Déportation

Le vol de mot de Voldemort

tract-non-1

Les nazis ont volé le mot « déportation ». Aujourd’hui, quand on entend ce mot, on pense au génocide. Quand j’ai communiqué le tract de protestation contre le projet Paul Brard, une personne m’a dit qu’il trouvait ça trop agressif. Sans doute parce que pour lui, déportation = génocide. Mais non ! Bédier (Pierre le faisan, non pas Joseph l’humaniste), Brosse et les Résidences Yvelines Essonne ne sont pas des nazis ! Ils se proposent de déporter, non-pas d'exterminer…
À cause de ce vol de mot, la déportation pépère a perdu son droit de cité. Pour nous remémorer ce qu’étaient les jolies petites déportations d’antan avant que Hitler, les nazis et les SS ne s’y mettent, voici l’épisode de la déportation des Acadiens par les Anglais en 1755. Le « libéralisme » avec ses solutions radicales (non, non, pas « finales ») est en train de naître. Vous remarquerez au passage que c’est, là encore, une hérésie-utopie qui meurt. (les Acadiens francophones et les Amérindiens s’entendaient et vivaient en paix).

En histoire et en chanson.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Déportation_des_Acadiens

Marie-Jo Thério''Évangéline'' 2001, TV pour Claude Léveillée © PopFranco8090
 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.