jean-marie.caucal
Professeur d'histoire .
Abonné·e de Mediapart

19 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 déc. 2021

DERNIER S.O.S. POUR SAUVER LA REPUBLIQUE PAR LA PRIMAIRE POPULAIRE

Alors que la peste brune progresse de manière aussi fulgurante dans notre pays qu'un méchant virus , je lance un ultime SOS à la Gauche française , pour sauver in extremis une République en danger de mort : comme l'ont démontré le front populaire de 1936 ou l'exemple chilien plus récent , il y a bel et bien une alternative démocratique au fascisme , à condition de s'unir .

jean-marie.caucal
Professeur d'histoire .
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

      Comparaison n'est pas raison , dit le dicton , mais sans vouloir jouer les Cassandre , tous les signes avant-coureurs d'un séisme politique majeur sont à l'oeuvre , comme dans l'Europe des années trente et la France des ligues factieuses : on le sait bien , une société est d'autant plus combustible , qu'en période de fléau ( catastrophe naturelle , guerre , crises , épidémie ) l'inconscient collectif cherche à trouver des boucs-émissaires à tout prix : hier , hérétiques ou juifs  , aujourd'hui , musulmans , migrants ou non vaccinés , accusés de tous les maux . Mais , revenons en aux faits qui devraient nous alarmer :

    1) Des crises multiples et complexes qui s'accumulent , formant un cocktail explosif dans des sociétés déboussolées et désemparées , sans aucune réponse satisfaisante du pouvoir en place , impuissant , incompétent ou uniquement obsédé par sa réélection : ce qui alimente l'antiparlementarisme ambiant , caractéristique des périodes pré-fascistes. 

    2) L'essor des forces fascistes qui ne se contentent plus de contaminer les cerveaux par des idées mortifères en exploitant ce désarroi collectif , mais sont déjà passées à la phase d'intimidation violente , s'en prenant désormais ouvertement aux personnes physiques qui leur résistent encore (militants antiracistes , plus de 160 parlementaires agressés) avant la conquête du pouvoir par les urnes : des barbares qui ont commencé à frapper les esprits et les corps en toute impunité , avant d'administrer le coup de grâce par la voie électorale , en bénéficiant de relais médiatiques exceptionnels .

   3) Face à ces menaces , une droite libérale amorphe ou complice , ayant déjà pactisé idéologiquement avec l'extrémisme , mais surtout une gauche atrophiée , atomisée et aveuglée par des ambitions personnelles concurrentes et stériles , incapable de dégager l'essentiel pour éviter le naufrage annoncé .

     Pas d'autre alternative donc en 2022 qu'un NOUVEAU FRONT POPULAIRE ANTI FASCISTE reposant sur une union volontariste de toutes les gauches , et cela dés le premier tour de l'élection présidentielle . Fini , ce luxe de pouvoir choisir au premier tour son candidat préféré en se faisant plaisir puis d'éliminer le pire , au second , comme le voulait la tradition !

     Comme en 1792 ou en 1936 , la République étant en danger de mort , messieurs Mélenchon , Jadot et consorts , au vu de cet enjeu vital , exigeant un cordon sanitaire urgent , mettez enfin vos petits égos dérisoires , pathétiques , vaniteux et ridicules de côté , en vous soumettant à votre dernière chance de salut , au nom du bien commun : La Primaire Populaire du 27 au 30 janvier 2022 qui permettra malgré ses imperfections de présenter une CANDITATURE UNIQUE DE RASSEMBLEMENT contre l'extrême droite ou ses affidés : au Chili , c'est un large front anti-fasciste qui a fait gagner la gauche unie , menée par  Gabriel Boric le 19 décembre dernier , alors que la dictature était à nouveau aux portes du pouvoir à Santiago ! Cela devrait vous faire réfléchir à Paris ! Ne jouez plus avec le feu , messieurs , c'est beaucoup trop risqué ! L'incendie vous emportera aussi de toute façon !

     Sinon , sachez bien que nous vous tiendrons pour personnellement responsables du triomphe du fascisme , qui après avoir labouré insidieusement l'opinion publique par ses idées nauséabondes depuis des années , pourra abattre sans vergogne , avec votre lâche consentement et ce comportement suicidaire , le 24 Avril 2022 la REPUBLIQUE elle même : vous seriez alors IMPARDONNABLES !

    En tout cas  , vous voilà maintenant dûment avertis pour obtenir NOS voix et prendre VOS responsabilités avant que cela ne soit trop tard !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard
Journal
Zemmour et Pétain : une relaxe qui interroge, des motivations qui choquent
La relaxe d’Éric Zemmour pour ses propos sur un prétendu « sauvetage » des juifs français par Pétain a suscité de vives réactions. Les historiens que nous avons interrogés ne sont pas tant choqués par la relaxe - la loi Gayssot ne peut couvrir l'ensemble des allégations mensongères sur la seconde guerre mondiale - que par les motivations de l’arrêt. Explications.
par Lucie Delaporte et Fabien Escalona
Journal — Entreprises
Un scandale financier luxembourgeois menace Orpea
Mediapart et Investigate Europe révèlent l’existence d’une structure parallèle à Orpea, basée au Luxembourg, qui a accumulé 92 millions d’actifs et mené des opérations financières douteuses. Le géant français des Ehpad a porté plainte pour « abus de biens sociaux ».
par Yann Philippin, Leïla Miñano, Maxence Peigné et Lorenzo Buzzoni (Investigate Europe)
Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA
Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse
Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Entretien avec Ava Cahen, déléguée générale de la Semaine de la Critique
La 61e édition de la Semaine de la Critique se déroule au sein du festival de Cannes du 18 au 26 mai 2022. La sélection qui met en avant les premiers et seconds longs métrages, est portée pour la première fois cette année par sa nouvelle déléguée générale Ava Cahen qui défend l'amour du cinéma dans sa diversité, sa réjouissante monstruosité, ses émotions et son humanité.
par Cédric Lépine