Le mariage et la guerre en un seul jour

13/13. Le mariage pour tous et la guerre solitaire en un seul jour... Il fallait le faire ! On se souviendra de ce 13 janvier coup double.

Essai de reconstitution du récit.

Khadafi donne en secret de l’agent à Sarkozy. Sarkozy devenu président utilise l’armée française pour faire taire Khadafi. Khadafi supprimé, l’armée française laisse ses mercenaires prendre la fuite. Résumé : une frappe crée un tsunami.

Le tsunami démarré en Lybie, Sarkozy comptait-il l’arrêter avant qu’il ne fasse des dégâts, au cas où il serait réélu ? Il n’est pas réélu. Son remplaçant prend le relais. Entretemps, le tsunami s’est mué en nouvelle vague terroriste. L’endroit stratégique pour l’arrêter s’appelle Areva http://www.areva.com/ et est situé à Arlit au Niger. C’est de là que provient l’uranium qui alimente nos centrales nucléaires.

La façon dont on fait et défait des Etats en Afrique est une vieille histoire. La façon dont on y a créé des conflits ethniques en traçant de frontière aberrantes fait partie de cette histoire devenue inamovible. Elle fournit le prétexte toujours à portée de main pour voler en cas de besoin « au secours de la démocratie ».

Que les armes parlent, arrêtez vos trémolos, chacun connaît la chanson par cœur… On devrait presque remercier l’Etat de nous fournir une nouvelle occasion de le dire haut et clair : la seule et unique raison de faire la guerre, pour un Etat pillard, c’est l’intérêt économique.

Augmenté du coût de la guerre, le chauffage risque de nous revenir cher cet hiver… et (déduction faite des intérêts de la guerre - oh les disparitions fiscales à venir !) le social, de s’en ressentir.

Résumé du nouveau chapitre : de Sarkozy à Hollande, parfaite continuité étatique…

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/touchez-pas-a-mon-uranium-123466

http://fr.wikipedia.org/wiki/Arlit

http://www.rue89.com/2013/01/14/mali-le-demarrage-supersonique-de-la-propagande-238574

… Alors quoi, laisser faire ? Abandonner nos frères maliens aux mains des terroristes ? Revenons sur terre. Pas de nucléaire, pas besoin d’uranium. Pas besoin d’uranium, le président seul, qui en a fait son affaire, ne nous aurait pas embarqués dans une guerre pour sauver la civilisation au Mali.

Sans doute les intégristes commettent des atrocités. Mais dans la mondialisation du mal, qui peut être assuré de savoir qui sont les pires ? Balayons devant notre porte. Jusqu’où laisserons-nous la police française aller dans la violence provocatrice ?

http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-alain/120113/la-police-gaze-des-enfants-et-saccage-un-camp-de-roms

Nous revoilà donc en guerre.

Sous la couverture diabolisatrice qui n’intimide que les convertis, le résultat va être : notre armée protégeant nos intérêts en Afrique.

Bastion dangereusement défensif.

Si la menace terroriste est si puissamment organisée qu’on le dit, un nouvel îlot colonialiste en pleine Afrique ne fera-t-il pas une belle cible ?

Nuages noirs en perspective.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.