Municipales : Benjamin Griveaux s'apprête-t-il à rebondir ?

Après sa défection à la Mairie de Paris, l'ex-candidat envisagerait de se présenter dans d'autres communes.

griveaux

Benjamin Griveaux a retiré sa candidature à la Mairie de Paris suite à la diffusion d'une sextape très explicite. Pourtant son contenu n'avait rien d'illicite (contrairement à sa diffusion, à la fois contraire à l'éthique politique française et contraire à la loi, mais ceci est une autre histoire).

Cependant, des sources proches du dossier nous ont révélé que l'ex-candidat envisage de porter sa candidature dans d'autres communes françaises.

Il pourrait ainsi briguer Corps-Nuds, village d'Ille-et-Vilaine d'ailleurs situé à une dizaine de kilomètres en-dessous de Nouvoitou, ou encore se présenter à Poil, dans la Nièvre.
Il se verrait bien aussi en tête des listes de Bèze, commune de Côte-d'Or.

Dans les régions plus montagneuses, il hésite entre le village de Seix  dans l'Ariège, et Le Saix, dans les Hautes-Alpes. Ou, dans les régions accolées à l'Ile-de-France, il se demande s'il pourrait avoir Jouy dans l'Yonne ou Jouy dans l'Eure-et-Loir.

8-1eres

Mais dans l'Yonne, c'est avant tout la mairie de Gland qui pourrait lui correspondre, au sens propre comme au sens figuré. Il s'y sentirait en tout cas moins coincé qu'à Gland dans l'Aisne.

L'ancien porte-parole du gouvernement s'afficherait volontiers aussi aux ér^^lections municipales de Verges, dans le Jura, voire de Deux-Verges, dans le Cantal. De même, il pourrait s'engager à Fourqueux, dans les Yvelines.

La commune de Saint-Civran, dans l'Indre, est aussi dans ses perspectives, puisqu'elle inclut le lieu de La Bitte.
Et il ne fait pas mystère de son attrait pour la commune de Mauléon, dans les Deux-Sèvres, puisqu'ainsi il aurait La Trique, un hameau qui lui est rattaché.
De la même manière, il songe à La Croisille-sur-Briance en Haute-Vienne, qui lui permettrait d'administrer le lieu-dit de Branlette. 

8-2emes
En tout cas, d'après son entourage, l'ex-secrétaire d'État reste prudent : il se verrait bien parachuté à Condom dans le Gers, mais considérerait risqué de se déclarer à Bléneau, dans l'Yonne.

Enfin, confie un intime, il n'est pas exclu que pour redorer son image, il consacre son énergie à Bourg-Madame, dans les Pyrénées-Orientales.

3-3emes

Cependant, le temps presse, les municipales arrivant dans quelques semaines.
Mesurant l'embarras de l'ex-candidat à la mairie de Paris, un de ses anciens concurrents qui souhaite rester anonyme tient lui à apporter des pistes. Ainsi, tout en caressant son araignée, il suggère d'autres municipalités à conquérir. Par exemple, il verrait bien Benjamin Griveaux parmi les listes de Simplé, dans la Mayenne, de Bidon, dans l'Ardèche, voire de Trécon, dans la Marne. Il l'imagine bien aussi prendre La Baffe, dans les Vosges. Tout comme il le verrait en tête à Bouzillé, en Maine-et-Loire. Il cite aussi d'autres communes : Oust, dans l'Ariège, ou Vatan, dans l'Indre. Mais sa prédilection va vers Plurien, dans les Côtes-d'Armor.

8-4emes

L'ancien porte-parole du gouvernement n'a pas souhaité faire de commentaires.

montretout-2-1


En cas d'échec, il envisage de se retirer dans le luxueux domaine privé de Montretout à Saint-Cloud, qui a déjà abrité une célèbre famille politique.

Et le bruit court qu'il voudrait faire remplacer par une statue à son effigie celle d'un célèbre martyr dressée au pied de la basilique de Montmartre : le chevalier de La Barre.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.