Jean-Paul Baquiast
Editeur du site Europesolidaire.eu et co-éditeur du site Automates Intelligents.com
Abonné·e de Mediapart

2901 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 sept. 2019

Jean-Paul Baquiast
Editeur du site Europesolidaire.eu et co-éditeur du site Automates Intelligents.com
Abonné·e de Mediapart

Il était temps. Donald Trump suspend les négociations avec les Talibans.

Jean-Paul Baquiast
Editeur du site Europesolidaire.eu et co-éditeur du site Automates Intelligents.com
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voir notre article précédent 

Aujourd'hui, Donald  Trump semble revenu à la raison. Il vient d'annoncer la suspension des négociations avec les Talibans. Les négociations, avait-il affirmé les semaines précédentes, étaient destinées  à obtenir un accord de paix avec les Talibans. Il  devait rencontrer le 8 septembre des responsables Talibans et afghans sur le sol américain. Il n'avait pas précisé si la Maison Blanche allait prendre en charge les frais du voyage des Talibans vers les Etats-Unis. 

. Le bureau du président Ashraf Ghani, exclu on ne sait pourquoi des pourparlers prévus,  rappelle avoir « toujours insisté sur le fait qu'une vraie paix est atteignable seulement si les Talibans arrêtent de tuer des Afghans, acceptent un cessez-le-feu et des discussions directes avec le gouvernement afghan ».

Les rencontres étaient prévues comme devant se tenir en secret à Camp David. D'abord, entre le président américain et son homologue afghan Ashraf Ghani. Puis entre Donald Trump et les négociateurs talibans. Les Américains espéraient ainsi réussir à mettre les deux parties autour d'une même table.

Recevoir des responsables talibans sur le sol américain aurait été une première depuis le début de la guerre en Afghanistan, il y a 18 ans. Mais l'attentat de jeudi à Kaboul, revendiqué par les Talibans et qui a coûté la vie à 12 personnes dont un soldat américain a tout changé pour Donald Trump. Il vient de déclarer sur Twitter

« S'ils les Talibans ne peuvent pas respecter un cessez-le-feu pendant ces discussions importantesS'ils sont prêts à tuer 12 innocents, alors ils n'ont probablement pas autorité à négocier un accord d'importance. 

Donald Trump a  également décidé de suspendre toutes les négociations de paix en cours, alors que l'administration américaine laissait entendre récemment qu'un accord était imminent. Il est difficle de savoir aujourd'hui s'il maintiendra une présence militaire importane en Afghanistan. 

On peut supposer que les intérêts économiques et militaires américains puissants qui s'opposaient à un abandon de la présence des Etats-Unis dans un pays de grande importance stratégique et par ailleurs très riche en ressources naturelles n'ont pas été étrangers à la décision de Donald Trump.
Il sera par ailleurs intéressant de voir comment l'Iran, la Russie et la Chine réagiront à cette suspension. 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte