Le réseau des filles mignonnes

"Cute", c’est mignon.ne. En américain, c’est aussi "futé", "désagréablement pertinent". En fait, la plus "cute" de toutes ces filles ne fait pas partie du réseau, tout en ayant affaire à lui.

 

cute-girl-1
Coup de cœur pour cette BD américaine, de Greg Means, MK Reed et Joe Flood. En noir et blanc, 182 pages, 2016 en France chez Glénat. Roman d’amour. Attention ! J’ai pas dit à l’eau de rose. Ce n’est pas girly, ni gnan-gnan. En fait, ça déchire.

Jane est fan de skate, bosse dans le skate, se casse la figure en skate, mais elle est vraiment balèse quand-même. Elle est à Brookport depuis quelques mois seulement. (Elle bourlingue un peu). Jack vend de la soupe avec un petit commerce ambulant que son patron dépose le matin et reprend le soir au moyen d’une fourgonnette. Il est complètement dans la lune, un peu glandeur et très gaffeur. Son intelligence est cachée. Elle n’apparaît qu’épisodiquement, parce qu’il ne cherche pas à la faire valoir. Mais elle est bien là ! Et aussi la sensibilité qui va avec. C’est important, parce qu'à Brookport, il y a un réseau des super-nanas, destiné à informer chacune sur les mecs graves à éviter ! Et pour « sauver » Jane, Jack va être balancé, pris pour cible… Une sorte d’inquisition va avoir lieu, on va faire rencontrer Jane et des ex de Jack, pour bien lui faire comprendre quel abruti il est. L'œuvre est aussi un essai sur la "pression sociale".

C’est leur première sortie ensemble. Ils sont désargentés. Jane aimait bien écouter des disques sur les bornes d’écoute, mais il n’y a plus de disquaires. Jack en connaît un où on peut encore écouter des vinyles :

cute-girl-network-page-36

Le même jour, il visitent le « cimetière des distributeurs de boissons ».

cute-girl-network-page-44

L’enquête a commencé. On a prié Jane de ne pas avoir de contacts avec Jack le temps que toutes les ex aient témoigné. Elle a accepté, la mort dans l’âme :

cute-girl-network-page-77
cute-girl-network-page-78
cute-girl-network-page-79

Le témoignage de Beth, qui travaille dans une librairie :

cute-girl-network-page-83
cute-girl-network-page-84

Entre deux entretiens, Jane se morfond. Elle va passer ses nerfs sur d’innocentes victimes :

cute-girl-network-page-94
cute-girl-network-page-95
cute-girl-network-page-96
cute-girl-network-page-97

Le témoignage de Teresa :

cute-girl-network-page-106

Jane aide sa colocataire Wendy dans la réalisation d’un documentaire sur les enfants :

cute-girl-network-page-133
cute-girl-network-page-134

Comment ça finit, tout ça ? Bien !

Les auteurs :

auteurs

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.