La mairie de Conflans Sainte Honorine : la pauvreté du riche, saison 1

Et avant la branlée de 2014 ? Eh bien, c’est triste à dire, mais c’était les bébés-Rocard. Il y a eu d’abord Huchon, puis Esnol. On retrouve avec eux grande pauvreté et richesse frelatée.

 

 

branlee-2014
Je ne veux pas qu'on puisse m'accuser de parti pris : après avoir exposé en détail ce que je pense de l'équipe LR qui règne provisoirement à Conflans Sainte Honorine, il est bon que je m'occupe un peu de la jambe gauche. Enfin, de ce membre gangrené qui a succédé à Rocard. Car en ce qui concerne ce dernier, il s'agit ni de saison 1, ni de saison 2, mais d'un tout autre cycle, pour lequel je vous demande un peu de temps, car, je le rappelle, je ne suis pas conflanais, et je connais beaucoup moins bien le maire de Conflans Sainte Honorine que le penseur politique, ministre et premier ministre.

Jean-Paul Huchon ; extrait de sa biographie sur Wikipédia

Affaire politico-financière

En novembre 2004, après l'envoi d'une lettre anonyme sur l'existence d’emplois fictifs au conseil régional d’Île de France, il est jugé avec son épouse, Dominique Le Texier, pour prise illégale d’intérêts dans des marchés publics passés en 2002 et 2003 entre le conseil régional et les sociétés de communication Image Publique, Sertis et LM Festivals employant Dominique Le Texier. Le 20 février 2007, il est condamné à 6 mois de prison avec sursis, 60 000 euros d'amende et un an d'inéligibilité par le tribunal correctionnel de Paris. Le 21 novembre 2008, la peine est confirmée en appel, hormis l’inéligibilité.

Distinctions

• Officier de la Légion d’honneur 

• Chevalier de l’Ordre national du Mérite

• Commandeur du Mérite agricole

J’ai rien touché ! J’ai livré l'extrait dans l’ordre. Allez vérifier. J’ai juste retiré les liens, une photo, et les renvois aux notes.

Ce monsieur a été maire de Conflans, puis président de région. Région d’horreur.

 

Philippe Esnol

J’en ai déjà un peu parlé dans l’article La guerre des méthodes. C’est ce maire ivre et sot qui anime en 2010 une réunion des commerçants de Paul Brard. On peut ajouter que les conflanais ont dû lui payer un chauffeur, à cause de son éthylisme. Comment voulez-vous conduire une ville si vous ne pouvez pas même conduire une voiture ?

Valls-euse, il empreinte à Manuel son art de retourner sa veste. Il prend un avantage sur lui quand il rejoint En Marche en 2016, donc avant la réussite du pari fou. Le sachant sot, je suppose qu'il était schlass : il y a un dieu pour les ivrognes. Il n'a cependant pas réussi à être investi pour les sénatoriales. Son opportunisme effréné n'a pu remédier à sa parfaite médiocrité.

Ces deux messieurs, tous les deux l’un contre l’autre, ont provoqué l’arrivée de LR et d’not’maît’maire.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.