord accusé Samuel Paty de mal maîtriser le concept de laïcité ! Ce qui l'a fragilisé d'autant plus , qu'il subissait à ce moment précis , les attaques les plus violentes de la part des islamistes sur les réseaux sociaux .  Comble de l'ignominie , l 'un d'entre eux , fiché S , avait été officiellement reçu par sa cheffe d'établissement , sous prétexte de désamorcer les tensions et ne surtout pas  faire de vagues ! Ainsi , avant le dernier coup de grâce administré par son assassin , Samuel Paty , a vécu dans la plus grande détresse et solitude , une semaine de calvaire sans aucun soutien véritable de l'Institution : une non assistance à personne en danger de la part de ceux qui savaient et qui auraient dû le protéger au lieu de le livrer en pâture à ses bourreaux . Le Rapport officiel de l'inspection générale persiste et signe quelques semaines plus tard en évoquant les maladresses du professeur . Le gouvernement , loin d'en tirer les leçons pour l'avenir , a retoqué en janvier 2021 l' amendement Samuel Paty qui devait renforcer l'autorité du Professeur en institutionnalisant le respect qui lui est dû . (voir billet précédent )  Pour conclure ce premier point , ce ne sont donc pas ces cérémonies lénifiantes , ces plaques commémoratives et ces réceptions officielles qui dédouaneront l'Etat de ses coupables erreurs . Il a encore aujourd'hui une responsabilité systémique et structurelle dans l'abaissement assumé du pouvoir des professeurs dans la société .

       2) Hasard terrible de l'actualité , quelques jours plus tôt , le 5 octobre ,  tombait le désormais célèbre Rapport Sauvé sur les turpitudes morales et judiciaires de l'Eglise Catholique française . Même attitude hypocrite et dilatoire de la Hiérarchie Catholique . Comme pour l'Education Nationale , un Rapport officiel commandité par les autorités , mais aucune véritable Révolution en vue , à part "du chagrin ", "de la honte " ou des demandes de Pardon !  Rien de fondamental sur le plan théologique et organisationnel pour refonder une Eglise moderne du 21ème siécle , un Vatican 3 à l'horizon , en levant tous les tabous de l'Antiquité et du Moyen-Age : la remise en cause des fondements anachroniques de l'organisation patriarcale et sexiste de l'Eglise , l'urgence du mariage des prêtres et de l'ordination des femmes , la désacralisation de la fonction sacerdotale comme chez les réformés . En somme , la fin de la dernière des monarchies absolues d'Europe avec un pape ou des évêques qui concentrent les trois pouvoirs ! Non , aucun geste fort et symbolique , comme une démission collective de l'Episcopat solidaire . Au lieu de cela , une provocation supplémentaire de la part du président de la conférence épiscopale , M.G.R de Moulins-Beaufort , plaçant le secret de la confession au dessus des lois de la République ! Une suggestion , pour terminer , à tout ce beau monde qui s'arc-boute sur son pouvoir temporel et spirituel : pourquoi ne pas prévenir le déclin et la mort historique des grandes croyances monothéistes , par leur rapprochement oecuménique dans une grande religion humaniste  , où les pouvoirs et les rituels différents issus du passé , seraient moins importants que les valeurs qui transcendent les trois religions méditerranéennes du Livre , à savoir : L'Amour du Prochain , la Tolérance  et la Fraternité humaine ?  Cela aurait le mérite de couper l'herbe sous le pied  des fascistes de toutes obédiences qui instrumentalisent gaiement la Religion en divisant les Peuples , pour conquérir le Pouvoir politique . Messieurs les Evêques , renoncez définitivement à tout pouvoir en donnant l'exemple ! La démocratisation de l'Eglise est votre seule chance de survie ! Voilà une réponse vraie et une riposte à la hauteur d'une crise sans précédent dans l'Histoire du catholicisme !

      3) Enfin , pour conclure cette actualité où l'hypocrisie d'Etat l'a disputé au déni de réalité ,  dénonçons sans détour l'incapacité d'Emmanuel Macron , à regarder l'histoire en face en profitant du soixantième anniversaire du massacre du 17 octobre 1961 , pour solder courageusement notre passé colonial avec l'Algérie en reconnaissant ce jour là un crime d'Etat raciste . Mais pour flatter l'électorat de l'extrême droite , le Président a préféré botter en touche en exonérant les responsabilités de l'Etat français , en faisant uniquement porter le chapeau à Maurice Papon , bouc-émissaire bien trop commode . Emmanuel Macron , décidément petit homme , a encore raté son  rendez-vous avec la Grande Histoire !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie
Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau