Trois jours pour l'autogestion

La crise économique et financière qui ébranle le monde est aussi une crise de civilisation, face à laquelle les réponses habituelles, néolibérales comme étatistes, sont impuissantes. L'autogestion peut constituer une alternative. Elle sera au centre d'un événement festif et populaire les 22, 23 et 24 juin : la Foire à l'autogestion.

La crise économique et financière qui ébranle le monde est aussi une crise de civilisation, face à laquelle les réponses habituelles, néolibérales comme étatistes, sont impuissantes. L'autogestion peut constituer une alternative. Elle sera au centre d'un événement festif et populaire les 22, 23 et 24 juin : la Foire à l'autogestion.

 

 

 

 

L’événement aura lieu à Montreuil (la Parole errante, 9 rue François-Debergue, métro Croix-de-Chavaux) et à Paris XVe (393 rue de Vaugirard, métro Convention). Programme complet : http://www.foire-autogestion.org/)

Phénomène planétaire, l'autogestion s'inscrit dans la longue tradition historique des coopératives et des « récupérations d'entreprises ». De la lutte des travailleurs de Lip, du projet de la CFDT, dans les années soixante dix (1), aux combats des Indignés aujourd'hui, l'autogestion renaît toujours de ses cendres pour inspirer les pratiques alternatives.

Ces différentes expériences partagent un horizon commun : décider collectivement des affaires communes, sans déléguer à des dirigeants, aussi bien sur le plan économique que politique. Ancrée dans des pratiques concrètes, portée comme un projet global, l’autogestion est ainsi une réponse possible à la faillite du système capitaliste et étatiste.

La Foire à l'autogestion sera le point de rencontre de toute une galaxie de collectifs, d’associations, d’entreprises, de coopératives, d’organisations syndicales et politiques qui cherchent à faire vivre l'idée d'autogestion. Plus d'une cinquantaine de structures a répondu à l'appel de ce projet (liste des participants : http://www.foire-autogestion.org/organisations-signataires).

La soirée d'ouverture, le vendredi 22 juin, se déroulera au sein du Lycée autogéré de Paris, qui fête ses 30 ans cette année.

Tout au long du week-end des 23 et 24 juin, sous les vastes charpentes métalliques de la Parole errante, à Montreuil, les visiteuses et les visiteurs pourront circuler entre les stands, participer à des ateliers, assister à des débats, profiter d'un cycle cinéma. Enfin, il ne faudra pas manquer les forums « Autogestion et production », « Autogestion, syndicalisme et luttes sociales », « Autogestion argentine », « Autogestion et pédagogie », « Décroissance et autogestion » ou encore « Autogestion et projet de société »... Pendant ce temps, les enfants auront accès à des activités à l'espace Enfants. Buvette et restauration seront évidemment là... Le samedi soir, soirée festive.

 

 

(1) VIDÉO. C'était en 1970, Edmond Maire, alors futur secrétaire de la CFDT, définissait pour la télévision l'autogestion et le socialisme démocratique. Séquence instructive grâce à l'Ina : http://utoplib.blogspot.fr/2010/01/la-cfdt-pour-lautogestion.html

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.