Une zad en plein centre ville de Marseille?

Les "corbeaux se sont posés sur la plaine"...

Ce billet est une "suite" de celui-ci:

https://blogs.mediapart.fr/jean-philippe-vaz/blog/111018/ils-veulent-assassiner-jaures-une-fois-de-plus-0

La mairie, la Soleam, le Préfet ont visiblement décidé de "montrer leurs muscles"...Surpris qu'ils ont été de voir que l'opération de jeudi dernier avait été provisoirement vaine (voir mon dernier billet), le lendemain matin ce sont des dizaines de camions de la fourrière qui ont enlevé les véhicules qui stationnaient sur la plaine, immédiatement suivi du camion chargé de blocs de béton escorté par une compagnie de CRS qui se sont installés aux quatre coins de la place...

Les accès aux véhicules sont bloqués maintenant par 4 blocs (d'environ une tonne chacun) commençant à ressembler à un "mur de la honte" et la quasi totalité de la place est cernée par des blocs de béton, y compris les passages piéton (ce qui est vraiment dangereux- à noter que l'accès piéton au parking souterrain Vinci est lui, ouvert)...Nous supposons que ces blocs serviront de supports à un palissage total de la place...

Les CRS "campent sur place" et n'apprécient visiblement pas nos chants puisqu'ils nous gazent, chargent, bousculent et matraquent...Les vigiles privés (les CRS le sont aussi puisqu'agissant pour des intérêts privés), maîtres chien se tenant aux alentours vont se sentir "pousser des ailes" (un(e) opposant(e) a failli se faire mordre par un chien qu'un vigile "hilare" n'a manifestement pas retenu)...

Quelle désolation de constater que samedi, normalement jour de marché grouillant de monde, la plaine était envahie de robocops qui ont finalement "mis l'ambiance" lorsque de retour de manif (climat et défense de la plaine) ils ont brisé le silence (et les chants) par des jets de grenades lacrymo et une de désencerclement...

La mairie et la Soléam n'avaient pas noté dans leur communication ("hasard" de la programmation, aujourd'hui dans La Provence papier, une pleine page de pub sur le "réaménagement" de la plaine) que la place abriterait une caserne de CRS en armes (ils ont des fusils d'assaut)...

La résistance sur place s'organise tant bien que mal, quelques un(e)s des plus "engagé(e)s" envisagent de camper sur la plaine...

Aujourd'hui, le palissage a commencé, mais la lutte continue...

Quelques liens pour mieux comprendre:

https://laplaine.noblogs.org/

https://lundi.am/LE-VOL-NOIR-DES-CORBEAUX-SUR-LA-PLAINE

On lâche rien!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.