Organiser un référendum d'initiative populaire

Quand une mairie veut démolir un quartier, il faut demander leur avis aux gens. Si on ne le leur demande pas, " Les petites gens Sont des gens sérieux Iront gentiment Peupler les banlieues " (de banlieues).  Je souhaite prouver qu'une très grande majorité de gens sont contrariés par la perspective de leur déplacement.

L'organisation du référendum présente deux contraintes apparemment contradictoires : l'électeur habite le quartier, on doit donc avoir la liste complète de chaque locataire, nom et adresse, pour que le scrutin soit exact (chaque personne doit voter au plus une fois).
Et d'autre part, il faut assurer à chacun l'anonymat. 

On peut envisager un scrutin traditionnel, avec une urne. Je propose la librairie-école comme bureau de vote.

On peut envisager aussi un vote numérique : aujourd'hui, (presque) tout le monde a un smartphone ou un ordinateur. Le logiciel qui enregistrera le scrutin doit donc posséder une base de données correspondant à l'ensemble du quartier, comptabiliser les oui et les non, sans associer habitant et vote. Et le champ "a voté" doit être détruit une fois les résultats du scrutin enregistrés. C'est assez simple. Cela constitue un bon exercice html, css, mysql et php (langages de programmation). J'aimerais faire réaliser ce projet par des étudiants habitant le quartier. C'est tout bonus : d'une part le savoir-faire est acquis par des jeunes du quartier ; d'autre part la confiance dans le système informatique ne peut qu'y gagner.

J'ai une petite préférence pour la solution moderne, qui est encore plus anonyme que la solution traditionnelle, dans laquelle on se montre pour voter. Avec le vote électronique, le fait même de participer est anonyme.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.