Inauguration de la liste de discussion électronique de l'Assemblée Citoyenne

Pas le premier mail, mais presque. C'était pour donner le lien de ce blog, et j'en ai encore profité pour bavarder.

Bonjour tout le monde

Je remercie Laurent Brosse, grâce à qui je vous ai rencontrés, et grâce à qui il m’arrive en fait tout un tas de bonnes choses. Heureusement que je suis pas Conflanais, je serais capable de voter pour lui, tellement je lui suis reconnaissant !

Aïe ! Aveu d’rimes.

Le plus grand bonheur qui m’échoit grâce à not’ maît’ maire, c’est que j’écris enfin ! Rêve de gosse : être poète, écrivain, auteur de polars, de science fiction, rêve de jeune homme : écrire des essais. Toujours remis à plus tard, pour cause de paresse, et aussi de confort. Il faut être dérangé pour s’éveiller. Merci Not’ Maît’ ! Je ponds une page par jour ! 

marine-houellebecq

Voilà ce que je veux être : ni le Malraux ni le Houellebecq, mais le Moi du ou de la futur.e maire de Conflans !

Les maires de Conflans, il y en a certains de célèbres, non ? Au moins deux. Rocard, dont on va reparler, et Bérurier (orthographe révisée par Frédéric Dard) ; l’anecdote raconte que c’est une sorte de vengeance qui lui a fait choisir ce nom pour le Goret. Le contentieux ne devait pas être fort lourd, vu l’amour que lui portent, aussi bien San-Antonio que Frédéric.

Je suis même devenu interprète ! Je vous dis pas de qui, ça vous fera une surprise. Voir un des tout prochains billets, sans doute aujourd’hui.

Jean-Max

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.