Euro : continuons le débat !

Euro : continuons le débat !

Vidéo : "Crise de l'euro : quelles solutions ?"

https://www.youtube.com/watch?v=roLSZxLgAA8

(mots clé : naulot youtube euro)

Voir également un long texte d'analyse sur le site de la Fondation Res Publica "Crise de l'euro : regarder les réalités en face"

Quelques médias dont Mediapart ont eu la bonne idée et le courage de lancer un débat sur l'euro à l'occasion des élections européennes. Ces initiatives ont déjà permis d'atteindre un résultat :  le débat sur l'euro ne se limite plus au débat simpliste "pour ou contre l'Europe". Il glisse progressivement vers le terrain économique et social. C'est une avancée considérable.

Les pères fondateurs de la monnaie unique avaient créé l'euro dans le but d'arrimer l'Allemagne à la France et plus généralement dans le but de renforcer la coopération entre les pays européens mais ils avaient totalement négligé les conséquences économiques et sociales de leur initiative. Alors qu'il aurait fallu faire l'inverse. Un système monétaire doit d'abord être conçu pour des raisons économiques. On en arrive même aujourd'hui à un paradoxe : l'euro attise les divisions en Europe, fait reculer l'idée européenne. L'inverse de ce qui était recherché !

La vidéo que je mets en ligne a pour but précisément d'analyser les dysfonctionnements de l'euro et de voir comment on peut y remédier. Il me paraît urgent d'introduire de la flexibilité dans ce système monétaire.

Le monde dans lequel nous vivons aujourd'hui n'est plus le même que celui des pères fondateurs de l'euro. Aujourd'hui, les parités monétaires sont flexibles dans le monde entier. Partout les parités s'ajustent à tout moment, à chaque seconde. On peut le regretter mais c'est le monde d'aujourd'hui. Dans les années quatre-vingt-dix il y avait encore des zones géographiques où les parités étaient fixes, par exemple dans le sud-est asiatique. Tout cela a volé en éclat. La zone euro est devenue une anomalie. Un système monétaire rigide comme le système actuel de la zone euro ne peut donc qu'entraîner des dysfonctionnements, des souffrances sociales. C'est le contraire d'une zone économique optimale.

Cette vidéo est une modeste contribution au débat démocratique sur un sujet qui va s'amplifier dans les mois à venir.

Il y aura un moment où il faudra cesser de rêver à la possibilté de convaincre Bruxelles et l'Allemagne de changer de politique. Il faudra redonner un peu d'autonomie et de flexibilité aux politiques économiques, adapter la gestion monétaire de l'Europe au monde d'aujourd'hui et naturellement continuer à renforcer la coopération politique. Cela n'est en aucune manière contradictoire. Au contraire !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.