Jean-Paul Richier
Praticien hospitalier
Abonné·e de Mediapart

162 Billets

1 Éditions

Billet de blog 1 avr. 2014

Une corrida de bienfaisance d'un genre nouveau

Jean-Paul Richier
Praticien hospitalier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Au lendemain de la réélection de Jean-Paul Fournier à la tête de  la capitale gardoise, Simon Casas Production et la ville de Nîmes annoncent la tenue d'une corrida de bienfaisance exceptionnelle.
Ils ont choisi de donner la primeur de cette information au site espagnol Mundotoro, en l'attente d'une actualité politique moins chargée pour en faire l'annonce en France.
En voici la traduction française.

Statue de Nimeño II devant les arènes de Nîmes

Une corrida de bienfaisance exceptionnelle

Dans les arènes de Nîmes, le 29 mai prochain, jeudi de l'Ascension, un mano a mano opposera deux figuras françaises, Sébastien Bautista et Juan Castella, à six toros de la prestigieuse ganadería Cristóbal Tomás.

Les bénéfices seront versés à la Fondation Brigitte Bardot (FBB), ce qui ne va pas manquer de faire couler de l'encre.
Simon Casas explique avec passion « Je suis un amoureux des toros, je suis un amoureux des animaux, Brigitte Bardot et moi menons le même combat ».
Il s'enflamme « Il est temps que cessent d'être opposés l'art tauromachique et la défense des animaux. On a cherché à répandre une rumeur selon laquelle les toros souffriraient dans l'arène. Mais tous les aficiónados savent que le toro jouit, de la pique initiatoire jusqu'à l'estocade extatique, il jouit au-delà du plaisir et de la douleur. La corrida, c'est la mise en abîme sacerdotale du conflit mimétique entre Eros et Thanatos, où l'homme et le fauve se fondent en un orgasme métaphysique. »

A l'heure actuelle, la Fondation Brigitte Bardot n'a pas encore réagi.

Une initiative particulièrement généreuse

On ne peut que saluer cette initiative, alors même que les arènes nîmoises ne font pas le plein et que des spectacles ont dû être supprimés. Simon Casas Production avait pourtant obtenu fin 2009 le contrat de délégation de service public (DSP) auprès de la ville de Nîmes en promettant d'augmenter les recettes et le nombre de spectacles taurins. L'empresario nîmois compte cependant bien obtenir à nouveau le contrat fin 2014 : « Entre Jean-Paul Fournier et moi, c'est une vieille amitié au nom du peuple gardois, c'est une passion commune enracinée dans la tauroctonie mithriaque, les questions d'argent sont accessoires. »

Pour tenter de compenser ce manque à gagner, le directeur des arènes de Nîmes avait mené en 2011 une action de désobéissance civile particulièrement méritoire et courageuse. Il avait pris sur lui d'appliquer à la Féria des Vendanges un taux réduit de TVA à 5,5 % (en vigueur pour les spectacles culturels) au lieu des 19,6 % qui s'appliquaient à la corrida, économisant ainsi provisoirement des centaines de milliers d'euros auprès du fisc français. Celui-ci confirma malheureusement que la TVA de 19,6% restait en vigueur.
L'impétueux empresario n'entend pas pour autant lâcher son noble combat fiscal : « La corrida est un spectacle vivant, inscrit depuis début 2011 au patrimoine mondial de l'UNESCO, et gravée depuis septembre 2012 dans la Constitution française ! »
Les corridas de bienfaisance sont quant à elles en France exonérées de TVA, ce qui simplifie les choses.

Autres réactions

Nous avons recueilli la réaction du président de l’Observatoire National des Cultures Taurines André Viard, qui fait l'objet d'une publication à part (*).

Mundotoro a également pris l'avis de l'Association des Matadors de Taureaux Français, en la personne de son président Morenito de Nîmes. « C'est une idée qu'elle est bonne, la Fondation Frigide Barjot mérite d'être soutenute, car les corridas sont souvent quand il y a des fêtes catholiques. », a-t-il commenté après réflexion.

Qu'en est-il enfin des réactions des opposants à la corrida ? Claire Galore, vice-présidente de l'Alliance Radicalement Anti Corrida, déclare sans ambages : « Le petit monde de la corrida avait déjà tenté, pour contrer la désaffection et la réprobation croissante vis à vis des spectacles sanglants, de jouer la carte humanitaire. Il franchit une nouvelle étape en jouant à présent la carte de la défense animale pour blanchir le sang des taureaux, mais personne ne peut être dupe. »

Nous verrons si cette initiative va faire remonter la fréquentation des arènes nîmoises durant la temporada 2014.

____________________

(*) : voir André Viard appelle à durcir la lutte contre les terroristes anticorrida

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les oppositions s’indignent, le pouvoir fait profil bas
Les appels à la démission du ministre de l’éducation nationale se sont multipliés depuis les révélations de Mediapart. Interrogé mardi à l’Assemblée nationale, Jean-Michel Blanquer a reconnu qu’il aurait « dû choisir un autre lieu » de villégiature au regard de sa « symbolique ». L’Élysée se mure dans le silence.
par Lucie Delaporte, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico
Journal
Avec Roberta Metsola à la tête du Parlement, la droite se rapproche du « Grand Chelem » à Bruxelles
Malgré ses positions anti-IVG, la conservatrice maltaise a été élue mardi avec une large majorité – et les voix des eurodéputés LREM - à la présidence du Parlement européen. La droite dirige désormais presque toutes les institutions de premier plan au sein de l’UE.
par Ludovic Lamant
Journal
Après un mois de débats, l’Autriche se dirige vers l’obligation vaccinale
Le Parlement, qui a reçu 110 000 contributions citoyennes, a commencé lundi l’examen du projet de loi introduisant la vaccination obligatoire générale. Le texte devrait être voté dans la semaine et entrer en vigueur en février, malgré les nombreuses réserves qu’il suscite. 
par Vianey Lorin

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre
Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire
Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran