Jeffrey Epstein de nouveau arrêté pour trafic sexuel de mineures

On parle peu en France de Jeffrey Epstein, milliardaire américain déjà condamné à quelques mois de prison pour trafic sexuel de mineures et qui vient d'être arrêté début juin pour le même motif.

Wikipedia est le seul a donner en français des informations convenables, et apparemment objectives surJeffrey Epstein. On s'y reportera.

L'histoire des relations de Epstein avec des personnalités américaines de premier plan, telles il y a quelques années que Donald Trump, est très complexe. Pour être bien comprise, elle nécessite une bonne connaissance du milieu politique de Washington, ainsi que des lois concernant les abus sexuels. On peut comprendre que les médias français ne fassent pas l'effort nécessaire pour en donner des compte-rendus détaillés.

Mais l'affaire Epstein jette une lumière sinistre sur les liens entre les milliardaires et les hommes politiques qui, en cherchant un peu, pourraient intéresser aussi certains milieux européens. En Grande Bretagne notamment, Epstein a plusieurs fois rendu service au Prince Andrew. Les médias, notamment en France, n'ont jamais montré beaucoup de curiosité dans ces domaines sensibles. Qui d'ailleurs ose évoquer, sinon à mots couverts, les rapports qu'ont toujours entretenu l'argent, le pouvoir et le sexe, qu'il vaudrait mieux nommer en ce cas la prostitution ? 

Ce silence étrange pourrait être du aussi au fait d'Epstein dans le cadre de ses affaires entretient d'excellentes relations non seulement avec les hommes d'affaires israéliens mais avec des personnalités politiques israéliennes importantes telles que l'ancien premier ministre Ehud Barak. On notera que Ehud Barak a créé une société de haute technologie nomme Carbyne qui ne se cache pas de pénétrer les services et entreprises numérisées pour y prélever des informations ayant un intéret stratégique et commercial. Epstein a d'ailleurs été soupçonné d'être un espion au service d'Israël, mais ces choses ne s'approfondissent jamais, afin de ne pas se faire accuser de racisme. .

Pour en savoir plus sur l'affaire dite désormais Affaire Epstein, on pourra se référer à diverses sources en anglais telles le Huffpost.  On lira cependant en français deux articles récents, mais de diffusion très confidentielle, l'un de Egalité et Réconciliation l'autre de Tlaxcala. Pour être objectif indiquons qu'au jour où cet article est écrit (18/07/2019) les tout récents développement de l'affaire Epstein font désormais l'objet dans la grande presse française de petits articles d'information.

Note au 28/07

 https://francais.rt.com/international/64209-milliardaire-jeffrey-epstein-retrouve-blesse-presque-inconscient-cellule-new-york

Note au 10/08

Comme beaucoup s'y attendaient, on apprend aujourd'hui que Jeffery Epstein s'est suicidé dans sa prison, après avoir une première fois tenté  de le faire et en avoir été empêché. Nous dirions pour notre part qu'il en savait trop sur les liens entre les trafics sexuels impliquant des mineur(e)s et les prétendues élites. Plutôt que parler de suicide, il vaudrait mieux parler d'assassinat. A notre connaissance, les medias main-stream n'évoquent pas jusqu'à présent cette hypothèse. L'on verra très vite s'ils persistent dans ce pudique silence. 

Le FBI lance cependant ce jour une enquête sur ce qu'il nomme le "suicide apparent" du financier. On retiendra le terme d'apparent" tout à l'honneur des policiers fédéraux. 

* Selon Libération de ce jour, il aurait été retrouvé pendu dans sa cellule. Curieux lorsque l'on avait affirmé que sa prison était conçue pour éviter un suicide.. . si encore il s'était asphyxié lui-même avec un sac plastique..... Les spécialistes savent que ceux qui veulent se suicider trouvent toujours moyen de le faire malgré les précautions. 

https://www.liberation.fr/planete/2019/08/10/la-mort-de-jeffrey-epstein-evite-un-proces-embarrassant-pour-de-nombreuses-personnalites_1744740 . On lira l'article complet, empli de détails intéressants. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.