L'ONCT livre de nouvelles révélations sur l'origine de la corrida !

A l'occasion de l'ouverture le 28 mars de l'exposition "Néandertal" au Musée de l'Homme de Paris, l'Observatoire national des cultures taurines révèle que la corrida remonte à l'Homme de Néandertal.

La nouvelle exposition du Musée de l'Homme intitulé « Néandertal L'Expo » vient d'ouvrir ses portes le 28 mars. A cette occasion, l'ONCT, l'Observatoire national des cultures taurines, révèle que la corrida remonte au moins à 66 000 ans, c'est-à-dire à l'Homme de Néandertal.

neanderthal-onk-r

L'ONCT se base sur les découvertes qu'une équipe de chercheurs a publiées dans la prestigieuse revue Science le 23 février dernier, et dont le texte intégral est consultable ici
Cette équipe a utilisé une méthode radiométrique inédite qui permet de déterminer l'époque d'une peinture rupestre sans la détruire, la méthode dite "uranium-thorium".
Elle a ainsi bouleversé les données établies en datant des peintures de trois grottes entre 64 800  et  66 700 ans,  soit au moins 20 000 ans avant l'arrivée de l'homme moderne en Europe. Il ne peut donc s'agir que de l'œuvre de Néandertaliens.

Tous les grands médias de la planète ont relayé l'information, par exemple en France Le Monde ou France TV Info.

Ces trois grottes ne se situent pas n'importe où : elles sont toutes les trois en Espagne.

neand-carte

ADRIEN VARD ADRIEN VARD

 

Ainsi, pour Adrien Vard, président honoraire de l'ONCT, l'Observatoire national des cultures taurines, il ne fait aucun doute que la corrida remonte à 66 000 ans.

Adrien Vard a accepté de répondre à nos questions.

                                                                                                                                                                                                   

J.P.R. : - L'Observatoire national des cultures taurines a donc de nouvelles révélations à faire suite aux recherches effectuées dans des grottes espagnoles ?

      A.V. : - Et ces nouvelles révélations vont moucher un peu plus les animalistes intolérants sectaires violents qui veulent détruire notre patrimoine, les extrémistes fanatiques totalitaires enragés qui prétendent anéantir notre culture, les ayatollahs hystériques liberticides déchaînés qui n'ont de cesse…

- Oui, donc ?...

      A.V. : - …Euh, donc, comme je m'apprêtais à le dire, ces découvertes prouvent sans l'ombre d'un doute que la corrida remonte à 66 000 ans. Elle était pratiquée par les Nédan… les Néanter… la race qu'était là avant nous.

- Les Néandertaliens, oui. Sur quels éléments l'ONCT se base-t-elle ?

      A.V. : - Commençons par la grotte de Maltravieso. Savez-vous qu'elle se situe à 3 km des arènes de Cáceres ?

Ouvrir dans un nouvel onglet pour agrandir Ouvrir dans un nouvel onglet pour agrandir

 - Effectivement, ça ne saurait être une coïncidence.

       A.V. : - Et que représente la peinture qui a été datée ? Trois mains, dessinées au pochoir. A l'évidence, la main symbolise l'habileté du torero à manier la cape et l'épée. Et le chiffre trois se réfère au nombre de matadors dans une corrida, chaque matador combattant comme vous le savez deux toros.

Les mains de la grotte de Maltravieso Les mains de la grotte de Maltravieso

- Je ne vois pas ce qu'on pourrait rétorquer

      A.V. : - Ensuite, la grotte des Ardales. Savez-vous qu'elle se situe à 54 km des arènes de Málaga ?

Ouvrir dans un nouvel onglet pour agrandir Ouvrir dans un nouvel onglet pour agrandir

 - Ah, c'est déjà moins près !

      A.V. : - Mais attendez, que représente la peinture qui a été datée ? Ces pigments rouges  retrouvés sur les spéolé…les spotélé…

 - Les spéléothèmes ?

     A.V. : - Oui, enfin les concrétions en rideau. Eh bien ça va sans dire : c'est une muleta, une cape de matador !

Les pigments de la grotte des Ardales. Les pigments de la grotte des Ardales.

- On ne saurait le nier.

      A.V. : - Et j'en viens à la troisième grotte, la grotte de La Pasiega, je gardais le meilleur pour la fin. Savez-vous qu'elle se situe à 28 km des arènes de Santander ?

Ouvrir dans un nouvel onglet pour agrandir Ouvrir dans un nouvel onglet pour agrandir

 - C'est mieux que la grotte des Ardales, mais moins bien que la grotte de Maltravieso.

      A.V. : - Attendez, vous avez vu la peinture qui a été datée ? On y voit très clairement les toros attendant dans les chiqueros, cependant qu'en haut à gauche sont représentés les tendidos.

La peinture de la grotte de La Pasiega La peinture de la grotte de La Pasiega

 - Euh, et en français ça fait quoi ?

      A.V. : - Mais d'où sortez-vous, mon pauvre ami ? Je dis qu'on y voit très clairement les taureaux dans les compartiments du local attenant à l'arène où ils sont enfermés en attendant de sortir, cependant qu'en haut à gauche sont représentés les gradins !

- Ah ! Et le motif plus alambiqué à droite ?

      A.V. : - C'est une évidence ! Il s'agit du hierro de la ganadería d'où viennent les toros.

- Euh, en français ça fait quoi ?

      A.V. : - Vous le faites exprès ? Il s'agit de la marque distinctive de l'élevage d'où viennent les taureaux. Celle qu'on appose au fer rouge sur la cuisse des veaux entre 6 mois et un an. D'ailleurs c'est jouissif, ils se débattent, ils braillent, gnark gnark gnark … Bref, on a ici la preuve que cette tradition elle aussi remonte à l'homme de Néandertal.

-  Ah ? Mais pourtant les premières traces d'emploi du fer dans la péninsule ibérique ne remontent pas au-delà du premier millénaire avant notre ère ?...

Henry de Lumley Henry de Lumley

      A.V. : - Vous n'y connaissez rien, et en plus vous osez me contredire ?! Taisez-vous, ignorant !!
Sachez que toutes mes baliv… mes démonstrations paléolithiques sont cautionnées par l'Institut de Paléontologie Humaine, dont personne ne se permet de contrarier le directeur, mon zami Henry de Lumley, qui sait que j'aurais pu être sorcier à l'âge de bronze !

Peones, expulsez cet individu !!!

 ===============================

poissondavril-1

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.