Jean-Max Sabatier
autoentrepreneur
Abonné·e de Mediapart

325 Billets

2 Éditions

Billet de blog 9 janv. 2019

Le Réconciliateur

Rendu furieux par l’inepte vidéo des deux pseudo-historiennes de Mediapart sur Henri IV, j’ai laissé tomber Zarathoustra, un que-sais-je sur le nombre d’or, Terry Goodkind (qui commence d’ailleurs à me saouler), et j’ai pris le livre de Bayrou, que je n’avais pas encore lu. J'y ai retrouvé l'anti-Macron que j'évoquais il y a quelques temps dans l'article Macron entre Ubu et le Béarnais.

Jean-Max Sabatier
autoentrepreneur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La violente amour que j’ai de mes sujets m’a rendu tout aisé et honorable.

Voici la devise qui orne le socle de la statue d’Henri IV au Palais-Bourbon. Je l’ai trouvée dans le Henri IV de François Bayrou ! Eh ouais. Merci à Laurence de Cock et Mathilde Larrère pour votre ignorance qui m’a ainsi mis en colère, et fait découvrir cet honnête livre.

Jusqu’à présent, la meilleure connaissance que j’avais du Béarnais était due à Robert Merle et à son chouette Fortune de France. Ne rigolez pas. Mediapart vient de prouver qu’un romancier peut s’avérer meilleur historien qu’un universitaire : il lui suffit d’aimer son sujet et de se documenter minutieusement, ce qu’avait fait notre joli Merle. Et ce qu’a fait aussi Bayrou, qui lui non plus, n’est pas historien. Mais qui est homme politique, et, pardonnez-moi, c’est une motivation pour s'intéresser à Henri IV ! Homme politique intelligent et honnête. Passionné d’œuvre politique.

De même que Mélenchon n’a pas le monopole de la sixième république, Macron n’a pas celui de la fin des partis et de l’ineptie de l’alternative gauche-droite. Souvenez-vous : campagne de Bayrou il y a déjà quelques années : « si vous voulez quelqu’un qui vote toujours oui, ou toujours non, votez à gauche, ou à droite. Si vous voulez quelqu’un qui vote oui quand ça lui paraît bon, et non quand ça lui paraît bon, votez pour le modem. »

Bayrou, vingt-trois ans avant les « illettrées de GAD » et « ceux qui ne sont rien », est séduit par ce roi :

Qu'il y ait eu chez Henri IV une conscience sociale est indéniable. La sollicitude, la complicité même, par un clin d'œil, par une boutade, qu'il manifestait aux petites gens le révèlent assez. Sa compréhension de la révolte des croquants, ses décisions concernant l'allégement de la taille et l'interdiction de saisie des instruments de travail des paysans le prouvent. Mais, au-delà d'une simple compassion, d'une proximité certainement liée à la vie au milieu des pauvres et des petits qui fut parfois la sienne, il y avait chez Henri IV l'intuition du rôle social de l'Etat. Si le toucher des écrouelles, l'aide à l'assistance publique s'inscrivent bien dans la tradition monarchique française, certaines de ses initiatives expriment une autre dimension.

Je ne citerai pas davantage d’extraits. Ah si, juste cela :

J’ai constamment présent à l’esprit cette phrase merveilleuse de Vaclav Havel : « Ils sont comme les enfants qui pour faire pousser les arbres plus vite leur tirent sur les feuilles. » (Bayrou, dans son introduction, parle du travail politique et de sa nécessaire lenteur).

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
A Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait
Journal — Asie
« Une grande purge est en cours »
Le militant hongkongais Au Loong-Yu réside temporairement à Londres, alors que sa ville, région semi-autonome de la Chine, subit une vaste répression. Auteur de « Hong Kong en révolte », un ouvrage sur les mobilisations démocratiques de 2019, cet auteur marxiste est sévère avec ceux qui célèbrent le régime totalitaire de Pékin. 
par François Bougon
Journal — France
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
Face à Mediapart : Fabien Roussel, candidat du PCF à la présidentielle
Ce soir, un invité face à la rédaction de Mediapart : Fabien Roussel, candidat du Parti communiste français à la présidentielle. Et le reportage de Sarah Brethes et Nassim Gomri auprès de proches des personnes disparues lors du naufrage au large de Calais.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan