Carénage capillaire

Voile : encore un mot dévoyé. Les cons totalitaires pédalent encore dans la semoule avec l’amalgame foulard - voile.

 Que l’on interdise les burkas, les cagoules, qui cachent le visage, c’est normal. Que l’on jette l’anathème sur un foulard, c’est con.

Si je comprends bien, l’interdit religieux de montrer ses cheveux est là pour ne pas provoquer le désir.

Une des motivations pour une femme à mettre un foulard, c’est de ne pas provoquer le désir.

Le hijab, à priori, si on l’achète et le porte, comme c’est religieux, c’est pour cette raison-là.

Ça donne plusieurs questions :

Ne pas vouloir provoquer le désir, cela ne relève-t-il pas aussi de la liberté individuelle ? Si on estime risquer de se faire violer à cause de ses cheveux, n’a-t-on pas raison de porter un voile ? Et Décathlon n’a-t-il pas eu une bonne idée en souhaitant permettre aux femmes qui courent, parfois seules, et dans des endroits parfois isolés, de réduire les risques ?

À l’inverse, être court-vêtue relève également de la liberté individuelle. Disons que là, c’est plutôt en face qu’il y a des cons totalitaires. Ceux qui n’arrivent pas à imaginer qu’un corps dans sa splendeur est l’œuvre de dieu (ou de la nature si on est athé.e), et que l’admirer c’est rendre grâce. Le faire fonctionner aussi, d’ailleurs.

Décathlon devrait mettre en vente un simple foulard conçu pour empêcher les cheveux de battre au vent, pour améliorer les performances en réduisant les pertes de vitesse dues aux turbulences et frottements de l’air. Ce serait exactement le même article. Il faudrait juste lui trouver un nom. Motard, je propose : carénage capillaire.

carenagecapillaire

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.