Jean-Pierre Anselme
journaliste
Abonné·e de Mediapart

246 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 déc. 2012

Notre-Dame-des-Landes : l'État voyou se prépare à frapper encore

Tandis que preuve est faite que l'État a grossièrement manipulé les chiffres pour faire croire à la rentabilité de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, on apprend l'imminence d'une nouvelle intervention policière de grande ampleur pour évacuer les contestataires du projet.

Jean-Pierre Anselme
journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© 

Tandis que preuve est faite que l'État a grossièrement manipulé les chiffres pour faire croire à la rentabilité de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, on apprend l'imminence d'une nouvelle intervention policière de grande ampleur pour évacuer les contestataires du projet.

© 

Le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est fondé sur une manipulation des chiffres pour faire croire qu'il serait rentable, c'est ce que révèle, ce 3 décembre, le journaliste Hervé Kempf, sur le site Reporterre.net.

Le 17 novembre dernier, le sénateur d'Europe écologie les Verts, Ronan Dantec, affirmait : « Lors de l’enquête coût-bénéfice sur le projet, l’État a manipulé les chiffres. Au moment de calculer la valorisation en euros des gains de temps permis par le nouvel aéroport, les sommes ont été au moins doublées. Sans cela, l’enquête coût-bénéfice aurait été négative. Cela a été fait sous la responsabilité du préfet de l’époque, Bernard Hagelsteen, aujourd'hui conseiller chez Vinci... Cela contribue à l’extrême fragilité de la légitimité démocratique de ce projet. »

© 

En substance, détaille Hervé kempf, l'enquête publique préalable au dossier d'utilité publique du Projet d’aéroport du Grand Ouest Notre-Dame-des-Landes, réalisée en 2006 et ayant conduit au Décret d’utilité publique pris en février 2008, s'affranchit des règles du Ministère des Transports destinées à valoriser monétairement les gains de temps de transport permis par la nouvelle infrastructure. Résultat : un quadruplement des chiffres qui permet de présenter comme économiquement avantageux un projet d’aéroport qui, si l’on avait suivi la méthode recommandée, serait apparu comme déficitaire !

Une manipulation qui pose, notamment, ces quelques questions :

© 

• Qui l’a opéré ?

• A-t-elle été couverte par les autorités préfectorales de l’époque, dont le préfet Bernard Hagelsteen, qui travaille maintenant chez Vinci ?

• Pourquoi le Conseil d’État n’a-t-il pas vu ce manquement évident à la méthode officielle d’expertise ?

Des questions pour le moins embarrassantes pour le gouvernement et pour le Premier ministre, des questions qui expliquent aussi leur refus de remettre à plat un projet mené avec des méthodes dignes d'une république bananière.

Vers une nouvelle opération policière ?

Deux arrêtés jumeaux signés par le préfet de Loire-Atlantique, pour la période du 3 au 10 décembre, l'un interdisant le transport de « tout carburant » et l'autre prohibant le transport de « tout explosif, produit inflammable, feu d’artifice » sur les communes de Notre-Dame-des-Landes et Vigneux, ont mis la puce à l'oreille de BreizhJournal pour qui « le pouvoir va tenter de vider Notre-Dame-des-Landes cette semaine ».

© 

Selon le même journal, « de source policière, ces arrêtés sont motivés par “l'organisation d’une opération de grande ampleur pour vider Notre-Dame-des-Landes des opposants”(...) et « l’organisation d’une opération très prochaine nous est confirmée par des gendarmes de Loire-Atlantique “pour le milieu de la semaine”. »

© 

Par ailleurs, « un jugement en référé est attendu le 4 décembre pour décider si  les cabanes construites depuis le 17 novembre à la Châtaigneraie (la Chat Teigne), à l’ouest du bois de Rohanne, sont légales ou non par rapport au code de l’Urbanisme (Vinci-AGO a déposé plainte pour construction illégale) et si la force de l’ordre peut procéder à leur démolition. L’opération commencerait le 5 décembre au petit matin et s’étalerait sur deux ou trois jours. Elle pourrait reprendre le lundi 10 décembre en cas de résistance inattendue sur zone. »

© 

• L'analyse détaillée de la manipulation des chiffres sur le projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes par l'État, sur Reporterre.net (avec aussi d'autres articles sur le sujet) : http://reporterre.net/

• L'article de BreizhJournal sur l'intervention programmée des forces de police : http://breizhjournal.wordpress.com/2012/12/02/le-pouvoir-va-tenter-de-vider-notre-dame-des-landes-cette-semaine/

Et aussi :

La lettre de Stéphanie L, médecin qui a soigné de nombreux blessés à la suite des violences policières à Notre-Dame-des-Landes, au préfet de Loire-Atlantique : http://www.bastamag.net/article2808.html

Le blog du Collectif de lutte contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes : http://lutteaeroportnddl.com/

Zone à défendre, le site des occupants de la ZAD : https://zad.nadir.org/?lang=fr

Le remarquable article de Pierre Deruelle, « Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps » : http://lutteaeroportnddl.com/

© 

DERNIÈRES NOUVELLES

(

5 décembre)

Le risque d'intervention policière est provisoirement différé au 11 décembre

Selon le Collectif de lutte contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes : http://lutteaeroportnddl.com/

© 

« Plusieurs sources indiquaient qu’une opération militaire d’envergure était prévue à partir du 5 décembre, et ce afin de vider la zone d’une majorité de ses habitant-e-s/occupant-e-s de la ZAD.

Le jugement d’aujourd’hui [ mardi 4 décembre ] à propos des constructions de la chataigneraie (cabanes construites à partir du 17) temporise l’alerte à expulsions. Elle la repousse, pour ces cabanes, au 11 Décembre (jour du rendu du jugement), et ce contre la demande du préfet qui souhaitaient les voir détruites sous 48 heures (ce qui confirmait les infos sur une grosse vague d’expulsions prévue à partir de demain).

Cependant, toutes les constructions de la partie est de la ZAD (construites avant/après le 17) sont toujours sous la menace de destructions par les forces militaires. C’est pourquoi, malgré la temporisation d’une menace globale sur la ZAD, nous appelons quand même à venir défendre la partie est de la ZAD à partir de demain [mercredi 5 decembre ]. »

© 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Élisabeth Borne à Matignon : Macron choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal
Le maire écologiste de Grenoble fait voter l’autorisation du burkini sous les invectives
Lundi soir, malgré les pressions et après un conseil municipal interminable, Éric Piolle a fait adopter, sur le fil, un changement du règlement intérieur des piscines municipales. Les militantes qui se sont battues pour pouvoir porter le burkini reviennent, pour Mediapart, sur la genèse de leur combat. 
par Pauline Graulle et David Perrotin
Journal
Libertés fondamentales : Darmanin désavoué par le Conseil d’État
La dissolution du Groupe antifasciste Lyon et environs (Gale), prononcée par le gouvernement à l’initiative du ministre de l’intérieur, est suspendue. Les trois dernières dissolutions du quinquennat se sont soldées par des revers devant la justice. 
par Camille Polloni
Journal
À Bobigny, les manœuvres de l’académie pour priver des enseignants d’un stage antiraciste
La direction académique de Seine-Saint-Denis a été condamnée en 2020 pour avoir refusé des congés formations à des professeurs, au prétexte de « désaccords idéologiques » avec Sud éducation. D’après nos informations, elle a retoqué de nouvelles demandes en tentant de dissimuler, cette fois, ses motivations politiques. Raté.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
La condescendance
Je vais vous parler de la condescendance. De celle qui vous fait penser que vous ne savez pas ce que vous voulez. De celle qui vous fait penser que vous savez moins que les autres ce que vous ressentez. De celle qui veut nier votre volonté et qui vous dit de vous calmer et que « ça va bien s'passer » (comme le disait M. Darmanin à la journaliste Apolline de Malherbe le 8 février 2022).
par La Plume de Simone
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Procès Amber Heard - Johnny Depp : l'empire des hommes contre-attaque
Cette affaire délaissée par les médias généralistes en dit pourtant beaucoup sur la bataille culturelle qui se joue autour de #metoo.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
Présenter le monde tel qu'il devrait être : contre la culture du viol
[Rediffusion] Dans les médias, au cinéma, sur les réseaux sociaux, dans les séries, de trop nombreuses voix continuent de romantiser et d'idéaliser les violences sexuelles. L'influence de ces contenus auprès des jeunes générations inquiète sur la meilleure
par daphne_rfd