Aujourd’hui un de nous deux mourra.

Ce soir, émeutiers pour les bien-pensants, des grecs auront leur arrêt de mort à l'horizon !Instiller la mort dans les relations humaines quotidiennes, dans les relations humaines collectives entre pays soi-disant « amis »! Voila la grande réussite du libéralisme !M.A.F.  Mort aux faibles. LA SURVIE DE L’ESPÈCE (I)En plus de la théorie du chaos (http://www.franceinter.fr/emission-parenthese-sous-le-choc-entre-chaos-et-betise), leur modernité : « le commerce de tous avec tous mettra fin à la guerre de tous contre tous ». Les plus commerçants gagneront, les losers mourront en silence dans le déshonneur de l’échec. L’évacuation des faibles en douceur ! Ainsi n’a-t-on plus le problème de tuer des humains par millions pour garder notre indispensable croissance puisque les gens se tuent eux-mêmes en nombre – en grand nombre – ( 30% de suicide en plus en Grèce, 10 000 suicides en France en 2011) ! Ainsi n'a-t-on plus de problèmes de financement des retraites ! Il sera excédentaire puisque les morts de la crise qui auront payés pour rien, avant l'âge légal de 67 ans, comme en Grèce, seront plus nombreux que la petite minorité qui profitera du pactole .Bien vu les popes, les  rentiers et les armateurs grecs !Comme les CDS ou autres assurances, la mort est intégrée au contrat, voire même "titrisée" sur la planète: Je possède, via ma banque, un bout de la mort de la caissière du supermarché d'Athènes.  Simple et efficace !

Ce soir, émeutiers pour les bien-pensants, des grecs auront leur arrêt de mort à l'horizon !

Instiller la mort dans les relations humaines quotidiennes, dans les relations humaines collectives entre pays soi-disant « amis »! Voila la grande réussite du libéralisme !

M.A.F.  Mort aux faibles. LA SURVIE DE L’ESPÈCE (I)


En plus de la théorie du chaos (http://www.franceinter.fr/emission-parenthese-sous-le-choc-entre-chaos-et-betise), leur modernité : « le commerce de tous avec tous mettra fin à la guerre de tous contre tous ». Les plus commerçants gagneront, les losers mourront en silence dans le déshonneur de l’échec. L’évacuation des faibles en douceur ! Ainsi n’a-t-on plus le problème de tuer des humains par millions pour garder notre indispensable croissance puisque les gens se tuent eux-mêmes en nombre – en grand nombre – ( 30% de suicide en plus en Grèce, 10 000 suicides en France en 2011) ! Ainsi n'a-t-on plus de problèmes de financement des retraites ! Il sera excédentaire puisque les morts de la crise qui auront payés pour rien, avant l'âge légal de 67 ans, comme en Grèce, seront plus nombreux que la petite minorité qui profitera du pactole .

Bien vu les popes, les  rentiers et les armateurs grecs !

Comme les CDS ou autres assurances, la mort est intégrée au contrat, voire même "titrisée" sur la planète: Je possède, via ma banque, un bout de la mort de la caissière du supermarché d'Athènes.  Simple et efficace !

Vous comprendrez pourquoi je ne vous tourne plus le dos. Derrière votre sourire, il y a peut être un couteau !

« Bonjour, aujourd’hui un de nous deux mourra. J’emporte le Marché et je mettrai une rose sur ta tombe ! J’emporte la survie de l’Euro et la défense de notre train de vie et j’aurai une pensée pour la pauvre Grèce! Peuple grec MORT pour l’Europe, Ainsi soit-il, AMEN !»
Comment des Delors, des Attali, des ex-Juillard ont-ils pu penser cela ? On peut comprendre la conversion tardive de Juillard.

Ils en viendraient avec la journée du non-suicide à interdire le suicide contraire aux lois du Marché, comme autrefois, contraire aux lois de Dieu. L'Enfer assuré pour ces esclaves révoltés, l’Enfer assuré pour cette chair à canon indisponible au maître du Meilleur des Mondes ! Aussi, en viennent-ils à soustraire ces actes désespérés à l'espérance de vie devant augmenter obligatoirement, miroir aux alouettes pour l'exploitation optimum des gogos !

Alors ! Il faut bien habiller ce cynisme sous des valeurs plus morales ; pièces jaunes, dons en tous genres, pubs pour la fraternité, etc...

Que ce soient les chinois, les américains, les allemands, les anglais, les français, les vainqueurs d'aujourd'hui seront les vaincus de demain !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.