6ème Rencontres du Mont – Blanc, Thierry Jeantet : « l’ESS doit accélérer car il existe une soif d’alternative »

Président de l’Association des Rencontres du Mont – Blanc depuis leur création, Thierry Jeantet a accordé un interview à Nord-social.info au terme des 6ème rencontres dans lequel il en tire les leçons de trois jours de débats intensifs. « Il faut, y explique-t-il, trouver une autre voix que le système capitaliste dont les dégâts s’accroissent. Il y ajoute, qu’il existe la soif d’une alternative. Il faut, affirme le Président des Rencontres du Mont-Blanc, que l’économie sociale et solidaire accélère son action, pour répondre à l’accélération de la dégradation de la situation ».

 

 Nord-Social.info : quel bilan tirer de ces 6ème Rencontres du Mont –Blanc ?

 

 Thierry Jeantet : « Les Rencontres du Mont – Blanc sont destinées à rendre les acteurs de l’économie sociale et solidaire plus visibles, mais aussi à renforcer leurs faculté à travailler ensemble afin d’accroître leurs capacités de propositions et d’intervention. »

 « Nous constatons qu’à travers ce forum de dirigeants internationaux de l’économie sociale et solidaire, il existe une soif de rencontre entre les acteurs de l’ESS. Cela correspond à une période dans laquelle nous observons un phénomène d’accélération découlant de l’amplification des crises : alimentaire, énergétique, écologique, économique, financière, sociale,… »

 

 Nord-Social.info : une accélération des crises à laquelle l’économie sociale et solidaire est en capacité d’apporter des réponses ?

 

 Thierry Jeantet : « Toutes ces crises démontrent que nous sommes dans une crise globale de système. Il existe une véritable prise de conscience des acteurs aussi bien sur le terrain qu’au niveau politique. Il faut trouver une autre voie que le système capitaliste dont les dégâts s’accroissent. »

 « L’économie sociale et solidaire a des principes clairs et durables et une existence dans le monde entier et dans tous les secteurs. Voilà un modèle qui mérite de sortir de l’ombre. Pour cela, il faut qu’elle s’affirme et noue des partenariats. »

 

Nord-Social.info : selon vous, il y a des urgences ?

 

 Thierry Jeantet :  « Effectivement. Comment construire plus de solidarité ? Comment imposer une vision de la mondialisation qui prenne en compte les dimensions, les valeurs et les pratiques portées par l’économie sociale et solidaire ? » 

 « Il faut de que l’économie sociale et solidaire accélère. Et c’est pour cela que nous renforçons notre présence au niveau international. »

 « Par notre présence à Rio+ 20, au mois de juin 2012,  nous souhaitions peser sur la notion de développement durable. »

 « Nous voulons, également, que les réflexions et propositions de l’économie sociale et solidaire soient prises en compte dans l’élaboration de la nouvelle étape « des objectifs du Millénaire pour le développement » qui doit être adoptée d’ici 2015. »

 

Nord-Social.info : comment renforcer la voix de l’ESS au niveau international ?

 

Thierry Jeantet : « Nous demandons la création d’un groupe Comité International de l’Economie Sociale et Solidaire au niveau des Nations-Unis. Ce groupe rassemblera acteurs de l’économique sociale et solidaire, représentants chargé de l’ESS dans les différentes instances de l’ONU (PNUD, CNUCED, FA0, BIT,…) et Chefs d’Etat, leurs représentants. »

 « Il s’agit grâce à ce groupe de peser sur les grands rendez-vous internationaux pour y faire entendre la voix de l’économie sociale et solidaire, pour amener l’économie sociale et solidaire, les partenaires publics et les organisations internationales à conduire une réflexion et une action commune. » 

 « Avec le soutien accordé par François Hollande, à cette initiative, ainsi que celui du gouvernement équatorien, des réactions positives au Maroc, Québec etc , nous disposons des premiers feux verts politiques. Il faut maintenant construire une force à travers un travail de longue haleine. »

 

 Nord-Social.info : les participants à ces 6ème Rencontres du Mont – Blanc ont, également, évoqué les alliances que l’ESS devait passer pour poursuivre et amplifier son action ?

 

Thierry Jeantet : « Il se dégage de ce forum,  aussi la nécessité pour l’économie sociale et solidaire de s’engager dans la lutte pour les biens communs en passant des alliances.  L’eau, l’air, le soleil,…sont des biens communs qui doivent demeurer propriété de la collectivité et sous son contrôle.  Par sa philosophie, ses principes, ses pratiques, l’ESS répond à cette exigence de propriété collective. »

 « Pour construire son projet politique comme alternative au capitalisme, l’ESS doit également nouer des alliances avec les villes et les territoires sociaux du développement local mais aussi avec les syndicats et les mouvements sociaux à la recherche des mêmes alternatives plus Humaines. »

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.