MAI 2018

"En mai garde ton gilet" Il y a quelques jours j'aurais dit d'accord, maintenant tout dépend de la région du moment, et suivant l'adage "on ne sait pas de quoi demain sera fait"

07 mai

Qui était le premier: la chenille ou le papillon?

Personnellement n'ayant eu à faire qu'à la chenille dite " de la pyrale du buis" et à son pouvoir ravageur exclusivement sur le buis, à mon avis c'est la chenille qui a commencé. Mais quand on n'est pas dans le secret des dieux, difficile de tirer des conclusions.

A priori si je m'en tiens aux divers échos recueillis sur Internet et à ma propre expérience il existe une traitement efficace et pas trop malsain contre la chenille: Bacillus Thuringiensis. D'une marque à l'autre il est proposé sous diverses indications ou préconisations et il est nécessaire que je vérifie les 3 versions industrielles que j'ai en mémoire pour préciser mon propos et le cas échéant formuler conseil ou recommandations.

Ce que je peux affirmer, 24 heures après une pulvérisation de produit à base de "bacillus thuringiensis" les chenilles n'avaient pas l'air très guillerettes.

Faute d'informations complémentaires de ma part, avec un bon moteur de recherche, vous trouverez davantage d'informations sur la pyrale du buis et bacillus machin chose. Je viens de découvrir, il y a environ 2 semaines, l'ampleur du problème, je ne sais pas encore si 2 pieds de buis les plus affectés sur les 3  qui sont sous ma protection survivront.

C'est la "teufeu à Cronma"?

Ce n'est pas vraiment mon problème mais un peu plus tôt à un moment où j'avais l'esprit un peu plus clair peut-être, il m'a semblé évident que s'il y avait un sujet sur lequel  il mériterait bien de se faire "massacrer" c'est dans le domaine conceptuel et philosophique de la taxe d'habitation. C'est d'ailleurs à cette occasion que j'ai constaté que tout ce qui relève de l'enlèvement des ordures ménagères recyclables ou non, de la fourniture et de la consommation d'eau potable était déjà détaché de la taxe d'habitation au moins au niveau de ma commune. Je n'en ferai pas aujourd'hui l'exégèse conceptuelle et philosophique mais il y a là à mon sens  un vrai problème quoiqu'il y ait a dire sur les fondements ou la conception actuelle et finalement mourante de cette taxe d'habitation qui si j'ai bien compris ne sera remplacée par rien, ce qui est possiblement très démagogique ou populiste.

Donc, en ce qui me concerne, pas besoin d'événement national particulier pour être plus "Macron sceptique" que je ne le suis déjà. Je vais tout de même ajouter une remarque, notre Président me semble avoir été quelque peu excessif dans la flatterie et les caresses à l'occasion de sa visite en "Trumpie". Une concession que je fais à Macron, à priori, l'accord avec l'Iran sur le nucléaire mérite d'être préservé, faute de pouvoir le remplacer par autre chose.

 

Alexis Corbière a beau dire...

Je suis perplexe quant à l'exploitation malsaine qui serai faite du mouvement de grève supposée des pilotes d'Air France alors que ce ne serait pas le cas. Faute des médias ou pas, pour l'heure je suis tenté de penser que les pilotes de ligne sont "tête de file" sur ce mouvement de grève et pour leur propre compte, pas pour celui des autres catégories professionnelles du secteur qui seraient plus fondées à mon avis  à revendiquer. 

Je ne suis pas en mesure de tirer des conclusions, pas davantage que pour ce qui concerne le mouvement à la SNCF. Je suis tout de même tenté de penser que les médias ont leur part de responsabilité faute de donner une image précise et fiable sur tous ces sujets. Pour rassurer les médias, il n'y a pas pour autant de "haine" de ma part, mais probablement une perte de confiance au sens de la "référence informative".

Cela vous surprendra peut-être, si demain il y avait une élection, je pense que je voterais F.I., affaire sans doute de correspondance  de sensibilité dominante.

09 mai 2017

Qui est Donald Trump?

Je ne sais pas vraiment mais à priori il ressemble assez à ce genre de "chiens sauvages" colonialistes prêts à tout balayer sur leur passage pour "leur famille" et leurs intérêts. Je ne me hasarderai pas à résumer les USA à cette image bien qu'après tout les élus sont élus...

Pour des raisons que je ne saurais détailler, ma sympathie va a l'Iran et  à son peuple, à son histoire, son patrimoine, à la confiance que l'on peut lui accorder bien que rien ne soit clair sur la toile de fond contemporaine.

Les USA, pour leur histoire culturelle, ne peuvent revendiquer que celle de colons européens.

Sincèrement, pour moi, Donald Trump n'est rien qu'une "mauvaise blague" de l'histoire...A moins que l'on voit cela sous l'angle d'une chance pour la "communauté internationale" de se ressouder, mais tant que cela sera sous la lumière de l'économisme et du business, il ne faut pas à ma avis s'attendre à des miracles. 

10 mai 2017

Où le diable peut-il se cacher?

A chacun de voir, non?

 https://www.youtube.com/watch?v=YLP0y-X4uYs

https://www.youtube.com/watch?v=pUdhaDCvPWY

https://www.youtube.com/watch?v=MPjy55Y6hWU

https://www.youtube.com/watch?v=C9KAqhbIZ7o

https://www.youtube.com/watch?v=skiNUaOS3mg//

httphttps://www.youtube.com/watch?v=KUqUvMYYOFQs://www.youtube.com/watch?v=KUqUvMYYOFQ

https://www.youtube.com/watch?v=ZH7dG0qyzyg

https://www.youtube.com/watch?v=TW6QiI7hHGA

La chanson est belle mais presque par principe je ne la chanterais pas, on peut cependant se laisser l'écouter quoi que vaille ce qu'elle nous évoque

https://www.youtube.com/watch?v=i2wmKcBm4Ik

Je n'ai pas grand chose de personnel à chanter, les oiseaux le feraient mieux, pour le principe et de mémoire:

L'homme doit s'éveiller pour mourir

L'homme doit mourir pour renaître

Quand bien même serait-il né sans être mort

Ce fait-même l'empêcherait d'être

Sauf erreur je tiens cela pourrait-on dire de seconde main  de monsieur Gurdjieff, mais malgré tout  je ne le cite pas tout à fait par hasard mais par pressentiment ou intuition voire par expérience.

11 mai

J'ai presque vérifié ce que je voulais

Cela concerne les produits industriels "anti chenilles" dont je parlais le 7. Si ce que j'avais entrevu semble se confirmer, il sera préférable que vous fassiez vos propres vérifications.

En l'état:

Pour ce qui concerne les pesticides à base de bacillus thuringiensis sous réserve de différences de dosage ou de densité de principe actif que je n'aurais pas repéré, sous la marque KB, 20 grammes coûtent 7.95€, sous la marque NEUDORF, 10 grammes coûtent 6.10€. Le troisième produit que j'avais évoqué était en "rupture" dans les rayons. Je confirme que le produit  de la marque Neudorf est présenté comme traitement contre la pyrale du buis, et que le produit KB est présenté en traitement contre la "processionnaire du pin" mais de manière non exclusive si on prend la peine de lire tout ce qu'il y a d'écrit au dos de l'emballage.

 Marchais, marchés, marchez...

Comme tout à tendance parfois à se mélanger dans mes neurones, j'avais quelque intention de mettre à l'épreuve les non francophones d'origine mais "présents" sur le territoire dans mon titre, tant pour la phonétique que vis à vis de l'histoire.

Pour rester pragmatique, ayant suivi ARTE Journal de ce jour à 19h45, enfin, si à mon insu je nuis pas dans la confusion totale, s'impose à moi la question de savoir si il n'y a pas matière à trouver anormal que le "peso" d'Argentine s'effondre du jour au lendemain de 7%, sur les marchés financiers bien sûr? Cela veut tout de même plus ou moins dire que la valeur du travail d'un salarié Argentin peut perdre du jour au lendemain, sans explication rationnelle, 7% de sa valeur, comparativement à celle d'un salarié "d'autre part ou d'ailleurs" qui fournirait le même travail. Je pense qu'il est possible à tout esprit sensé et honnête de comprendre que la question ainsi posée ne relève pas d'une logique "archaïquement communiste".

15 mai

Que reflète la nostalgie?

A-t-elle par définition un objet?

Je n'ai pas de relation particulière avec Toulouse, que je ne connais pas. L'inclination à la nostalgie reflète probablement une part de notre psychologie qui se nourrit des résonances qu'elle trouve dans une chanson ou ce qu'elle suscite, une ambiance ou une atmosphère sonore, presque sans raison, sans que les causes ou les racines nous soient associables, visibles, palpables. Sur le moment, c'est une explication que je pourrais donner me concernant.

https://www.youtube.com/watch?v=-VrEeAxSiLc

16 mai

Sur le moment j'aurais un certain nombre de choses à "purger".

Indépendamment du fait et de l'intérêt que l'exprimer ou le taire reste en soi une question, je vais essayer d'exprimer ce que je peux après mon propre filtrage.

Concernant ce qu'en d'autres temps j'avais entendu au sujet de "l'impérialisme américain" et qui était resté un mystère ou une source d'interrogation pour moi, Donald Trump vient de me fournir matière à compréhension. Que Trump ne fasse pas confiance à l'Iran au sujet de l'accord sur le nucléaire, je peux le comprendre comme les mesures économiques protectionnistes qu'il envisageait (j'en ai déjà parlé). Ce que j'accepte ou comprends beaucoup moins c'est qu'il assortisse sa dénonciation de l'accord sur le nucléaire avec l'Iran de menaces de sanctions envers les entreprises indirectement les pays qui poursuivraient commerce avec l'Iran. Je tiens à ajouter, que quoi que j'ai pu dire, je ne résume pas les USA à Donald Trump

Après les récents événements sinistres aux frontières d'Israël et divers échos qui s'en sont suivis, y compris ceux qui résultent de la venue du Président de la Knesset en France, je retiens surtout qu'à priori, Israël a fait preuve d'un grand talent à ignorer ou mépriser depuis pas mal de temps tout ce qui a pu être décidé dans un cadre onusien qui à ma connaissance ne négligeait pas ses propres intérêts sans m'attarder sur le fait que sauf erreur, c'est aux "Nations Unies" qu'Israël doit son existence. Si on devait dresser la liste des décisions onusiennes, le plus juste des juifs passerait un bon moment à les réciter devant le mur des lamentations en demandant pardon pour toutes celles sur lesquelles Israël s'est assis. Si vous me demandez si je prétends toujours ne pas être antisémite je vous réponds oui.

Je ne sais pas très bien ce que signifie et implique le carême chrétien, concernant le ramadan j'y réfléchirai peut-être quand cela se pratiquera en hiver, autour du solstice, quand la durée du jour est la plus courte, j'ignore tout de ce qui est des pratiques religieuses juives. Si vous voulez mon avis sur les questions spirituelles, lisez la revue 3ème Millénéaire qui a depuis pas mal d'années  largement ouvert le sujet sur des pratiques des approches expérientielles, pragmatiques. Bien sûr, malgré toute l'étroitesse de ma culture et de mes possibles préconisations, je ne peux pas omettre "Récits de Belzébuth à son petit fils" de G.I. Gurdjieff, ce ne sera pas la première fois que j'y fait référence. Le moindre que l'on puisse souhaiter aux peuples musulmans est que leurs fractures de courants (Chiites, Sunnites) se réduisent. Histoire de les taquiner un peu, je leur ferais remarquer que les schismes chrétiens (protestants, catholiques) sont plus ou moins résolus depuis longtemps.

Pour ce qui concerne les divers mouvements extrémistes et terroristes islamistes EI, Al Qaïda ou autre, je ne peux pas penser autrement qu'ils n'ont rien à dire. Ce qui resterait très utopique de ma part c'est d'espérer qu'ils en prennent conscience et qu'ils se mettent à chercher un job ordinaire dans notre monde ordinaire, mais à leur insu ils sont peut-être trop paresseux ou psychopathes pour cela. Ne croyez pas que j'ai une opinion positive au sujet des sectes chrétiennes ou autres (américaines comprises) qui font pacifiquement oeuvre de prosélytisme. 

18 mai

Je ne sais pas trop par quel bout prendre l'ensemble de ces "sujets"

Après avoir vu quelques extraits de séance au Sénat et regardé cette fin d' après-midi "Parlement hebdo" sur le canal des chaînes parlementaires, si je devais dresser ma propre situation, du moins ce que j'ai pu ressentir sur le moment, il faut une bonne capacité d'attention, de mémoire, de réflexion et de synthèse pour exprimer un commentaire honnête compte tenu de tout ce qu'il y a potentiellement à dire.

Cela concerne en premier lieu le choix gouvernemental de bloquer, il n'y pas d'autres mots comme l'indique le "vote bloqué", l'augmentation des retraites minimales des non salariés de l'agriculture approuvée quasi unanimement par les Sénateurs. Comme plusieurs Sénateurs  de toutes tendances l'ont fait remarquer, l'argument invoqué du projet global de réforme des retraites pour reporter cette augmentation est très contestable, particulièrement à mon sens, confronté à la célérité avec laquelle les réformes d'exonérations ou d'abattements fiscaux ont été mises en place (ISF, Flat Taxe, Exit Taxe). On peut également évoquer l'exonération de TH qui n'a manifestement fait l'objet d'aucune étude d'impact tant culturel que budgétaire, au-delà de la compensation théorique du transfert des charges sociales salariales sur la CSG des retraités. Ce rejet du projet parlementaire (Sénat) en faveur des retraités de l'agriculture fait porter au gouvernement une sale casquette: cynique et cruel. Quel est le "pari"? Habituer de plus en plus de gens à se serrer la ceinture? Comment ne pas s'interroger sur les pratiques du gouvernement, sur son esprit démocratique et celui de ses ministres, sur sa volonté d'asseoir sa tutelle? La question n'est pas nouvelle, quel sens cela a-t-il de parler encore "d'exécutif". 

En second lieu, le Président du groupe Modem de l'Assemblée Nationale, invité de "Parlement Hebdo", semble paradoxalement s'être attaché à argumenter en faveur de la position gouvernementale sur le rejet d'une augmentation rapide des minimums de "retraites agricoles". Pourtant,  le projet de loi  Modem du moment concernant ce que l'on appelle "droit voisin" visant à taxer les "puissants" du web qui exploitent et peut-être rentabilisent des contenus dont ils ne sont pas auteurs, se voit déprécié par la ministre concernée, référence faite à un précédent espagnol inefficace et pour ainsi dire reporté au profit d'une loi européenne véritablement efficace à venir...Quand?

Comment ne pas s'interroger sur le "godillotisme"ou sur l'hypocrisie peut-être, auxquels mènent les alliances de gouvernement , comme dans le cas du Président du groupe Modem de l'Assemblée bien qu'il évoque non sans raison mais habilement la passivité des gouvernances précédentes au regard de ces mêmes retraites de l'agriculture?  Quels sont les véritables principes, fondements et objectifs  du "Macronisme"? De quel genre d'humanisme s'agit-il?

Il y a plus à dire, j'ai encore du travail sur moi-même à fournir pour être "au top"  du commentaire et de la critique politiques, de leurs structuration et formulation. Pour me faire plaisir, je vais conclure sur une "grande déclaration philosophique": les politiques ont cette capacité de ne rien faire si ce n'est le contraire pour vous faciliter lucidité et clairvoyance. On peut aussi à mon avis appeler cela "noyer le poisson" ou encore vriller les neurones de la logique et de la cohérence chez ses semblables.  A mon insu mes appréciations sont  peut-être totalement erronées.  

19 mai

J'ai mon côté "idées noires", mais ne boude pas l'humour ou la drôlerie ou le rire

https://www.youtube.com/watch?v=K4Jkh5aAn-0://www.youtube.com/watch?v=K4Jkh5aAn-0

Où est le pouvoir de la musique?

Dans l'ambiance ou l'atmosphère qu'elle crée. Je ne saurais dire si dans ce cas ma "perception" est véritablement détachée des images que Disney à associé à cette musique.

https://www.youtube.com/watch?v=jNaNDXyXRFo 

21 mai

Sales bêtes!!!

Je faisais état il y a quelques temps des ravages de la pyrale du buis, j'ai découvert hier soir à l'occasion d'un documentaire sur ARTE (en Corse) les ravages peut-être  économiquement encore plus graves d'un autre parasite: le cynips du Châtaignier. Il y a également un traitement efficace qui permet d'endiguer les infestations et de sauver les châtaigniers, torymus sinensis, un autre insecte. Plus d'infos bien sûr sur Internet ou  ailleurs. 

J'ai assisté il y a quelques années au dépérissement d'un vieux châtaignier, au tronc énorme, qui produisait abondamment bien que des petits fruits. Est-ce l'âge qui l'a tué, un manque d'eau, un champignon ou les cynips? Dommage que je n'ai pas eu cette info plus tôt, je saurais aujourd'hui je crois identifier les symptômes associés au cynips ...

26 mai

Sauvage et pas beau!

Il y a deux jours je crois, sur FranceInfo canal 27 de la TNT, j'ai entendu avec quelques images que Donald Trump allait rouvrir certains droits et modalités de chasse en Alaska: appâtage des ours, chasse en hélicoptère, tir depuis bateau, tir sur des cervidés franchissant à la nage rivières ou cours d'eau et j'en passe. Je ne connais pas en détail toute la faune d'Alaska, mais en l'état, loups, ours, wapitis, peut-être orignaux ont intérêt à investir dans les gilets pare-balles.

Je me suis demandé avant d'écrire ces quelques lignes s'il n'y avait pas quelque chose de déplacé de ma part, politiquement, peut-être de l'ingérence dans les affaires d'un autre pays, par ailleurs, moralement, suis-je vraiment sensible au sort des animaux qui plus est en Alaska?

Quand Macron se dit, sauf erreur, avoir une "approche affectueuse" envers Trump, je peux me dire que Donald Trump a sans doute été maltraité dans son enfance et donc, quoi qu'il fasse ou décide, c'est bon pour le salut de son âme ou son karma. A priori, pour ce qui concerne ce qui s'annonce  en Alaska je m'autorise à penser qu'il y a matière à y voir une permissivité regrettable vis à vis de la sauvagerie.  Très probablement, ce "projet de chasse" ne fera pas l'unanimité sur le continent nord américain.

29 mai

L'épreuve de vérité...

C'est peut-être ce à quoi je devrais me soumettre quand j'accuse les politiques, du moins un certain nombre d'entre eux, de vriller toutes sortes de neurones chez leurs semblables. 

A l'inverse, si je devais surenchérir, je ne manquerais pas pour cela  l'opportunité des interventions de Julien Denormandie, secrétaire d'Etat, hier en fin d'après-midi au cours de l'émission de Public Sénat "L'épreuve de vérité". Il a me semble-t-il lourdement insisté sur le caractère "notoirement injuste" de la Taxe d'Habitation sans pour autant montrer de capacité à convaincre mais plutôt laisser à penser qu'il souffre d'une certaine immaturité et d'un manque de fondements à ses convictions. Je me permets même de prétendre que l'usage sans mesure de ce raccourci de l'injustice de la TH est pour le moins politicien si ce n'est "malsain".

J'évoquais il y a peu l'éventualité d'une exégèse de la TH, en fait, je l'avais plus ou moins fait à l'occasion de la campagne des présidentielles. A cette occasion j'avais entre autre estimé que la TH n'était pas sémantiquement injuste mais que l'on pouvait admettre que son mode de calcul l'était ou était inadapté ce qui en conclusion à mon sens justifiait davantage une réforme du mode de calcul  qu'une suppression avec ses conséquences culturelles et budgétaires, je maintiens.

Si au jour d'aujourd'hui on considère que la possession d'une résidence secondaire est un critère neutralisant de la nature injuste de la TH justifiant son maintient dans ce contexte, quel est le critère qui justifie la suppression de l'ISF? Paradoxalement presque, l'usage réduit par définition d'une résidence secondaire pourrait assez facilement devenir un argument de réduction de TH si on s'en tient au sens que véhicule intrinsèquement la notion  de "taxe d'habitation".

Si d'aventure je devais me justifier devant un juge, j'aurais des arguments au moins au sujet de la logique et de la cohérence. Si ces arguments ne devaient pas suffire pour que j'obtienne un "non lieu", je ne manquerais pas d'invoquer tout ce que l'on peut voir d'injuste dans la CSG non déductible, la Taxe Foncière, la TVA  au motif que ces deux dernières frappent sans distinction de ressources (petite exception pour la TF et ses critères d'âge).

Allez, j'ai assez perdu de temps avec cette affaire, c'est fait c'est fait, si le gouvernement ne trouve pas d'une façon ou d'une autre le moyen de rectifier le tir, au moins espérons qu'il cessera de parler de justice ou d'injustice sur les questions fiscales évoquées.

Vous avez un dictionnaire?

Alors allez voir ce que signifie "émancipation", "émanciper", "émancipé".

On peut y trouver matière à penser que Macron est un anarchiste ou une boîte vide, simplement "remplie" de ce que la chance ou le hasard ont forgé. Il occupe cette place où n'importe qui peut accéder avec une bonne dose d'ambition ordinaire à une influence dans le "no man's land" de la subjectivité. 

Je vous accorde qu'il n'y a pas d'objectivité sans entrer dans le domaine des "Dieux". Est-ce une affaire de religions, de spiritualité, de sciences?

Si je ne crois plus vraiment à mon "centimètre cube de chance", j'espère que "Sainte affirmation" ou "Sainte négation" ne sont pas celles qui s'expriment exclusivement au travers de moi. 

J'ai rencontré quelqu'un qui avait introduit chez moi cette séparation entre le "siècle" et "l'intemporel". Je suis aujourd'hui encore face à cette "séparation" sans pouvoir y apporter quelque compréhension personnelle "instruite" ou éclairage auquel je ferais confiance. Toutefois, si le Macronisme est une religion, il est clair que je n'y crois pas davantage qu'à ce qui émane de toute autre organisation "politique"...

30 mai

Que faire?

Je n'ai pas de doute quant au fait  que c'est à soi-même qu'on est renvoyé que l'on appelle cela religion ou spiritualité.

A ce titre, le terrorisme islamiste et ses meurtres contemporains sont à mes yeux d'une grande "divine" inutilité et reflets d'une grande méconnaissance et ignorance dans le domaine dont il se revendique.

"Il faudra tous les tuer"... C'est plus ou moins ce qui arrive aux "radicalisés" qui passent à l'acte. Qu'adviendra-t-il avec ceux qui sortiront des prisons où ils séjournent actuellement? Il faut peut-être instaurer une loi particulière, comme une loi d'exception, comme un "principe de précaution", tant pis...Je ne suis pas en mesure d'apprécier à qui on peut se fier.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.