Jean-Paul Baquiast
Editeur du site Europesolidaire.eu et co-éditeur du site Automates Intelligents.com
Abonné·e de Mediapart

2901 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 oct. 2019

Russie et Arabie Saoudite : accord (économique) parfait

Vladimir Poutine lors de sa visite d'Etat à Rihad, a conclu le 14 octobre plus de 20 accords économiques.

Jean-Paul Baquiast
Editeur du site Europesolidaire.eu et co-éditeur du site Automates Intelligents.com
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cette visite visait à confirmer un accord sur le pétrole entre Moscou et Ryad. L'Arabie saoudite, chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), et la Russie, bien que non-membre du cartel, coopèrent ces dernières années pour limiter l'offre mondiale de pétrole et tenter d'en faire remonter le prix en diminuant leurs exportations. Comme la dernière prolongation des réductions de la production, décidée par 24 Etats producteurs de pétrole, expire fin mars 2020, ce sujet s'impose comme  le principal sujet de discussions » entre Vladimir Poutine, le roi Salman et le prince héritier Mohammed Bin Salman MBS.

Vladimir Poutine s'est ensuite rendu dans les Emirats à Abou Dhabi où plus de $2 milliards de contrats ont été signés. Accueilli avec les honneurs dès son arrivée à l'aéroport par le prince héritier Mohammed ben Zayed al-Nahyane, Vladimir Poutine s'est longuement entretenu avec celui-ci, en le remerciant pour son soutien apporté aux investissements communs russo-saoudiens dans l'économie russe. « Les partenaires russes ne vous décevront pas. Les revenus de ces investissements sont nettement plus élevés que ceux obtenus sur les marchés des autres pays »", a déclaré le président russe.

On notera que le président de la Tchétchénie, république du Caucase russe très majoritairement musulmane, Ramzan Kadyrov, figurait dans la délégation russe. Réputé comme défenseur fervent de l'islam conservateur, celui-ci est accusé par des ONG de défense des droits de l'homme de réprimer l'opposition et de mener des persécutions contre les homosexuels en Tchétchénie, dans le Caucase russe. Dans un message sur la plate forme de messagerie cryptée Telegram, Ramzan Kadyrov -- qui s'est également entretenu lundi avec le prince Mohammed bin Salman - s'est dit certain que les liens de la Russie avec l'ensemble du monde musulman seront renforcés après la "visite historique" de Vladimir Poutine à Ryad.

L'Arabie saoudite, un moment mise en accusation par les pays occidentaux en raison notamment de son rôle dans l'assassinat ( suivi d'un dépeçage public du cadavre) de l'opposant saoudien Jamal Khashoggi, est désormais considérée comme un partenaire indispensable, tant par la Russie que par les occidentaux. Pétrole oblige. Sans ce pétrole, les saoudiens seraient restés de modestes éleveurs de chèvres dans le désert. 

On peut espérer que prochainement Trump, Poutine, Macron, Merkel et MBS, voire quelques autres, se rencontreront prochainement dans un palace de Riyad, pour discuter de l'avenir de la planète.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Aurélien Rousseau, l’autre caution de gauche de Matignon
Le nouveau directeur de cabinet d’Élisabeth Borne, Aurélien Rousseau, a été directement choisi par Emmanuel Macron. Sa réputation d’homme de dialogue, attentif aux inégalités, lui vaut de nombreux soutiens dans le monde politique. D’autres pointent sa responsabilité dans les fermetures de lits d’hôpitaux en Île-de-France ou dans le scandale du plomb sur le chantier de Notre-Dame.
par Ilyes Ramdani
Journal
Législatives : pour les femmes, ce n’est pas encore gagné
Plus respectueux des règles de parité que dans le passé, les partis politiques ne sont toujours pas à l’abri d’un biais de genre, surtout quand il s’agit de réellement partager le pouvoir. Nouvelle démonstration à l’occasion des élections législatives, qui auront lieu les 12 et 19 juin 2022.
par Mathilde Goanec
Journal
Climat : militer dans l’urgence
Une quinzaine de départements français sont touchés par la sécheresse, dix ont déjà dépassé le seuil d’alerte. On en parle avec Simon Mittelberger, climatologue à Météo-France, Cécile Marchand d’Alternatiba et Les Amis de la Terre, et Julien Le Guet, du collectif Bassines non merci.
par À l’air libre
Journal
Orange : la journée des coups fourrés
Redoutant une assemblée générale plus problématique que prévu, la direction du groupe a fait pression sur l’actionnariat salarié pour qu’il revienne sur son refus de changement de statuts, afin de faire front commun pour imposer la présidence de Jacques Aschenbroich. Au mépris de toutes les règles de gouvernance et avec l’appui, comme chez Engie, de la CFDT.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
De l'art de dire n'importe quoi en politique
Le problème le plus saisissant de notre démocratie, c’est que beaucoup de gens votent pour autre chose que leurs idées parce que tout est devenu tellement confus, tout n’est tellement plus qu’une question d’image et de communication, qu’il est bien difficile, de savoir vraiment pour quoi on vote. Il serait peut-être temps que ça change.
par Jonathan Cornillon
Billet de blog
par Fred Sochard
Billet de blog
par C’est Nabum
Billet de blog
Qu’est-ce qu’un premier ministre ?
Notre pays a donc désormais un premier ministre – ou, plutôt, une première ministre. La nomination d’E. Borne aux fonctions de premier ministre par E. Macron nous incite à une réflexion sur le rôle du premier ministre dans notre pays
par Bernard Lamizet