Jean-Paul Baquiast
Editeur du site Europesolidaire.eu et co-éditeur du site Automates Intelligents.com
Abonné·e de Mediapart

2901 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 juin 2013

Jean-Paul Baquiast
Editeur du site Europesolidaire.eu et co-éditeur du site Automates Intelligents.com
Abonné·e de Mediapart

La NSA nous espionne! Quelle surprise!

La presse anglo-américaine découvre ces jours-ci avec une louable horreur que la NSA (National Security Agency, surnommée No such Agency) et autres agences de renseignement américaines espionnent les communications téléphoniques et messages sur Internet depuis au moins quelques années.

Jean-Paul Baquiast
Editeur du site Europesolidaire.eu et co-éditeur du site Automates Intelligents.com
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La presse anglo-américaine découvre ces jours-ci avec une louable horreur que la NSA (National Security Agency, surnommée No such Agency) et autres agences de renseignement américaines espionnent les communications téléphoniques et messages sur Internet depuis au moins quelques années.

Tout le monde y a droit, non seulement les supposés terroristes mais les bons citoyens américains,  sur le territoire de l'Union comme à l'étranger. Bien évidemment, chaque non-américain sur la planète, possible ennemi des Etats-Unis du fait qu'il n'est pas américain, est également écouté. C'est le programme PRISM, mis en place par Bush et reconduit par Obama en décembre dernier, qui autorise ces entorses aux libertés civiques.

Surprise, surprise. Et que d'émotions !

Nous pensions pour notre part connaître depuis longtemps ces hauts faits de la NSA, depuis les temps lointains d'Echelon. Ceci flattait même notre égo de scribouillards. Nous ne sommes pas si insignifiants que nous le pensons, nous disions-nous entre nous, puisque la NSA s'intéresse à nos points et virgules, les mets en mémoire, les compute et les analyse. Nous en avions fait depuis longtemps des sujets d'articles. Voyez notre dernier papier, en date de juin 2006, sur ce site http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=925&r_id=

Il est bien évident que personne ne pourra jamais arrêter cela, quelles que soient les vertueuses indignations de la presse mainstream. Accumuler des montagnes de données au siège de la NSA, complétées par ces autres montagnes de données que les Google, Facebook, Amazon et consorts accumulent dorénavant sur nous, fait vraiment partie des gènes du Système. Lorsque l'on domine les réseaux numériques, pourquoi s'en priver?

Mais à quoi serviront ces données. La NSA a-t-elle empêché de nuire un seul terrorisme sérieux, depuis qu'elle s'est engagée dans ces milliards de dollars d'investissements?  Si oui, cela se serait su.

Ce qui va probablement se passer sera tout différent. Comme le prévoient nos amis experts des algorithmes, tous les programmes de recherches qui naviguent désormais sur le mode automatique au sein de ces fichiers finiront par s'auto-activer. Des personnes quelconques, vous et moi peut-être, en rien des terroristes, seront signalées dans la plus grande discrétion à d'autres programmes, en charge d'éradications anonymes. Un  drone ou des mercenaires des "forces spéciales" se chargeront des nécessaires éliminations. Leurs voisins imputeront ces disparitions à des crises subites de neurasthénie. Un climat de peur généralisée (ou landscape of fear) se mettra en place, de sorte que chacun s'efforcera de rester le plus tranquille possible 1). Le sommeil d'Obama n'en sera donc pas troublé.

Sources

* Article du Guardian « NSA PRISM program taps in to user data of Facebook, Yahoo and others »
http://www.guardian.co.uk/world/2013/jun/06/us-tech-giants-nsa-data

* Article du New York Times « U.S. Says It Gathers Online Data Abroad » http://nyti.ms/19LxW8u

1) On appelle "lansdcape of fear" l'effet que provoque la présence d'un prédateur, fut-il parfaitement calme, parmi des populations de proies potentielles. Celles-ci réduisent toutes leurs activités, y compris les plus vitales, et renoncent à l'usage d'une partie de leur territoire, en prévision d'une possible attaque. Voir NewScientist, Ier juin 2013, p. 36

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Lula se présente en apaiseur des années Bolsonaro
Dimanche 2 octobre, les Brésiliens choisissent entre Jair Bolsonaro et Lula da Silva. Après un mandat marqué par les violences et une politique favorable aux plus riches, l'ancien chef d’état affirme vouloir réconcilier le pays. Avec l’espoir de l’emporter dès le premier tour.
par François Bougon
Journal — Santé
En ville, à la mer et à la montagne : là où se trouvent les oasis médicaux
Cause sans cesse perdue, la lutte contre les déserts médicaux masque une autre réalité : les médecins libéraux s’installent toujours plus nombreux comme spécialistes dans quelques zones privilégiées. Ils sont aussi toujours plus nombreux à pratiquer des dépassements d’honoraires.
par Caroline Coq-Chodorge et Donatien Huet
Journal — France
Télémédecine : derrière « Sauv Life », le business contestable d’un médecin de l’AP-HP
Pour désengorger les urgences, le ministre de la santé pousse les « unités mobiles de télémédecine », officiellement opérées par une association, Sauv Life, qui envoie, via le 15, des infirmiers dotés de mallettes de télémédecine au chevet des patients. En coulisses, cette expérimentation soulève des questions sur le niveau du service rendu, le coût et les procédures de commande publique. Contre-enquête sur un chouchou des médias.
par Stéphanie Fontaine
Journal — Terrorisme
Une section informatique aveugle à ses propres alertes
Dans les deux années précédant la tuerie à la préfecture de police, les alertes se sont multipliées au sein de la « S21 », la section où travaillait Mickaël Harpon. Sans jamais que cela ne porte à conséquence pour le futur terroriste.
par Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica
Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff
Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon