Technologie. Les 10 innovations technologiques pour le monde de demain

Notre ami Eric Campion nous envoie cet article que nous sommes heureux de republier ici, en le remerciant

Comme tous les ans, le Forum économique mondial dresse la liste des innovations de rupture qui pourraient avoir un impact significatif sur l'ordre économique, politique et social de demain. Ces innovations existent actuellement, mais elles n'en sont qu'au stade de la recherche : elles ont été sélectionnées par un comité scientifique. C'est leur généralisation qui pourrait être à l'origine de grandes transformations. Les experts de ce comité en ont dénombré 10 :

1) Les bioplastiques à partir de déchets végétaux : en utilisant de la cellulose ou de la lignine à partir de déchets végétaux, la résistance des matériaux est augmentée sans utiliser de cultures qui pourraient autrement servir pour l'alimentation.

2) Le développement des robots sociaux qui prendraient soin des enfants et des personnes âgées.

3) La miniaturisation des appareils d'imagerie médicale grâce aux progrès réalisés dans la réduction de la taille des lentilles, qui pourrait permettre le développement de ces technologies dans des endroits où leur accès était restreint, en zone rurale notamment.

4) La généralisation des médicaments pour cibler les protéines désordonnées : ces protéines dites désordonnées se transforment sans cesse, c'est ce qui rend notamment difficile le traitement des cancers. Un traitement empêchant ces protéines de changer de forme le temps que le traitement fasse effet a été découvert et pourrait se généraliser.

5) Le développement d'engrais intelligents, beaucoup moins polluants, qui libèrent ni plus ni moins que la dose de nutriments nécessaire au développement des plantes traitées.

6) Les espaces de téléprésence immersifs qui combinent réalité virtuelle, réalité augmentée, 5G et capteurs intelligents qui permettent de sentir physiquement des personnes à distance : ces technologies pourraient révolutionner les réunions professionnelles, notamment dans le domaine médical.

7) La surveillance via la blockchain de chaque étape de la chaîne d'approvisionnement d'un produit, qui permettrait de réduire d'une part les maladies liées à la consommation d'aliments avariés, et d'autre part le gaspillage alimentaire.

8) La sécurisation des réacteurs nucléaires grâce à l'utilisation de carburants hautement moins combustibles.

9) Le stockage des données électroniques dans l'ADN : le stockage des données tel qu'il existe aujourd'hui n'est pas pérenne dans la mesure où il est énergivore et sera vite limité en termes d'espace de stockage. La densité de données pouvant être stockées sur un gramme d'ADN est énorme (215 pétaoctets) et permettrait un stockage quasi illimité.

10) Le stockage à grande échelle de l'énergie solaire grâce au développement des batteries lithium-ion qui permettent actuellement une autonomie d'environ huit heures et devraient encore évoluer dans les prochaines années pour augmenter cette durée.

 Source : Top 10 Emerging Technologies 2019, Genève : Forum économique mondial, juin 2019. URL :http://www3.weforum.org/docs/WEF_Top_10_Emerging_Technologies_2019_Report.pdf

Nous ne ferons qu'une observation. La liste de ces technologies est intéressante, bien que manque la plus importante, soit l'Intelligence Artificielle dite autonome.  Mais pour avoir un effet sur « le monde de demain », elles ne devront pas rester des curiosités de laboratoire. Elles devront bénéficier de financements massifs, non seulement dans les pays développés, mais dans le reste du monde. Or d'où viendront les crédits nécessaires, étant entendu que l'essentiel des ressources de ces pays est accaparé par les industries de l'armement ?

Par ailleurs, pourrait-on espérer que de telles technologies de rupture, à supposer qu'elles soient développées dans des pays à forte compétence technologique, soient mises à la disposition du reste du monde ? Elles seront conservés par les pays dominants, qui en feront des armes pour assurer leur contrôle sur le reste du monde.

Un dernier point. Tout ce qui est relatif à l'exploration et à la « conquête » de l'espace, n'est pas suffisamment mentionné dans cette liste. Le spatial a besoin certes de ces technologies, mais il a besoin aussi de technologies spécifiques, par exemple celles assurant le travail et la vie en micro-gravité.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.