Jean-Paul Baquiast
Editeur du site Europesolidaire.eu et co-éditeur du site Automates Intelligents.com
Abonné·e de Mediapart

2901 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 févr. 2013

La guerre mondiale du cerveau. Riposte américaine

Jean-Paul Baquiast
Editeur du site Europesolidaire.eu et co-éditeur du site Automates Intelligents.com
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.


Nous sommes bien placés ici pour savoir que l'Amérique ne laissera à nulle autre puissance la maîtrise des études sur le cerveau. Il suffisait pour s'en persuader d'observer depuis au moins une décennie l'importance des effectifs de neuroscientifiques travaillant, en toute confidentialité évidemment, au service de l'Agence de recherche du Pentagone, la Darpa et derrière celle-ci, des industries militaires. A ces scientifiques il faut ajouter tous ceux, aux Etats-Unis et en Europe, qui étudient ces questions au titre de la recherche universitaire – recherche qui ne peut et ne veut rien cacher, de par son caractère ouvert, aux organisations exploitant ses résultats à des fins industrielles, commerciales ou stratégiques.

Aussi bien attendions-nous une réplique officielle de l'Amérique à l'annonce faite récemment par l'Union européenne du projet Human Brain 1). Cette réplique n'a pas tardé. Le 17 février, le New York Times détaille l'annonce par Barack Obama d'un grand programme visant à construire un modèle complet du cerveau humain. Il s'agit de faire plus et mieux que les chercheurs européens. Plus en ce sens que le projet américain disposera d'un budget au moins 3 fois plus élevé que le budget européen (si celui-ci est un jour versé compte tenu des restrictions). Mieux en ce sens qu'il rassemble un panel de grands scientifiques à côté desquels, sauf exceptions, le projet européen paraît bien modeste.

On notera avec intérêt, à la fin de l'article, que ce dernier est traité avec la plus grande condescendance. Il est présenté comme un projet suisse et fait allusion aux ambitions annoncé jusqu'à ces derniers temps par Henry Markram, le responsable officiel du projet européen: simuler sur ordinateur une petite partie du cortex d'un rat. Pour le NYT et la communauté scientifique américaine, cette ambition n'est évidemment pas à la hauteur de celles affichées par Obama.

Selon nos informations, les Européens, conscients de cette faiblesse, voudraient élargir la portée du projet européen, jusqu'à en faire une véritable académie des sciences du cerveau. On peut espérer que le défi lancé à l'Europe et au reste du monde par Barack Obama va renforcer ces intentions. Mais on peut craindre que les chercheurs européens, soumis aux pressions nationales et enfermés dans leurs spécialités, ne réussissent que difficilement à construire une machine de guerre (guerre scientifique et guerre économique) à la hauteur de celle officialisée par les Etats-Unis 3) On verra cependant ce qu'il en sera.

En attendant, les spécialistes de la géopolitique se demanderont comment les Chinois répondront pour leur part au défi. On dispose de peu d'informations sur leurs compétences actuelles concernant ces questions. Mais constatant comme ils sont passés maitres dans la cyberwar qui dorénavant fait rage entre eux et l'Amérique 4), on peut légitimement pas penser qu'ils sont déjà bien positionnés dans la brainwar.

Notes
1) voir Human Brain Project, un grand projet européen sur le cerveau humain http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2013/134/hbp.htm
2) voir Obama seeking to boost...
http://www.nytimes.com/2013/02/18/science/project-seeks-to-build-map-of-human-brain.html?_r=0
Toutes les phrases de cet article méritent d'être soigneusement pesées.
3) D'autant plus qu'IBM, curieusement confirmé comme cheville ouvrière du projet européen, ne sera pas assez suicidaire pour rester impartial dans la compétition qui s'annonce.
4) Voir Chinese Army Unit Is Seen as Tied to Hacking Against U.S. http://www.nytimes.com/2013/02/19/technology/chinas-army-is-seen-as-tied-to-hacking-against-us.html
On ne s'éloigne pas réellement du cerveau.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Nouveaux vaccins, traitements… : des pistes pour protéger les plus fragiles
Avec des vaccins peu efficaces pour limiter la transmission d’Omicron, le raz-de-marée des infections se poursuit. Si une quatrième dose est écartée, des vaccins plus adaptés et de nouveaux traitements sont attendus pour aider à protéger les plus vulnérables.
par Rozenn Le Saint
Journal — Énergies
Nord Stream 2 : le gazoduc qui ébranle la diplomatie allemande
Entre intérêts économiques et alliances, Nord Stream 2 se retrouve au cœur des contradictions de la politique allemande. Sous pression, la coalition gouvernementale accepte finalement que le gazoduc construit pour écouler le gaz russe vers l’Allemagne par la mer Baltique soit inclus dans les sanctions en cas d’invasion de l’Ukraine.  
par Martine Orange et Thomas Schnee
Journal — Politique
À Drocourt, le bassin minier oscille entre abandon et vote Le Pen
Dans cette petite ville communiste du Pas-de-Calais, les échanges avec les habitants laissent apparaître l’ampleur de la déconnexion avec les thèmes et paroles qui rythment la campagne électorale médiatique.
par Jean-Louis Le Touzet

La sélection du Club

Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau
Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose
Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot