Jean-Paul Richier
Praticien hospitalier
Abonné·e de Mediapart

162 Billets

1 Éditions

Billet de blog 30 juin 2017

Jean-Paul Richier
Praticien hospitalier
Abonné·e de Mediapart

Simone Veil et André Viard

La disparition de Mme Veil rappelle les sordides violences verbales qui la visèrent.

Jean-Paul Richier
Praticien hospitalier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Simone Veil nous a quitté à l'âge de 89 ans. Sa disparition suscite un hommage authentique de l'ensemble des médias français, mais également étrangers.

Sont ainsi rappelées les attaques odieuses dont elle a été l'objet quand elle a défendu l'IVG lors des débats à l'Assemblée nationale, en 1974.

L'IVG est devenue un droit acquis de nos jours, sauf pour quelques bondieusards attardés, mais à l'époque il fallait du courage pour la défendre. Rappelons que l'Ordre des Médecins (auquel je suis toujours contraint de payer annuellement ma cotisation) s'était formellement opposé à la légalisation de l'IVG. Mme Veil savait parfaitement que l'avortement est toujours un choix particulièrement douloureux pour une femme. Dans un monde idéal, on ne devrait pas y avoir recours, mais notre monde n'est pas idéal.

Ces attaques renvoient à une autre attaque odieuse dont elle a fait l'objet en juillet 2011.

Je faisais référence dans mon billet précédent, suite à une chanson sur la mort d'un toréador, au communiqué publié sur le site de l'association intitulée Observatoire National des Cultures Taurines (ONCT). Ce communiqué assénait « sont dépassées les limites de la bêtise [..], mais surtout de l'ignominie », dénonçait « une volonté délibérée d'offenser », et exigeait « des excuses publiques de la part de l'auteur ».

Le président de cette association dédiée au lobbying tauromachique est André Viard. Il a écrit sur son site, en juillet 2011, un billet sur Simone Veil qui se prête particulièrement bien au texte susmentionné.

En juillet 2011, Simone Veil avait eu le malheur de prendre position contre la corrida, et de se prononcer contre l'accès des moins de 16 ans à ces spectacles, en signant le manifeste de la FLAC.

André Viard la renvoya immédiatement dans cet éditorial au génocide dont elle était responsable, « l'assassinat des feotus(*) dans le ventre de leurs mères » ayant entraîné les « 7 millions et demi d'être(*) humains en puissance qui ont été privés du droit d'exister », enchaînant « Les chiffres de ce -inscrivez ici le mot de votre choix- perpétré au nom de principes dont il ne s'agit pas ici de débattre, madame Weill(*) les connaît bien, ce qui aurait dû l'inciter à plus de décence : peut-on justifier l'avortement des humains et condamner la mort du toro ?» et concluant « il est navrant de constater combien elle semble ne plus être en mesure de hiérarchiser les problèmes. Ce qui […] est un signe navrant d'obsolescence. »

    (*) : je conserve l'orthographe de celui qui se présente sur son site hispanophone comme un « universitaire »...

A quel autre mot le « mot de votre choix » pourrait-il renvoyer, sinon au mot « génocide » ?
Chacun sait que le génocide juif a laissé des traces terribles dans l'histoire personnelle et familiale de Simone Veil, rescapée du camp d'Auschwitz-Birkenau.

Bref, en réponse au communiqué publié sur le site de l'ONCT, la directrice de France-Inter et le médiateur de Radio-France ne pouvaient que balayer de prétendues protestations portées par un tel personnage.

André Viard, le porte-parole de la tauromachie en France, a toujours été à la hauteur de la cause qu'il défend.

André Viard (Roger Lahana®)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les Chinois défient la répression dans la rue sur l’air de «L’Internationale»
Le mouvement de protestation contre les mesures anti-Covid s’est étendu ce week-end à l’ensemble de la Chine. Plus d’une cinquantaine d’universités se sont également mobilisées. Des slogans attaquent le Parti communiste chinois et son numéro un Xi Jinping. Une première depuis 1989. 
par François Bougon
Journal — Asie et Océanie
« C’est un défi direct à Xi Jinping »
Pour le sinologue Zhang Lun, professeur d’études chinoises à Cergy-Paris-Université, le mouvement de protestation en Chine est dû au sentiment de désespoir, en particulier chez les jeunes, provoqué par les mesures draconiennes de lutte contre la pandémie. Pour la première fois, les nombreuses critiques envers le numéro un Xi Jinping sont passées des réseaux sociaux à la rue.
par François Bougon
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Affaire Sofiane Bennacer : la présomption d’innocence n’est pas une assignation au silence
Après la médiatisation de l’affaire, l’acteur, mis en examen pour « viols », et la réalisatrice Valeria Bruni Tedeschi crient au non-respect de la présomption d’innocence. Ce principe judiciaire fondamental n’empêche pourtant ni la parole, ni la liberté d’informer, ni la mise en place de mesures conservatoires.
par Marine Turchi
Journal — Police
À Bure, les liens financiers entre gendarmes et nucléaire mélangent intérêts publics et privés
En vigueur depuis 2018, une convention entre la gendarmerie nationale et l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs permet la facturation de missions de service public. Mais alors, dans l’intérêt de qui la police agit-elle ? Mediapart publie le document obtenu grâce à une saisine de la Cada.  
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Acte 2 d’une démission : la métamorphose, pas le greenwashing !
Presque trois mois après ma démission des cours liés à une faculté d’enseignement de la gestion en Belgique et la publication d’une lettre ouverte qui a déjà reçu un large écho médiatique, je reviens vers vous pour faire le point.
par Laurent Lievens
Billet de blog
Bifurquons ensemble : un eBook gratuit
L’appel à déserter des étudiants d'AgroParisTech nous a beaucoup touchés, par sa puissance, son effronterie et l’espoir en de nouveaux possibles. C’est ainsi qu’au mois de mai, Le Club de Mediapart a lancé un appel à contribuer qui a reçu beaucoup de succès. Nous vous proposons maintenant ce livre numérique pour mettre en lumière la cohérence de toutes ces réflexions. Un eBook qui met des mots sur la révolte des jeunes qui aujourd’hui s’impatientent de l’inaction gouvernementale et qui ouvre des pistes pour affronter les désastres écologiques en cours.
par Sabrina Kassa
Billet de blog
À la ferme, tu t’emmerdes pas trop intellectuellement ?
Au cours d'un dîner, cette question lourde de sens et d'enjeux sociétaux m'a conduite à écrire cet article. Pourquoi je me suis éloignée de ma carrière d'ingénieure pour devenir paysanne ? Quelle vision de nombreux citadins ont encore de la paysannerie et de la ruralité ?
par Nina Malignier
Billet d’édition
Bifurquer : le design au service du vivant
15 ans d'évolution pour dériver les principes du design graphique vers une activité pleine de sens en faveur du vivant. La condition : aligner son activité professionnelle avec ses convictions, l'orchestrer au croisement des chemins entre nécessité économique et actions bénévoles : une alchimie alliant pour ma part, l'art, le végétal, le design graphique et l'ingénierie pédagogique.
par kascroot