Jean-Pierre Anselme
journaliste
Abonné·e de Mediapart

247 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 nov. 2010

Jean-Pierre Anselme
journaliste
Abonné·e de Mediapart

A 3 ans, philosophes en herbe ou futurs «délinquants»?

Ils s’appellent Azouaou, Louise, Kyria, Shana, Yanis ou Abderhamène. À 3 ans et 4 ans, ils discutent librement de l’amour, de la mort, de la liberté, de l’autorité, de la différence… En première et seconde année de maternelle, à Le Mée-sur-Seine, dans une ZEP de Seine-et-Marne, ils réfléchissent avec leurs mots à des sujets de philosophie normalement réservés aux élèves de terminale !

Jean-Pierre Anselme
journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ils s’appellent Azouaou, Louise, Kyria, Shana, Yanis ou Abderhamène. À 3 ans et 4 ans, ils discutent librement de l’amour, de la mort, de la liberté, de l’autorité, de la différence… En première et seconde année de maternelle, à Le Mée-sur-Seine, dans une ZEP de Seine-et-Marne, ils réfléchissent avec leurs mots à des sujets de philosophie normalement réservés aux élèves de terminale ! Ces ateliers philo initiés par une institutrice, Pascaline Dogliani, nous sont restitués dans un film documentaire de Jean-Pierre Pozzi et Pierre Barougier, «Ce n’est qu’un début», visible dans une centaine de salles, depuis le mercredi 17 novembre.
Azouaou, Louise, Kyria, Shana, Yanis ou Abderhamène et tous les autres enfants de leur âge n’ont malheureusement pas à faire qu’à des adultes bienveillants. Nos tout petits ne savent pas ce que des politiciens sans scrupule aidés de pseudo spécialistes aux ordres trament dans leur dos. Il y a eu d’abord, en 2005, ce rapport de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) préconisant le dépistage précoce des prétendus germes de la délinquance chez les enfants dès la maternelle. Une pétition intitulée «Pas de zéro de conduite pour les enfants de 3 ans» avait alors recueilli près de 200 000 signatures. Chère à Nicolas Sarkozy, l’idée a été remise en selle, en 2008, par Frédéric Lefebvre, alors porte parole de l’UMP, puis encore tout récemment, le 3 novembre 2010, par l’ex-socialiste «blairiste», ex-sous-ministre d’ «ouverture», Jean-Marie Bockel, dans un rapport remis au président de la République sur la «prévention de la délinquance juvénile».

Et c'est ainsi, qu'au nom de la sainte Sécurité, un imposteur et menteur patenté, un porte flingue ultra violent et un renégat baragouinent sur le nécessaire «repérage» de la «vulnérabilité» et le «dépistage» des «troubles mentaux» de nos petits. Et quelle persévérance dans l’infamie! C’est qu’ils veulent boucler la boucle: en incluant les plus jeunes dans le quadrillage idéologique des esprits, leur but est d’enfermer à double tour la société dans un délire sécuritaire fondé sur la négation du social. Parce qu'il faut enfumer les esprits pour, par exemple, masquer les 2 millions d’enfants qui vivent sous le seuil de la pauvreté en France, cumulant les inégalités au regard de leur logement, de la prise en charge de leur santé, de leur parcours scolaire et du maintien des liens familiaux. «Les effets de la précarité ont des conséquences lourdes sur la construction psychique et le devenir des enfants» s’alarmait récemment la Défenseure des enfants, DominiqueVersini. Et c’est déjà trop que de le dire: créée en 2000, la toute jeune institution de défense des enfants est menacée de disparition par le gouvernement.

D’un côté, il y a une pédagogue qui, comme des milliers d’autres, fonde sa relation aux enfants sur la confiance, et, de l’autre côté, il y a une poignée de misérables inquisiteurs de la petite enfance. D’un côté, il y a de l’amour, l’amour des enfants, l’amour de la vie, de l’autre côté, il n’y a que de la haine, la haine de soi, la haine des enfants, la haine de la vie. Entre l’une et l’autre démarche, il y a un choix politique, un choix de classe. Ne laissons pas une poignée de privilégiés et leurs affidés détruire la vie d’Azouaou, Louise, Kyria, Shana, Yanis ou Abderhamène !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Congrès EELV : Marine Tondelier en passe de prendre « la suite »
L’élue municipale à Hénin-Beaumont et cadre dirigeante de longue date est arrivée largement en tête du premier tour du congrès d’Europe Écologie-Les Verts. Mélissa Camara, candidate proche de Sandrine Rousseau, arrive troisième derrière la proche de Yannick Jadot, Sophie Bussière. 
par Mathieu Dejean
Journal — Police
À Bure, les liens financiers entre gendarmes et nucléaire mélangent intérêts publics et privés
En vigueur depuis 2018, une convention entre la gendarmerie nationale et l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs permet la facturation de missions de service public. Mais alors, dans l’intérêt de qui la police agit-elle ? Mediapart publie le document obtenu grâce à une saisine de la Cada.  
par Jade Lindgaard
Journal — Asie et Océanie
La Chine fait face à une vague de protestations inédites contre les mesures anti-Covid
Dans tout le pays, des manifestations ont eu lieu pour réclamer la fin des mesures de confinement à la suite d’un incendie mortel à Urumqi jeudi soir, dans la capitale du Xinjiang. Les protestataires, au premier rang desquels des étudiantes et étudiants, jugent qu’elles ont retardé les secours.
par François Bougon
Journal
Le président turc menace les Kurdes syriens d’une offensive militaire 
À six mois d’une élection présidentielle cruciale, un attentat non revendiqué à Istanbul sert de prétexte au président turc pour lancer une campagne de bombardements dans le nord de la Syrie.
par Zafer Sivrikaya

La sélection du Club

Billet de blog
Acte 2 d’une démission : la métamorphose, pas le greenwashing !
Presque trois mois après ma démission des cours liés à une faculté d’enseignement de la gestion en Belgique et la publication d’une lettre ouverte qui a déjà reçu un large écho médiatique, je reviens vers vous pour faire le point.
par Laurent Lievens
Billet de blog
Bifurquons ensemble : un eBook gratuit
L’appel à déserter des étudiants d'AgroParisTech nous a beaucoup touchés, par sa puissance, son effronterie et l’espoir en de nouveaux possibles. C’est ainsi qu’au mois de mai, Le Club de Mediapart a lancé un appel à contribuer qui a reçu beaucoup de succès. Nous vous proposons maintenant ce livre numérique pour mettre en lumière la cohérence de toutes ces réflexions. Un eBook qui met des mots sur la révolte des jeunes qui aujourd’hui s’impatientent de l’inaction gouvernementale et qui ouvre des pistes pour affronter les désastres écologiques en cours.
par Sabrina Kassa
Billet de blog
À la ferme, tu t’emmerdes pas trop intellectuellement ?
Au cours d'un dîner, cette question lourde de sens et d'enjeux sociétaux m'a conduite à écrire cet article. Pourquoi je me suis éloignée de ma carrière d'ingénieure pour devenir paysanne ? Quelle vision de nombreux citadins ont encore de la paysannerie et de la ruralité ?
par Nina Malignier
Billet d’édition
Bifurquer : le design au service du vivant
15 ans d'évolution pour dériver les principes du design graphique vers une activité pleine de sens en faveur du vivant. La condition : aligner son activité professionnelle avec ses convictions, l'orchestrer au croisement des chemins entre nécessité économique et actions bénévoles : une alchimie alliant pour ma part, l'art, le végétal, le design graphique et l'ingénierie pédagogique.
par kascroot