Les étrangleurs n'aiment pas les infirmières

Comme on pouvait le craindre, les dizaines de manifestations des personnels de santé, qui se sont déroulées aujourd’hui dans toute la France, ont été perturbées à Nantes, Toulouse et Paris par les exactions policières. Dans la capitale, des policiers s’en sont pris à une soignante, violemment arrêtée, tirée par les cheveux, ouverte à la tête et le visage en sang. Vidéo

« Les policiers et gendarmes méritent le soutien de la puissance publique et la reconnaissance de la Nation » (E. Macron)

 © Aomar Menacer © Aomar Menacer

Terrible image d'une infirmière de 50 ans, ayant travaillé pendant toute la crise du Covid (et l'ayant même attrapé) tirée par les cheveux et violentée par des agents du préfet de police Didier Lallement. Elle sera évacuée le visage en sang, une côte sans doute cassée, réclamant à plusieurs reprises sa Ventoline. Sa fille a publié sur Twitter ce témoignage : « Cette femme, c'est ma mère. 50 ans, infirmière, elle a bossé pendant trois mois entre 12 et 14 heures par jour. A eu le Covid. Aujourd'hui, elle manifestait pour qu'on revalorise son salaire, qu'on reconnaisse son travail. Elle est asthmatique. Elle avait sa blouse. Elle fait 1m55. »

Une infirmière tirée par les cheveux !

Terrible image d'une infirmière de 50 ans, ayant travaillé pendant toute la crise du Covid (et l'ayant même attrapé). tirée par les cheveux par un policier. Elle finira évacuée le visage en sang tout en réclamant à plusieurs reprises sa Ventoline. A ceux qui pensent qu'il s'agit d'une BB ou GJ déguisée en soignante, sa fille a publié sur twitter ce témoignage : "Cette femme, c'est ma mère. 50 ans, infirmière, elle a bossé pendant 3 mois entre 12 et 14 heures par jour. A eu le covid. Aujourd'hui, elle manifestait pour qu'on revalorise son salaire, qu'on reconnaisse son travail. Elle est asthmatique. Elle avait sa blouse. Elle fait 1m55." Image issue du direct de Remy Buisine pour Brut

Posted by Cerveaux non disponibles on Tuesday, June 16, 2020
Security Check Required © Rémy Buizine, Brut

Images extraites du direct du journaliste Rémy Buisine pour Brut, le 16 juin 2020, esplanades des Invalides à Paris

 

ZOOM

Le policier : « Pas de violence hein, on est filmés ! »

La policière : « Reçu, reçu ! »

"Pas de violence, on est filmés"

Discussion entre les forces de l'ordre hier pendant la manif des soigants : — Pas de violence hein, on est filmés — Reçu, reçu. Voilà pourquoi il est important de sauvegarder le droit de filmer la police. Images : Clément Lanot via Cerveaux non disponibles

Posted by Mr Propagande on Wednesday, June 17, 2020
Images Clément Lanot © Mr Propagande

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.