Jean-Paul Baquiast
Editeur du site Europesolidaire.eu et co-éditeur du site Automates Intelligents.com
Abonné·e de Mediapart

2901 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 nov. 2010

Jean-Paul Baquiast
Editeur du site Europesolidaire.eu et co-éditeur du site Automates Intelligents.com
Abonné·e de Mediapart

Ségolène Royal, modèle pour les Européens

Le 30 novembre, au moment où les Européens s'interrogent pour savoir si et comment l'Europe libérale va se coucher devant les fonds spéculatifs, Ségolène Royal demande que la France ne s'incline pas. Elle réclame entre autres la mise en place d'une banque publique capable de financer les investissements dont le pays a besoin.

Jean-Paul Baquiast
Editeur du site Europesolidaire.eu et co-éditeur du site Automates Intelligents.com
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le 30 novembre, au moment où les Européens s'interrogent pour savoir si et comment l'Europe libérale va se coucher devant les fonds spéculatifs, Ségolène Royal demande que la France ne s'incline pas. Elle réclame entre autres la mise en place d'une banque publique capable de financer les investissements dont le pays a besoin. Elle le fait en annonçant sa candidature à la présidence de la République, mais cela n'enlève rien à la portée européenne de son message.

L'offensive de la finance internationale menace non seulement l'euro, non seulement l'Union européenne, mais les peuples qui si rien n'est fait seront seuls à payer les profits de ceux qui jouent des centaines de milliards en pariant sur la chute de l'euro. Les institutions européennes, manifestement, ne réagiront pas, prises de court ou plutôt complices. Le dispositif européen, bien nommé MERDES, sera dépassé. Les gouvernements resteront sans voix commune, incapables de profiter de la crise pour remodeler l'Union. Inutile non plus d'évoquer le FMI. Pourquoi en ce cas ne pas appeler Wall Street au secours?

Les peuples européens ont besoin dans un premier temps que des leaders nationaux crédibles signifient qu'il faut refuser le jeu des marchés et réclament comme le fait Ségolène Royal des mesures radicales de nationalisation des banques et de la dette. On dira que ce serait le retour du « chacun pour soi » et des nationalismes. Pas du tout.

Ces leaders nationaux comprendront bien que chaque Etat ne pourra pas s'en sortir seul. Ils se concerteront nécessairement avec leurs homologues des autres pays pour proposer de rebâtir une Union européenne sur des bases fédérales et interventionnistes. Dans cette perspective, il faut d'une part que Ségolène Royal soit entendue et soutenue en France et que d'autre part des leaders de sa trempe émergent chez nos voisins. Pour le moment, on n'en voit aucun, mais l'exemple français devrait faire des émules.

En ce qui concerne la droite française, elle doit pour rester crédible faire elle-aussi émerger dans les jours qui viennent un homme capable de relever le défi lancé et par les Marchés et par Ségolène Royal. Or qui chez elle pourrait tenir le discours volontariste et fédérateur qui s'impose, mieux que Dominique de Villepin ?

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Migrations
Sur TikTok, les passeurs font miroiter l’Angleterre à des Albanais, qui s’entassent à Calais
Depuis le début de l’année, les Albanais sont particulièrement nombreux à tenter la traversée de la Manche pour rejoindre l’Angleterre, poussés par des réseaux de passeurs dont la propagande abreuve les réseaux sociaux. Une fois dans le nord de la France, beaucoup déchantent.
par Nejma Brahim
Journal
L’imam Iquioussen, réclamé par la France, a été arrêté en Belgique
Visé par un mandat d’arrêt européen émis par la France, le prédicateur Hassan Iquioussen a été interpellé par la police belge vendredi, près de Mons. Il appartient désormais à la justice belge de se prononcer sur son éventuelle remise à la France. 
par Camille Polloni
Journal
« Les SDF étrangers ne sont pas les bienvenus » : un préfet ne devrait pas dire ça
Dans un tweet, le préfet de l’Hérault a déclaré vouloir « en finir avec la délinquance des SDF étrangers » à Montpellier, affirmant que les CRS « ne les lâcheraient pas ». Une stigmatisation assumée, dans la lignée de la politique prônée par Gérald Darmanin envers les « délinquants étrangers ».
par Prisca Borrel, Nejma Brahim et Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol
Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica
Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon