Jean-Paul Baquiast
Editeur du site Europesolidaire.eu et co-éditeur du site Automates Intelligents.com
Abonné·e de Mediapart

2901 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 oct. 2019

A qui imputer l'attaque du 11 octobre contre un pétrolier iranien ?

Jean-Paul Baquiast
Editeur du site Europesolidaire.eu et co-éditeur du site Automates Intelligents.com
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

(voir Les Echos du 11 octobre https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/un-petrolier-iranien-probablement-frappe-par-deux-missiles-1139219

Ce pétrolier avait été frappé par deux missiles ayant provoqué un important incendie à bord. Mais celui-ci ayant été finalement maîtrisé, et comme nul n'en avait revendiqué la responsabilité, les suppositions concernant l'auteur possible de cette attaque perdent aujourd'hui une partie de leur intérêt. On avait parler des rebelles Houthis, mais cette fois-ci ils ont refusé cette accusation. Beaucoup avaient dénoncé l'Arabie Saoudite, mais on ne voit pas quel intérêt aurait celle-ci à inquiéter les acheteurs de pétrole. L'Iran pour sa part à déclaré ne pas connaître les auteurs de l'attaque. Les Etats-Unis avaient officieusement accusé l'Iran elle-même, mais on voit mal pourquoi celle-ci aurait pris pour cible un de ses pétroliers, alors que bien d'autres pétroliers circulant dans cette zone auraient pu être visés. Certains ont laissé entendre qu'Israël aurait pu attaquer le pétrolier, mais là encore son intérêt précis dans cette attaque n'est pas évident.

Tom Luongo, qui est un analyste politique américain se disant indépendant et publiant principalement ses articles sur le site lui-même non aligné Strategic Culture, considère pour sa part que le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo ne peut accuser l'Iran de la responsabilité de l'attentat. Pour lui, ce serait les éléments les plus agressifs de l'Etat profond américain recherchant la chute du président américain Donald Trump qui seraient les auteurs de cette attaque, avec éventuellement la coopération de l'armée (IDF) israélienne.

L'article est long et un peu confus. Nous en retiendrons que le principal objectif de cette attaque serait d'empêcher Donald Trump de retirer les troupes américaines présentes en Syrie. Ce retrait pourrait mettre en danger l'influence américaine au Moyen-Orient. La Russie et l'Iran pourraient profiter de ce retrait. Or la présence américaine garantit que les réserves de pétrole abondantes au nord de la Syrie n'échappent définitivement aux intérêts pétroliers américains et qu'à travers la complicité de l'actuel président de la Syrie Bashar al Assad, elles ne viennent renforcer les atouts dont dispose désormais Vladimir Poutine dans cette région sensible.

Inutile d'ajouter que la présence américaine est considérée à Tel Aviv comme essentielle à la sécurité d'Israël 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — États-Unis
L’écrivain Salman Rushdie poignardé
Salman Rushdie se trouvait sous assistance respiratoire, après avoir été poignardé le 12 août, alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole sur une scène de l’État de New York. De premiers éléments sur le profil de l’agresseur témoignent d’une admiration pour le régime iranien.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Réagir avant qu'il ne soit trop tard 2/4
L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
par HARPAGES
Billet de blog
Le nucléaire sans débat
Où est le débat public sérieux sur l'avenir du nucléaire ? Stop ou encore ? Telle est la question qui engage les générations futures. Une enquête remarquable et sans concession qui expose faits et enjeux. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Face aux recommandations du GIEC, comment réconcilier l’écologie avec le nucléaire
L'écologie politique a toujours manifesté une aversion contre le nucléaire. Pourtant, cette source d'énergie décarbonée n'est pas dénuée d'intérêt. D'où vient alors ce désamour pour le nucléaire ? Le nucléaire devrait se guérir de deux maux: sa filiation militaire qui met en exergue sa dangerosité, et l'absence d'une vision stratégique renouvelée et forgée avec l'adhésion de la société.
par francois brechignac
Billet de blog
Le piège du nucléaire
Maintenant que la France est en proie à des incendies en lien avec le réchauffement climatique, que notre pays manque de plus en plus d’eau et que notre président et ses ministres, après avoir renationalisé EDF, nous préparent un grand plan à base d’énergie nucléaire, il serait temps de mettre les points sur les « i ».
par meunier