Jean-Pierre Anselme

journaliste

Son blog
241 abonnés A L'ABORDAGE !
Voir tous
  • Un quotidien allemand s'alarme de la montée du fascisme en France

    Par
    « L'élection de mai 2022 menace d'être un crash politique pour tous les démocrates », analyse le quotidien Handelsblatt. Ce titre de la presse centriste et libérale d'Outre Rhin (l'équivalent du Monde ou des Échos ici) s'inquiète du climat d'extrême droite qui règne dans la France de Macron, comparable selon lui... à celui de la République de Weimar finissante des années 1930 ! Morceaux choisis.
  • Un militant pacifique harcelé par la police et la justice

    Par
    Hasard du calendrier, quelques heures après la manifestation policière du 19 mai, Frédéric Vuillaume, syndicaliste et Gilet jaune, qui subit depuis deux ans un harcèlement continu de la part de la police et de la justice (gardes à vue, arrestations, amendes, poursuites...), passera en procès le 20 mai pour sa participation à une manifestation contre la loi « Sécurité Globale ». Récit.
  • KOI KIL EN KOUTE !

    Par
    En même temps qu'il nous inflige depuis un an ses oukazes grotesques et criminels, le monarque d’Absurdie canonne les libertés, détruit la société, sème la misère, sape notre moral et ruine notre santé physique et mentale. Rien de tel qu’une bonne satire pour hâter la révolution des esprits, comme dans cette vidéo de l’humoriste Christophe Aleveque parodiant Jean Castex en conférence sanitaire.
  • « Le gouvernement tue, mutile, frappe, gaze, harcèle nos enfants ! Ça suffit ! »

    Par
    Tribune : des familles de victimes de violences policières, des mutilé-es Gilets jaunes et des collectifs dénoncent la violence policière qui s'abat contre les lycéen-nes mobilisé-es pour une véritable sécurité sanitaire. Les signataires appellent à « une prise de conscience générale sur l’installation insidieuse d’un système autoritaire et liberticide qui cible notre jeunesse ».
  • La marche de la mort de l’Amérique

    Par
    Pour le journaliste étasunien, Chris Hedges, « quel que soit le résultat, l’élection n’arrêtera pas la montée de l’hypernationalisme, la crise des sectes et les autres signes du déclin final d’un empire ». Au terme d’une analyse au scalpel d’une « course vers l’abîme », le lauréat du prix Pulitzer appelle « à monter des actes soutenus de désobéissance civile de masse pour faire tomber l’empire ».