Jean Mézières
Abonné·e de Mediapart

271 Billets

1 Éditions

Billet de blog 3 juil. 2011

Jean Mézières
Abonné·e de Mediapart

Affaire DSK, affaire du Rainbow Warrior

Il n’y a que les naïfs - ceux qui traitent tout le monde de « complotiste » - qui ne veulent rien voir ou plutôt ne rien envisager. Pour eux tout est simple dans ce beau Monde merveilleux.

Jean Mézières
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il n’y a que les naïfs - ceux qui traitent tout le monde de « complotiste » - qui ne veulent rien voir ou plutôt ne rien envisager. Pour eux tout est simple dans ce beau Monde merveilleux.

Certes il ne faut pas tomber dans la paranoïa ! Fukushima n’est pas un acte complotiste !
Je me contrefiche de DSK, par contre la vérité sur son affaire, sur l’affaire de Karachi et sur bien d’autres, m’intéresse. Car sans transparence, il n’y a pas de démocratie !

Pourtant sans la mort de Fernando Pereira et la diligence de la police néozélandaise, on nous aurait fait croire assez facilement que la bombonne de gaz servant à faire les crêpes avait été mal fermée conduisant à une explosion dans la cuisine du bateau « Rainbow Warrior ».

Rappelez-vous les démentis officiels à cette époque ! Et pourtant, il a bien fallu se rendre à l’évidence.

Alors, par des embrouilles de bas étages – « à deux balles » comme dit une certaine presse américaine -, si la police et la justice américaine ont été ridiculisées ou menées en bateau - DSK - , croyez-moi nous ne sommes pas au bout de nos découvertes ! On ne se moque pas du système américain sans se bruler les doigts.

Ah ! J’oubliais ! La France est un pays où il n’y a jamais d’embrouilles à part, bien sûrs, le « Rainbow Warrior »,. Depuis l’affaire des enveloppes, on a même des « martyrs » !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte