Gilets jaunes, extrême droite et mouvement ouvrier

Ne nous laissons pas enfumer

LE 18/01/2019, 00:05, À PROPOS DU BILLET DE BLOG Maxime Nicolle , Eric Drouet et l'extrême droite

Dupont-Aignant sur BFMTV ce soir : «  il faut rétablir l’indexation des retraites sur l’inflation »

Le parti ( Debout La France ) souhaite le maintien de la réforme de 2010 avec la retraite à 62 ans. En revanche, il propose de passer à un système de points[42],[43]. Wikipédia 

La réforme des retraites de 2010 a organisé la désinxation des retraites sur l’inflation.

Dupont-Aignant se moque du monde, il est un des initiateurs du mouvement des  « gilets jaunes » et un de plus gros soutien des Jaunes avec son parti.

Et il faudrait soutenir les Jaunes ?

« L’apolitisme » des Jaunes est un leurre. La direction des Gilets jaunes c’est l’extreme droite et ne peut être que l’extrême droite. Elle profite des trahisons successives des syndicats ( Concertation-collaboration avec Macron, bousille de la grève des cheminots ) et de la défaite annoncée  du PS pour dans la crise des gilets jaunes servir d’aiguillon ( LR aussi ) a la politique de Macron, ( destruction de la Sécurité sociale et de la Fonction publique...étatisation des syndicats à terme.

A quoi jouent le PCF, LFI et « l’extrême gauche » ? A manger avec le « diable » sur les ronds points il vont se brûler le poil et sentir le roussi mais ils n’enfumeront pas les travailleurs qui dans leur immense majorité ne sont pas dupes et n’ont pas besoin des gilets jaunes pour réaliser le Front Unique Ouvrier pour leur revendications bien au contraire, chasser Macron, lutter pour un gouvernement des seules organisations ouvrières.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.