Voir tous
  • Débat restreint à TF1: à qui la faute?

    Par Jean-Michel NAULOT
    Le geste de Nicolas Dupont-Aignan quittant le plateau de TF1 et appelant à plus de démocratie dans les médias a eu un large écho. Un coup de projecteur spectaculaire a été donné sur le fait que désormais l’égalité n’est plus la règle dans l’organisation de la campagne présidentielle, sauf dans les quinze derniers jours.
  • TV5MONDE : " Le monde menacé par une nouvelle crise financière ? "

    Par Jean-Michel NAULOT
    Une génération de dirigeants politiques sera responsable de la crise qui s'annonce, une crise qui pourrait être plus violente que la précédente. Depuis trente ans, on nous a vendu un double rêve : le rêve du "tout libéral" et le rêve du fédéralisme européen. Ces deux rêves se brisent aujourd'hui sur les réalités économiques et politiques.
  • La politique de nos dirigeants, terreau du populisme

    Par Jean-Michel NAULOT
    Les dirigeants des grands partis, de droite comme de gauche, ne cessent de dénoncer la montée des populismes et, de manière stupéfiante, ils déclarent dans le même temps : « Nous ne changerons pas de cap ! Il n’y a pas d’autre politique possible ! ». Cette attitude est absolument irresponsable.
  • Éviter l'effondrement

    Par Jean-Michel NAULOT
    Un nouveau livre le 19 janvier prochain !
  • La dévaluation de l'euro est un faux semblant

    Par Jean-Michel NAULOT
    La BCE doit annoncer de nouvelles mesures de politique monétaire. Jusqu'à présent ces mesures ont été inefficaces. La dévaluation de l'euro qui doit en principe y contribuer n'est elle-même qu'un faux semblant. Pour la France la dévaluation est de 2% en dix-huit mois. Donc inexistante. D'où la politique de dévaluation interne du gouvernement. Cet article est publié dans Le Monde.