SEPTEMBRE 2018

La rentrée politique va être houleuse? Allez... Je m'y mets moi aussi, grève du chapô, sans préavis.

5 septembre

Progressisme, conservatisme, modernisme, nouveau monde.

Cela n'a aucun sens objectif mais relatif ou comparatif, bien que ces mots soient régulièrement utilisés avec l'intonation et la force d'affirmation et de vérité que l'on veut leur donner.

Bon, ça s'est fait ou plutôt c'est dit.

Il y a le bruit de fond de l'univers, le rayonnement fossile mais aussi:

Le bruit de fond des poussins, du moins en tant que "résidu" persistant dans mes interrogations.

Inutile de m'attarder sur le caractère barbare voire innommable du broyage de poussins dont beaucoup de gens conviendraient je crois. Probablement un rationalisme économique industriel  en est à l'origine. Je me pose toutefois encore quelques questions à ce sujet.

Question qui s'adresserait peut-être davantage à une salamandre qu'aux médias: pourquoi trie-t-on les poussins?

J'esquisse une première réponse: probablement pour séparer les femelles et les mâles.

Là où c'est plus difficile pour moi d'étoffer et solidifier une réponse c'est face à différents cas de figure:

- si on ne garde que les femelles c'est parce que l'on veut produire des poules pondeuses.

- si on ne garde que les mâles, c'est parce que l'on veut produire des coquelets "à viande".

- si on ne garde que des femelles pour du "poulet à viande" on pourrait aussi garder les mâles pour produire des coquelets et trier un peu plus tard quand le duvet a laissé la place au premier plumage.

Je n'ai peut-être pas envisagé tous les cas de figure mais ce n'est certainement pas aujourd'hui que je viderai la case mémoire qu'occupent les poussins. Font chier les poussins...

Case mémoire spéciale nucléaire

Celle là, elle s'est bien remplie à l'occasion du dernier rapport rendu sur le sujet qui suggère la construction de 6 nouveaux EPR en France, avec la contribution des propos de Bruno Le Maire qui a semblé tantôt embarrassé de se sentir obligé d'exprimer une certaine réserve, tantôt prendre position favorable à ces conclusions et ce qu'elles impliquent. Je n'ai pas pris de notes, mais côté emplois, BLM me semble un "commentateur" des plus contestable dans l'interprétation que l'on peut faire de la notion de "transition énergétique". Cela a-t-il seulement fait l'objet d'une réflexion de sa part? 

Se désintéresser de tout n'est peut-être pas le seul moyen d'avoir l'esprit en paix, mais ce n'est probablement pas le moindre.

Et De Rugy dans tout cela?

Aphone sur le plan écologique depuis son ralliement à Macron et encore plus depuis son accession au "perchoir", méprisant déclaré du "gauchisme", avec des comportements ou des attitudes dans sa fonction de Président de l'Assemblée Nationale que je classerais assez facilement d'inspiration fin XIXème début XXème, limite réactionnaire, je serais très surpris d'assister à la résurrection de l'écologiste qu'il fut. On verra bien... Même Barbara Pompili me semble devenue une "Pompilette" à la Pagnol dont il ne reste d'écolo que le souvenir.

Quelle est la différence entre un poulet et une poulette?

A vrai dire je ne sais pas. Clairement cette question est la conséquence de l'affaire des poussins, j'aimerais bien y voir plus clair dans cette affaire de volaille.

Sur le plan gustatif, à priori, je placerais en tête la pintade, ensuite le canard, puis le poulet "jaune", et enfin, le poulet "blanc". Cela fait longtemps que je n'ai pas goûté, si cela s'est déjà produit, à la chaire des oies, dindes, cailles, faisans, ortolans et j'en passe. Je me souviens toutefois clairement d'un canard de chasse et des plombs que je recrachais pratiquement à chaque bouchée.

Donc....

Un poulet est-il une poulette?

Quel est le nom d'une pintade mâle?

Comment s'appelle le doyen des dindons.?

Pour lever le doute.

A priori, la réforme du prélèvement de l'impôt à la source ne devrait concerner que les particuliers salariés. Si toutefois les entrepreneurs individuels et les entreprises constituées en société (BIC, IS) sont concernés par quelque évolution dans leurs propres impositions, ce serait bien de le préciser.

Je ne manquerai pas à l'occasion de rappeler au gouvernement que si l'influence Macronienne avait été véritablement inspiratrice, on n'aurait pas mis en place cette réforme au travers des entreprises.

Avec un temps de retard, au sujet de l'avance de trésorerie pour l'Etat faut pas déconner.... Le tiers provisionnel vaut bien de relativiser cet argument invoqué par certains détracteurs en mal précisément d'arguments.

RSA AA ASS SS...

Suivant mes souvenirs, la filière RSA concerne les entrepreneurs en rupture de revenus, la filière ASS concerne les salariés en rupture de salaires et de droits au chômage. Je suis peut-être totalement dans l'erreur ou l'approximation.

La Prime d'Activité concernerait les salariés à faibles revenus mais peut être aussi les entrepreneurs à faibles revenus.

La vertu du doute est d'éviter potentiellement que l'on affirme tout et n'importe quoi.

Un plus très jeune tioube...

https://www.youtube.com/watch?v=Hd3oqvnDKQk&list=RDEh44QPT1mPE&index=6

7 septembre

Veille médiatique.

Je surveille un peu et m'inquiète tout autant...Pas davantage que sur mon journal de programmes TV je n'ai eu quelque écho du retour de la séquence Canteloup sur TF1.

A mon appréciation c'était tout aussi inégal qu'ont pu l'être les guignols sur Canal mais il m'arrivait de sourire et m'en contentais au point de m'y être "abonné".

Les "transformers" version LREM, autrement dit "transformation profonde" pour parler dans leur langue particulière, la préparation de l'avenir version Macron, cela ne m'inspire pas ni ne m'amuse, bien que j'aimerais avoir l'occasion de me trouver confronté à "quelque chose" qui m'inspire un peu la volonté de le prendre au sérieux.

Je ne crois pas que l'on puisse parler de "grand art" avec Macron. Lorsqu'en présence de Merkel cette fin d'après-midi il emploie précisément cette formulation "préparer l'avenir" c'est l'illustration parfaite de sa capacité à parler pour ne rien dire.

Je n'imagine pas une "transformation profonde", qui plus est humaniste, qui s'opère sous la coupe de la compétition économique dans tous les domaines. Quant à la possibilité que cela s'effectue dans le cadre de l'U.E. actuelle, au risque qui ne me dérange pas de passer pour un eurosceptique, ce qui n'aurait rien d'innovant à mon sujet, suggérer cela relève à mon sens de l'utopie ou de l'escroquerie intellectuelle. Histoire d'en faire chier certains éventuellement, le culte "patriotique" de la Marseillaise, celui de l'émancipation et de l'acceptation de la compétition anarchique, me semble paradoxal au regard des accusations de "nationalisme" de "populisme" dont on gratifie ceux qui à divers degrés ne pensent pas tout à fait pareil.  

Risque de rupture avec les chaînes d'info en continu?

Trop de Johnny Halliday sur BFMTV? Je pense que oui. Personnellement, je classe cela dans la rubrique des "chiens écrasés".

Trop de sport sur Cnews? Je pense que oui.

Trop de pub partout? Je crois que oui. On a toutes les chances de tomber sur un spot publicitaire aux mêmes moments d'une chaîne à l'autre quand l'une à l'entrée du dit spot vous a incité à zapper sur l'autre.

Pour ce qui est des interviews politiques, faut se lever tôt. 07h15 sur Cnews, 07h40 sur France 2 jusque là on peut enchaîner, cela devient compliqué pour les horaires de LCI et BFM, 08h30 cela coïncide à peu de chose près, concurrence probablement. Pas de chance, il y a aussi à voir et entendre sur le canal des chaînes parlementaires aux mêmes horaires.

Ma mission si je l'accepte est de retrouver ma liberté médiatique.

L'info avance, du moins la mienne.

https://www.huffingtonpost.fr/2016/06/10/broyage-poussins-production-oeufs-disparait-etats-unis_n_10393546.html

https://www.lemonde.fr/biodiversite/article/2016/04/29/ou-en-est-on-des-alternatives-pour-eviter-le-broyage-de-poussins_4911036_1652692.html

https://www.notre-planete.info/actualites/2073-poussins-broyes-vivants-oeufs

https://www.capital.fr/economie-politique/elevage-en-cage-broyage-des-poussins-castration-a-vif-les-deputes-ne-sont-pas-contre-1290330

Va au diable "LAREM", va au diable Travert, emmenez Macron avec vous...

8 septembre

Je crois que je n'ai pas l'âme d'un guerrier.

Il y a tout de même quelques chances que je fasse un peu plus "chier" les politiques  dans les temps à venir, autant qu'on puisse le faire ou y prétendre au travers d'un blog, mais rien n'est sûr avec moi.

Dans l'éventualité où cela trouverait un écho particulier chez quiconque (répétition).

"L'homme doit s'éveiller pour mourir

L'homme doit mourir pour renaître

Quand bien même serait-il né sans être mort

Ce fait-même l'empêcherait d'être."

Je ne sais pas très bien ce qu'il faut en penser rapporté ou transposé à moi-même. Disons que je suis copain avec monsieur Gurdjieff pour l'éternité... 

L'ami, le frère, l'amant des instants d'éternité.

11 septembre

Je crois que je vais avoir du mal à dormir tranquille.

Un peu par hasard, j'ai suivi en grande partie cet après-midi  (10 septembre) l'émission "Perriscope" sur LCI. Quelques propos de Jean François Carenco (CRE) et Fabien Choné (Direct Energie) m'ont laissé avec quelques perplexités et interrogations.

Donc, si la "Résistance" m'entend, passez tout cela au peigne fin. Dark Vador est dans le quartier, j'essaie de ne pas me faire repérer.

https://www.lci.fr/replay/replay-perri-scope-du-lundi-10-septembre-2018-2097999.html

12 septembre

Il y a PPE et PPE.

Le Parti Populiste Européen tout le monde connait, je découvre un peu la Programmation Pluriannuelle de l'Energie. Probablement je n'irai pas verser mon fiel sur le site suivant mais autant en connaître l'existence.

https://ppe.debatpublic.fr/

Ceci étant fait, je m'autorise à déplorer que le flou artistique persiste sur la "compétitivité" de l'énergie atomique pour la production d'électricité comparée à celle des multiples ou diverses sources renouvelables qui n'ont peut-être pas le même indice de performance "économique". Faut vivre avec comme on dit....

Je ne suis pas intervenu publiquement uniquement pour dire ce qui précède mais aussi pour exposer une possible piste pour la PPE dont le contenu n'est pas encore bouclé je crois. Précisément, je suggère concernant la production d'électricité "verte" qu'il soit introduit une obligation de quota d'investissement   dans le photovoltaïque à toutes les entreprises qui vendent de l'électricité particulièrement pour celles qui n'en produisent pas une goutte mais se contentent d'en faire négoce "à bon compte" comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire. Les pistes sont multiples, bâtiments industriels, lotissements pavillonnaires neufs, locaux des grandes surfaces de la distribution. Les difficultés techniques ou juridiques ne sont probablement pas inexistantes mais confronté à la problématique des déchets nucléaires je ne pense pas qu'elles soient moins solubles et à mon avis ce serait plus rationnel que de subventionner cela au travers des particuliers, des crédits d'impôt et des super prix de rachat de l'électricité au détriment des intérêts d'EDF puisqu'il m'a semblé entendre ( QAG de ce jour) que De Rugy n'entend pas ignorer les entreprises.  

Comment stocker l'électricité?

J'ai intégré qu'on ne peut pas la stocker directement sauf utiliser la méthode batterie. A ce stade, rien n'interdit d'imaginer une transition énergétique dans le secteur de l'habitât individuel qui repose sur cette méthode. Rien n'interdit non plus d'imaginer que ce ne soit pas les particuliers qui fassent l'investissement mais tout organisme "habilité".

On peut aussi passer par l'intermédiaire de l'hydrogène c'est même envisageable à l'échelle de l'habitât individuel comme je l'évoquais juste avant. J'ai bien en tête le caractère "explosif" ou inextinguible de l'hydrogène sans ignorer son pouvoir corrosif sur certains métaux. Certaines technologies semblent palier à ce problème (voir exemple McPhy). Reste à savoir ou évaluer  s'il ne serait pas préférable de développer cette filière plutôt que celle des batteries ce qui implique une prise en compte du coût bien sûr mais aussi des aspects écologiques propres aux batteries, matières premières mises en oeuvre, recyclage etc. De fait on peut élargir la réflexion au domaine de l'automobile ou des véhicules automobiles au sens large.

A l'évidence, le principal problème du stockage est quand il doit être massif. C'est un des points d'articulation de la réflexion pour ou contre le nucléaire dont on ne doit pas oublier un des inconvénients, si on veut être honnête, les pertes en ligne inhérentes au système centralisé.

Je pense qu'on n'évitera pas les pressions "conservatrices" et "immobilistes" qui par intérêt , par principe, par "passion", par paresse, refuseront d'envisager autre chose. En ce qui me concerne, je me heurte à la limite de mon savoir et de mon pouvoir pour être plus "efficace" dans le sens de la sortie du nucléaire qui a mon adhésion "philosophique". En ce qui concerne Bruno Le Maire, je doute qu'il ait vraiment envie de se compliquer la vie avec cette notion de transition énergétique, à lui de démontrer le contraire.

Question pragmatique  et juridique.

Dans le prolongement du  sujet de l'électricité, j'aimerais bien clarifier certains points au sujet du "pouvoir" de l'actionnaire majoritaire comme l'est l'Etat français chez EDF. Dans quelle mesure peut-il peser ou pas au niveau du Conseil d'Administration, dans la nomination ou révocation d'un PDG, en clair, comment peut-il influer ou pas sur les orientations d'une entreprise comme EDF?

Limite démagogique?

J'avais entendu il y a quelques jours Mélenchon s'insurger contre un accord de libre échange avec le Japon. Il est vrai  que certaines sympathies personnelles envers ce pays peuvent nuire à une vision objective de ma part du sujet. Toutefois, j'ai trouvé un peu douteux (démagogique) le rapprochement ou le lien fait par une  députée FI avec la question des baleines (QAG de ce jour). La réponse de De Rugy au sujet du libre échange renvoyant aux interventions de Trudeau et au CETA me semble toute aussi passible de critique. Comme j'ai tendance à être en faveur de la préservation du vivant, et contre le libre échange incontrôlé, au point d'en devenir partial, je propose un non lieu pour la députée FI et la mise en examen de De Rugy afin qu'il expose les paramètres concurrentiels avec le Japon et le Canada et les conséquences potentielles positives ou négatives pour les entreprises que l'on peut y associer, pour se disculper éventuellement... On peut rêver...

13 septembre

Pure provocation de ma part vis à vis de certains?

Tant pis...J'ai un côté universaliste et tant qu'on ne me demande pas de traduire les paroles... Entre nous, Jain dont France 2 nous bassine, je doute que cela soit de la chanson à texte...

https://www.youtube.com/watch?v=ivYZq_ZfHK4&list=RDivYZq_ZfHK4&start_radio=1&t=14

https://www.youtube.com/watch?v=WrKkPvaZA98

https://www.youtube.com/watch?v=DuPhCmmfKiE

14 septembre

J'hésite encore au dernier moment

Sous l'influence du moment, mes errances sur Youtube m'ont amené à redécouvrir Robert Castel sous un angle qui m'était totalement inconnu.

https://www.youtube.com/watch?v=dWz8F696jpg

https://www.youtube.com/watch?v=bZuT-IQmqlc&list=RDbZuT-IQmqlc&start_radio=1&t=36

J'avais quelques souvenirs de lui dans ce registre.

https://www.youtube.com/watch?v=3C45pzUjgHA

20 septembre

J'ai la mémoire qui flanche, je ne me souviens plus très bien...

Bien que tout ne soit pas limpide dans mon esprit, il me semble qu'une cause évidente de ma démarche tend à s'imposer sur la toile de fond de toutes les absurdités que l'Europe et la loi Nome ont pu engendrer. Je m'explique: si la loi NOME n'interdit pas à EDF de créer, ce qu'elle a fait, une filiale qui puisse échapper au tarif réglementé de l'électricité et donc jouer à égal avec tous les parasites opportunistes qui peuvent vendre de l'électricité moins chère, je ne vois pas pourquoi la CPAM ne pourrait pas créer sa propre "complémentaire santé", si possible hyper concurrentielle ou compétitive. L'idée pragmatique, ce qui nécessite peut-être une loi, est que la CPAM n'ait plus à émettre de chèque au titre de l'ACS au profit de l'une ou l'autre des multiples mutuelles parasitaires mais au titre du "versement à soi-même" comme on dit. Informatiquement, cela ne doit poser aucun problème, une mutuelle comme une autre, cela fonctionne ainsi actuellement, si j'ai bien compris.

Allez, Manu, toi qui a l'innovation dans le sang, ne te prive pas de cette opportunité pragmatique.

Si vous voulez tout savoir sur les troubles et incertitudes qui hantent mes neurones, repensant aux échos que j'ai eu d'un projet allemand de synthèse du méthane ( électricité éolienne, production d'hydrogène par électrolyse, synthèse du méthane) je me demande dans quelle mesure cela ne revient pas à transformer l'eau en énergie fossile? J'ai moins de mal intellectuellement avec la méthanisation des déchets organiques, quel que soit le résidu de combustion du méthane, dans la logique et le cycle du renouvelable et de la neutralité carbone.  

21 septembre

Y'a d'l'eau dans l'gaz?

On pourrait presque dire cela si on raisonne sur la production d'hydrogène à partir de l'eau et la synthèse du méthane incluant l'hydrogène ainsi "séparé". Par rapport à l'interrogation qui me taraudait hier que j'évoquais de manière imagée en parlant de transformer l'eau en énergie fossile, à priori, la clef de voûte du problème est l'origine du carbone utilisé dans la synthèse du méthane. A priori toujours, si le carbone provient de charbon fossile (carbone stocké), la combustion du méthane va déstocker ce carbone fossile et donc contribuer à l'accroissement de la densité de CO2 dans l'atmosphère et potentiellement au réchauffement climatique. Vous allez me dire que je n'éclaircis rien, c'est assez vrai.

Ma propre compréhension n'est pas complète face aux importants sujets que sont les dégagements gazeux dans l'atmosphère et leurs contributions au réchauffement climatique, les problématiques de stockage indirect d'électricité, les considérations économiques ou d'indépendance énergétique sur les approvisionnements de gaz. Toutefois, la dite compréhension ne relevant pas de quelque phénomène intuitif de haut niveau spirituel, mais de l'assimilation et de la confrontation de données scientifiques techniques et pratiques, je retiens pour l'heure que libéré dans l'air, le méthane a un pouvoir contributif à "l'effet de serre" nettement plus important que le dioxyde de carbone, que d'importantes recherches qui ne datent pas d'hier se poursuivent autour des alternatives et perspectives offertes par le méthane et l'hydrogène avec l'ancrage sur le concept du renouvelable.

Un peu plus tôt, j'ai fait quelques recherches sur Internet, j'ai retenu quelques sites dont le caractère documentaire me semblait intéressant.

https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/convertir-solaire-leolien-methane-de-synthese-47003/

http://www.societechimiquedefrance.fr/methane.html?lang=fr

http://www.ces.mines-paristech.fr/Themes-de-recherche/Stockage-d-energie/StockMethane/

https://www.actu-environnement.com/ae/news/vgv-methane-electricite-intermitence-stockage-18505.php4

24 septembre

A propos de Manuel Valls.

Au vu de la manière dont les choses se passent, du moins, suivant les échos médiatiques que j'en ai, je pense que ce monsieur devrait faire l'objet d'une forme d'excommunication. Je n'irais peut-être pas jusqu'à proposer la déchéance de la nationalité française, mais il y a tout de même quelque chose d'assez "énorme" dans son comportement, pour le moins "anarchisant" à mon sens.

Le dette de l'Etat coûte ou rapporte?

Interrogation remontée à la surface à l'occasion de l'évocation du projet de loi de finance 2019, et de son incontournable compagnon le déficit.

Il n'y a pas si longtemps j'ai entendu je ne sais plus qui évoquer, comme dans l'intention d'en modérer l'importance, les très faibles taux d'emprunt de l'Etat, parfois négatifs (???). Je vais garder ma perplexité pour moi et me contenter de rappeler qu'à priori la dette pèse plus qu'elle ne rapporte.

https://www.lesechos.fr/21/09/2017/lesechos.fr/030595975300_budget---le-cout-de-la-dette-sera-encore-tres-bas-en-2018.htm 

Ceci étant posé, je devrais suggérer que l'on mette la France au régime que la Grèce a connu. Ce n'est pas mon intention mais à mon avis cela pose la question pas nouvelle du rôle de la BCE. 

Participent également en arrière plan de mes doutes et interrogations la situation du Japon et des USA. J'ai en tête quelque écho que la dette du Japon est détenue par ses citoyens (cela veut dire quoi?) et que les USA  (l'Etat fédéral) dépendent de leur Banque Fédérale sans que je sache quels intérêts sont éventuellement versés à  cette banque Fédérale. 

Comparaison n'est pas raison mais ce n'est pas forcément inutile d'y voir clair. 

26 septembre

C'est l'bordel partout...

Il y a quelques jours, je ne sais plus sur quelle chaîne, ARTE sans certitude, était présenté un sujet relatif aux problèmes de l'agriculture en Suisse où les agriculteurs souffrent visiblement de concurrence étrangère. Au dire d'un agriculteur interviewé, 30000 exploitations et 100000 emplois auraient été perdus en Suisse depuis un certain nombre d'années. Une votation, visant si j'ai bien compris à établir des taxations douanières, n'aurait pas obtenu de majorité malgré la faveur des quelques cantons. 

A l'occasion du sujet il a été évoqué le problème du prix des produits agricoles dont la hausse pourrait accroître un phénomène déjà constaté à savoir que le Suisses vont parfois faire leurs achats en France et en Allemagne .

Toute erreur dans la retranscription du sujet que je viens de donner est imputable à mon attention sur le moment et à ma mémoire.

Le Président est en colère?

C'est un des aspects que j'ai retenu de son discours à l'ONU. Si je peux approuver certains aspects de cette colère et de ses fondements, je reste perplexe au sujet de quelques mots et phrases que je crois l'avoir entendu prononcer: souveraineté, réforme de l'OMC ou de ses règles, concurrence déloyale.

Je vais devoir me résoudre à investir dans un enregistreur à disque dur pour revoir certaines séquences, ne pas risquer d'erreur d'interprétation, ne pas risquer de sortir certains mots de leur contexte,  commenter, critiquer, contester, avec plus de précisions. 

USA et "Fed"

A priori, il n'y a pas de Banque véritablement fédérale ou d'Etat aux USA qui financerait "l'Etat fédéral" et à priori rien qui permette de faire quelque rapprochement ou analogie avec la BCE ou toute autre Banque véritablement d'Etat. C'est plus complexe que je ne l'imaginais. Je commence à me "dégrossir" sur le sujet.

https://www.nouvelordremondial.cc/la-reserve-federale/

D'un enregistrement à l'autre

Je trouve que cette version youtube de Dreamer est un peu plus tonique et évocatrice du souvenir de  mes impressions des années 80 qu'un lien déposé plus tôt. Si on laisse courir à la fin du morceau, d'autres suivent de Supertramp-Roger Hodgson. Pas de quoi sauver nos âmes, juste un peu de "bon moment" psychique.

https://www.youtube.com/watch?v=9Iq93TmDozk 

28 septembre

Il m'arrive de faire confiance à ma mémoire

Il y a peu, Macron à l'ONU, évoquait les "transferts de technologie forcés".

A priori et à mon avis, les transferts de technologies n'ont jamais été forcés par autre chose que les volontés ou les obsessions d'implantations, d'expansions commerciales probablement et particulièrement en Chine, vaste "marché".

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.