Capitaine Ad Hoc.que

Carola Rackete, capitaine du Sea Watch qui sauve des gens en Méditerranée, a bravé l’interdiction d’accoster, et a débarqué ses protégés sur la côte italienne. En plein retour du Duce !

sea-watch
« Capitaine » est masculin, alors pourquoi pas « capitain » ? Il y avait bien « capitan ». « Capitaine » aurait alors été réservé aux femmes. François de Hadoque, ancêtre de notre barbu et belge Archibald, avec ses atours et dentelles grand-siècle, avec son nom en « .que », comme loque, coque, toque, malgré tout barbu itou, laissait pressentir cette féminité du mot « capitaine ». Son descendant, avec son nom en « .ock » comme « rock », « bock », revirilisera la fonction.

Aujourd’hui, c’est une autre corsaire qui attire l’attention. Car on l’a rackettée Carola Rackete (non, non, pas pirate, corsaire, d’abord, « rackete », qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire en allemand ?), capitaine du Sea Watch qui sauve des gens en Méditerranée, a bravé l’interdiction d’accoster, et a débarqué ses protégés sur la côte italienne. En plein retour de Voldemort du Duce !

J’aime bien. Je l’aime bien, Carola. Je l’aime.

On a souvent entendu parler de désobéissance de la part de sujets, de lambdas, d’exécutants. Ici, c’est le chef qui désobéit. Ça m’émoustille.

Un beau jour on va voir le président
Descendre de sa tire en disant dans sa lippe
" Merde je ne joue plus pour tous ces pauvres types."
J'ai bien peur que la fin de l’ancien monde soit pas triste. (paraphe rasé de :

Georges Brassens "Le grand pan" | Archive INA © Ina Chansons

Diane Tell - Si J'étais Un Homme (Paroles) © Diane Tell

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.